ILoveYou : Le virus qui souligne les effets néfastes du monopole de Microsoft.

11 mai 2000 à 00h00
0
Tous les médecins le savent bien, la consanguinité aboutit toujours à des tares génétiques. Au contraire, la mixité permet de limiter la vulnérabilité aux maladies. En informatique, il semblerait que cela soit pareil. Le Virus I Love You a en effet montré l'extraordinaire vulnérabilité des solutions 100% Microsoft à ce type d'intrusion. A l'inverse, les utilisateurs de Linux, MacOS, BeOs, PalmOs, EPOC, etc... n'ont pas été pénalisés par ce programme déstructeur. Le véritable coupable, à l'origine des 10 milliards de dollards de dégat n'est donc peut-être pas aux philippines mais tout simplement à Redmond, au siège de Microsoft. Un constat particulièrement délicat pour l'éditeur américain qui cherche par tous les moyens à éviter son démantellement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

L'Alliance FIDO dévoile une nouvelle norme pour sécuriser l'Internet des objets
Apple : comment suivre la Keynote en direct à partir de 19H ?
Notre sélection des meilleurs Hack'n slash en attendant Diablo IV (2021)
Forfait mobile : deux offres 5 Go à prix mini chez RED by SFR et B&You
Vente flash : le PC portable tactile Lenovo IdeaPad Flex est 280€ moins cher
Le smartphone Realme 7 avec son écran 90 Hz est disponible à 179€ chez Cdiscount
Square Enix rejoint la liste des participants à l'E3 2021
Bon plan : le SSD Crucial X8 1To chute de prix chez Amazon
De grands noms de l'immobilier réunis autour d'un label international pour les immeubles intelligents
Konami dépose les marques Castlevania et Metal Gear Rising au Japon
Haut de page