Virgin Galactic commande deux nouveaux porteurs pour ses avions-fusées (qui ne volent pas)

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
08 juillet 2022 à 14h20
10
Virgin Galactic nouveaux avions porteurs Aurora © Virgin Galactic/Aurora Flight Sciences
Vue d'artiste d'un avion porteur du même type que le VMS Eve actuellement en service © Virgin Galactic / Aurora Flight Sciences

Pour pouvoir significativement augmenter sa future cadence de vols, Virgin Galactic a commandé deux nouveaux avions porteurs à Aurora, filiale de Boeing. Le premier exemplaire sera livré en 2025. Mais, d'ici là, il faudra encore montrer les capacités des avions-fusées qu'ils vont transporter !

Cela fait un an que le VSS Unity n'a pas volé.

Eve aura du renfort

C'est bien lorsqu'il n'y a aucun revenu qu'il faut investir, non ? Que cette maxime soit vraie ou pas, elle s'applique à Virgin Galactic. L'entreprise a annoncé ce 6 juillet qu'elle achetait deux nouveaux avions porteurs à Aurora Flight Sciences, une division de Boeing. Ces derniers viendront appuyer le vénérable « VMS Eve » de type WhiteKnightTwo, qui vole au service de l'entreprise depuis 2008.

Eve subit actuellement, et depuis l'automne dernier, une grande campagne de révision et de préparation pour les futures opérations commerciales de ces prochaines années. Néanmoins, l'appareil accuse son âge, et Virgin envisage une grosse montée en puissance de ses vols touristiques à la frontière de l'espace.

Voler haut, et souvent

Les deux porteurs auront donc, comme le VMS Eve, la mission de transporter les avions-fusées VSS Unity, VSS Imagine et leurs successeurs jusqu'à pratiquement 15 kilomètres d'altitude avant de les larguer sur un point très précis.

Toutefois il faut noter que ni Virgin Galactic ni Aurora n'ont évoqué de précisions techniques sur les appareils. Seront-ils identiques au VMS Eve avec une conception plus moderne, ou adopteront-ils un design différent ? Dans tous les cas, ils devront supporter jusqu'à 200 vols de « portage/largage » par an, avec une maintenance facilitée et une première livraison attendue en 2025. La phase finale de leur assemblage aura lieu chez Virgin Galactic à Mojave (Californie).

Virgin Galactic
L'avion porteur VMS Eve avec, sous sa poutre centrale, l'avion-fusée VSS Unity © Virgin Galactic

Et pour un crédit de plus…

Néanmoins, cette commande peut interroger, en particulier à cause de la situation de Virgin Galactic. L'entreprise continue de diluer sa valeur en actions (qui ont perdu la moitié de leur valeur de l'an dernier) et de lever des fonds… En effet, elle n'a pas de revenus, et ce, depuis pratiquement 20 ans. Ces deux dernières années seulement, les pertes s'établissent autour du milliard de dollars, et le premier trimestre 2022 n'a pas fait exception (93 millions de perte).

Le SpacePort America ne devrait d'ailleurs pas reprendre de service avant la fin d'année pour des vols d'essais du porteur VMS Eve et de VSS Unity. Le premier véritable vol commercial a été repoussé au premier trimestre 2023, et cela fait déjà pratiquement un an que le fondateur emblématique de Virgin Galactic, Richard Branson, a pu réaliser son rêve dans l'avion-fusée. Dans ce cadre, et sachant que Virgin n'a réussi que quatre vols suborbitaux jusqu'ici, difficile de croire à des cadences de 200 vols par an. Lors de son entrée en Bourse en 2019, l'entreprise anticipait 4 avions-fusées, 170 vols et 400 millions de dollars de revenus… en 2022.

Depuis juillet 2021, l'unique concurrent de Virgin Galactic, Blue Origin, a fait voler 26 passagers, avec une cadence d'un vol tous les deux mois environ et qui pourrait augmenter. Plus réaliste ?

