Quand les DRM sapent l'avant-première d'Avatar

Par
Le 21 décembre 2009
 0
Triste anecdote que celle survenue aux spectateurs allemands qui avaient obtenu un billet pour l'avant-première du très attendu Avatar de James Cameron : selon Heise.de, le système de gestion des droits numériques associé à la copie utilisée s'est révélé si difficile à manipuler que les techniciens en charge de la projection ont finalement dû se résoudre à projeter le film en 2D, alors que la « 3D » est l'un des arguments phare de la superproduction de cette fin d'année.

Pour la 20th Century Fox, il importe logiquement que les copies du film ne sortent pas du circuit de distribution prévu. Les quelque 150 Go de la version numérique ont donc été chiffrés à l'aide d'un dispositif de DRM impliquant notamment la réception de clés fournies en temps réel aux différents appareils chargés d'assurer la projection. La situation a toutefois été corrigée dès le lendemain. L'incident ne prêtera pas à conséquence, mais ne manquera pas de faire sourire les détracteurs de ces DRM qui, parfois, compromettent l'utilisation légitime des contenus qu'ils protègent.

012c000002637626-photo-avatar.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top