Google et Yahoo indexeront les contenus Flash

0
01322826-photo-flash-player-10.jpg
Une petite révolution dans l'univers du référencement ? Adobe, Google et Yahoo indiquent avoir travaillé conjointement à l'évolution de la technologie Flash, ainsi qu'à l'élaboration de nouveaux algorithmes de recherche permettant d'aller indexer les contenus textuels et les liens hypertextes contenus au sein de réalisations en Flash.

Jusqu'ici, le Flash restait le plus souvent hermétique au référencement, et les éditeurs de sites Web qui souhaitaient profiter des joies de cet environnement permettant animations et intégration de contenus multimédia devaient faire une croix sur leur présence dans les moteurs de recherche, à moins de développer une seconde version, en HTML cette fois, de leurs vitrines sur le Web. Cette imperméabilité aux robots de moteurs de recherche était, avec les problèmes posés en termes d'interopérabilité, l'un des principaux reproches formulés à la technologie Flash.

La donne devrait donc changer. Chez Google, on indique être en mesure d'indexer, et donc de référencer, « tout le texte que les utilisateurs peuvent voir lorsqu'ils interagissent avec un fichier Flash ». Les adresses Web (URL) pourront également être découvertes, et suivies, par les robots d'indexation du moteur. Différentes limitations subsistent toutefois : ainsi, Google ne pourra pas détecter avec précision les images, ne saura pas indexer les contenus Flash appelés par un code JavaScript et ne sera pas capable d'associer une ressource externe, telle qu'un pan de page HTML ou un document XML, au fichier Flash qu'il est en train d'indexer. Enfin, les textes bidirectionnels (associant par exemple l'anglais ou le français à une langue s'écrivant de droite à gauche comme l'hébreu ou l'arabe) poseront problème.

Adobe explique avoir fourni à Google et Yahoo une version spéciale de son lecteur Flash, de façon à ce que leurs robots d'indexation soient capables de naviguer au sein d'une application Flash. Un fichier SWF y est « exécuté de la même façon qu'il est lu par le lecteur Flash intégré au navigateur », explique l'éditeur, mais les contenus texte et les liens seraient grâce à lui automatiquement retournés aux robots.

« Ces améliorations ne demandent aucune action spécifique de la part des designers Web ou des webmasters », indique Google. Les contenus Flash seront donc automatiquement indexés, sans qu'il soit nécessaire d'apporter la moindre modification à son code. Chez Google, les changements seraient immédiatement perceptibles, Yahoo devant encore procéder à la mise à jour de son moteur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
Apple refuse que les méchants des films utilisent un iPhone
Des ingénieurs tentent de battre le record de vitesse terrestre avec un véhicule zéro émission
Combien de GameBoy originaux sont encore dans les stocks de Nintendo ?
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
Coronavirus : la Chine surveille WeChat et Twitter pour faire taire les critiques
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top