L'addiction à Internet nuit à la vie sociale

01 juin 2018 à 15h36
0
Il est parfois bon de confirmer à l'aide d'une étude on ne peut plus sérieuse ce que tout un chacun sait déjà pertinemment. Par exemple, il est de notoriété publique que le fait de passer tout son temps libre derrière un écran à développer des relations « virtuelles » risque fort de porter préjudice aux rapports entretenus avec les autres dans la vie réelle (IRL, pour in real life, diront les puristes), pour la bonne et simple raison que l'on consacre moins de temps à ces dernières. Des chercheurs de l'agence gouvernementale Statistiques Canada ont néanmoins décidé de se pencher sur la question, afin de déterminer comment Internet influençait l'emploi du temps des Canadiens.

Ils ont donc demandé à un échantillon représentatif de la population de tenir une sorte de journal de leur journée, permettant ainsi l'élaboration d'une sorte d'emploi du temps moyen pour chaque sondé. Objectif : comparer les variations entre l'emploi du temps des « grands internautes », des « internautes modérés » et des « non-internautes ».

Principal enseignement de cette étude : les grands internautes passent beaucoup plus de temps seul que les non-internautes, à contexte social ou démographique équivalent. Bien que les activités en ligne, comme le « clavardage », la participation à des forums ou l'échange d'emails suppose une interaction sociale, les grands internautes ont tendance à passer moins de temps avec leur famille ou leurs amis.

Elle nous apprend également que les grands internautes passent moins de temps à travailler, réfléchir ou effectuer des travaux domestiques. Ils accordent moins d'importance aux plages de repos et sont plus volontiers prêts à sacrifier leur temps de sommeil. Par ailleurs, l'étude constate que les « cybernautes étaient de grands consommateurs d'autres médias » avant de s'adonner aux joies du Web. L'auteur suggère donc, comme pistes pour un futur développement de ses travaux, d'étudier les activités des internautes en ligne pour déterminer si ces dernier n'apparentent pas Internet à une simple source « d'information et de divertissement », ce qui permettrait sans doute d'affiner les considérations liées aux relations sociales.

Les amateurs trouveront le lien vers cette étude (PDF de 29 pages) en suivant ce lien.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le prix des Athlon X2 2 x 1 Mo baisse aussi
Des téléphones Wifi Google Talk en préparation
Onze captures inédites pour  Anno 1701
  Ghost Recon Advanced Warfighter  : le MP Pack #2
IBM rachète MRO 740 millions de dollars
  Supreme Commander  : nuées d'unités en images
Bientôt 30% du marché pour AMD grâce à ATI ?
Hauppauge annonce son double tuner TNT
Une poignée de captures pour  Vanguard
Blizzard recrute un développeur de STR
Haut de page