Source :SpaceNews

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
6
cid1
Un voyage sur Virgin Galactic de 90 min à une hauteur de 80000 mètres, c’est déjà pas mal mais au tarif de 450000 € çà reste cher. enfin de toute façon je pourrai jamais me le permettre , le plus intéressant et le plus cher, c’est SpaceX, une citation de 20 minutes.fr.<br /> « Elon Musk propose un tout autre type de voyage spatial. Pour un coût estimé à 50 millions de dollars, le patron de SpaceX invite les passagers à passer plusieurs jours dans l’espace. En septembre 2021, deux hommes et deux femmes ont tenté l’expérience. Ils ont passé trois jours en orbite autour de la Terre après avoir suivi un entraînement poussé. »<br /> C’est pensé pour les multi-millionnaires et les milliardaires.
Pyxis
90 minutes à 15000 mètres ??? Il ne s’agit que l’altitude de largage de l’avion-fusée qui effectue en suite une ascension jusqu’un peu en dessous de la ligne de Karman aux alentours de 80 km…
cid1
Pyxis:<br /> 90 minutes à 15000 mètres<br /> Tu as raison, j’ai mal lu ou mal compris ma source c’est bien 80 Km de hauteur finale.<br /> Désolé de mon erreur. :shame:
pecore
Cela faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu de nouvelle de ce passe temps au prix indécent pour personnes trop riches pour leur propre bien.<br /> J’avoue que cela ne m’avait pas manqué.
SPH
Faut pas être jaloux des gens riches
pecore
La jalousie est une perte de temps et surtout d’énergie et elle donne aux personnes jalousées un pouvoir supplémentaire sur les autres alors je m’en tiens aussi loin que possible.<br /> Mais ce n’est pas être jaloux que de déplorer que des personnes soient tellement riches qu’elles se sentent obligées de trouver des loisirs coutant plus cher, pour quelques minutes de sensations fortes, que ce que beaucoup de leurs contemporains vont gagner dans toute leur vie ou même que de tels loisirs existent.<br /> Et en plus il semblerait qu’il y ait aussi un petit problème d’impact environnemental mais c’est un détail.
Pyxis
Moi je trouve déplorable de voir le mal partout. je suis loin d’être riche mais :<br /> Les progrès techniques accomplis pour en arriver là me fascinent<br /> L’exploration spatiale sous toutes ses formes me fait rêver<br /> La perspective que mes enfants ou petits enfants puisse aller un jour dans l’espace à un coût abordable me réjouit<br /> Le fait que quelques grosses fortunes dépensent leur argent pour permettre cela ne me dérange pas tant qu’il ne s’agit pas de mon porte monnaie<br />
pecore
Pour les progrès techniques, ce n’est qu’un vol parabolique un peu plus haut que les autres. On sait faire cela depuis les années 50.<br /> Pour l’exploration spatiale, ce truc n’arrive même pas à 100 km d’altitude alors parler d’exploration et appeler cela « l’espace », Gene Roddenberry doit se retourner dans sa tombe.<br /> Le cout abordable, oui on peut toujours en rêver mais avec la raréfactions des ressources tant en carburants qu’en métaux, je doute fort de voir cela de mon vivant, surtout si quelques uns les crament encore plus vite pour leur seul plaisir égoïste.<br /> Et enfin je n’aime pas le gaspillage, sous toutes ses formes, même lorsque ce n’est pas mon argent.<br />
Pyxis
Dans les années 50 le facteur humain n’avait que peu d’importance, seul l’exploit et l’héroïsme comptait. Aujourd’hui c’est une autre dimension, le tourisme spatial n’est et ne sera pas réservé à un seul individu isolé prêt à mourir pour son acte. Pourquoi ont-ils mis autant de temps à effectuer les premiers vols ? Eh bien tout simplement parce qu’il y avait énormément de défis techniques à surmonter pour que le voyage soit sûr et malgré cela deux pilotes d’essais y ont laissé leur peau il y a quelques années. Quant à Gene Roddenberry, que dire… Eh bien mes références sont plutôt celles de la recherche et de l’ingénierie. Gaspillage !? Non, c’est de l’investissement car tout a un prix de départ en suite on optimise, on améliore pour en suite faire bénéficier à d’autres secteurs les progrès accomplis (voilures, résistance des matériaux, carburants alternatifs, algorithmes informatiques, etc.), tout plein de choses que tu utilises directement ou indirectement dans la vie de tous les jours ne serait-ce qu’en prenant ta voiture. J’aurais pu ajouter un cinquième point à ma liste précédente : L’attractivité économique, par la création d’emplois dans des domaines de pointe encore peu explorés
Emmanuel_Angulo
Finalement, ce que je retiens c’est qu’heureusement qu’il y a des milliardaires qui financent ce genre de projets car si on comptait sur des fonds publics… On ne serait pas près de retourner sur la lune
ebottlaender
Ce projet n’a d’autre visée que de transporter des touristes fortunés à la frontière de l’espace (80km). Et encore, il a été amplement subventionné par l’état du Nouveau Mexique.<br /> Ce sont bien les fonds publics qui ont amené les humains sur la Lune (et pour l’instant, ce sont eux qui vont les y ramener).
Emmanuel_Angulo
J’ai bien compris que ce projet est simplement touristique à ce jour. Cependant, sans nos milliardaires comme Elon Musk , à la fantaisie creative particulièrement affutée, ce genre de « loisirs » n’aurait pas été possible.<br /> Tu ne m’enleveras pas de l’idée que sans ces rêveurs fortunés, tout avancerait moins vite
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Très belle remise sur cette barre de son et son caisson de basse
Ford teste une nouvelle technologie de feux avant révolutionnaire
pCloud propose des réductions à couper le souffle sur ses solutions de stockage en ligne (-80%)
Pour la rentrée, cet écran gamer Samsung Odyssey G5 32 pouces est à prix fou !
Sony travaillerait sur un launcher PlayStation pour PC
Vous pouvez maintenant essayer Spotify gratuitement pendant 3 mois
Un smartphone dans sa version Pro à moins de 200€ ça vous intéresse ?
Ryzen 7000 : AMD confirme la présentation officielle de ses CPU le 30 août prochain
Combien de temps faut-il pour pirater une carte bancaire ?
Signal : des numéros de téléphone d'utilisateurs dans la nature (et ce n'est pas la faute de l'app)
Haut de page