Netflix suspend son service en Russie, TikTok taille dans ses fonctionnalités

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 07 mars 2022 à 14h41
© Netflix
© Netflix

Netflix a pris une décision radicale en coupant son service en Russie, pour protester contre l'invasion de l'Ukraine. TikTok a, de son côté, coupé l'accès à certaines fonctionnalités sur place.

Si la Russie est déjà lourdement sanctionnée sur le plan économique, les grandes plateformes technologiques lui tournent également progressivement le dos, dans un contexte d'invasion de l'Ukraine et de guerre aux répercussions planétaires. Netflix et TikTok ont chacun annoncé de nouvelles mesures contre Moscou au cours des dernières heures.

Netflix coupe tout en Russie

Le géant du streaming vidéo, Netflix, a purement et simplement suspendu son service en Russie, comme confirmé ce week-end par un porte-parole de l'entreprise. « Compte tenu des circonstances sur le terrain, nous avons décidé de suspendre notre service en Russie ».

Cette décision de Netflix fait suite à celle prise, quelques jours auparavant, de stopper les projets et acquisitions futurs en Russie, interrompant ainsi les productions de programmes originaux dans le pays, où la plateforme compte moins d'un million d'utilisateurs.

L'impact ne sera donc pas immense en Russie, mais la plateforme américaine voulait symboliquement marquer le coup, en réponse notamment à la réglementation en vigueur qui l'obligeait à distribuer des chaînes gratuites financées par le Kremlin, certaines étant considérées comme des outils de propagande.

TikTok interrompt les lives et nouveaux contenus postés sur l'appli russe

Concernant TikTok, le service n'est pas coupé sur place, mais les fonctionnalités s'y font de plus en plus rares. Dimanche, le groupe chinois ByteDance a annoncé la suspension immédiate de deux fonctionnalités majeures : la publication de vidéos en direct, et la possibilité de poster des vidéos de façon plus traditionnelle. Seule la messagerie du réseau social demeure active parmi les principales fonctionnalités.

« Au regard de la nouvelle loi sur les "informations mensongères", nous n'avons pas d'autre choix que de suspendre la diffusion en direct et la mise en ligne de nouveaux contenus en Russie, le temps d'examiner les conséquences potentielles pour la sûreté », à la fois des utilisateurs et des employés de l'entreprise, explique TikTok dans un communiqué.

De nombreux gouvernements et plateformes s'érigent contre la nouvelle loi adoptée par Moscou ce week-end, qui prévoit des peines de prison pouvant aller jusqu'à 15 ans pour toute personne qui aurait diffusé, aux yeux du Kremlin, un contenu assimilé à de la désinformation.

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
SPH

15 ans de prison si on dit que la Russie mène une guerre !
Quel scandale !!! :persevere:

fredolabecane

Wouahou, la Russie est foutue sans Tik-Tok, c’est tactique.

SPH

Je suppose que ça doit être la « vérité Russe » qui est acceptée. Pas la vrai vérité.
Alors, je me demande si une vidéo de guerre est considéré comme la vérité ?! :roll_eyes:

gothax

C’est vrai que la Suisse est intègre et ils n’ont pas d’argent spoliés aux juifs pendant la second guerre mondiale au chaud et ils n’ont pas vendu des logiciels espionnant pour le compte de la CIA, intègre.
Fatima se trompe si tu dis la vérité sur les agissements de l’armée américaine c’est la que tu es un traitre.
Bon après cela ne m’étonne pas cette prise de position d’entreprise sous influence. De chaque côté c’est une surenchère de propagande c’est normal c’est la guerre

Blackalf

Ca donne envie de lancer un sondage : quel(s) pays trouve(nt) grâce aux yeux des râleurs impénitents et compulsifs ? paf

MqcdupouletBasquez

En Europe et en Occident, est-ce différent en soit ?

Que je sache, les Etats Unis ont bien présentés une arme biologique sensée être réellement dangereuse et active pour justifier une invasion militaire.
Collin Powel qu’il s’appelait le monsieur.

On va rappeler que l’élection du président Americain Georges Bush Junior était en fait illégale puisqu’il avait perdu l’élection.
Que Kennedy a été élu par tricherie qui ont été révélé depuis bien longtemps.

La notion de propagande vous savez…
Quand la France a refusé de faire la guerre en Irak aux côtés des US, il y’a eu une propagande massive anti française aux US. Notamment avec le débaptisement des « french fries ». Propagande quand tu nous tiens.

MqcdupouletBasquez

Edward Snowden ne serait pas tout à fait d’accord.
Julian Assange ne serait pas d’accord non plus.

flonc

Faut arrêter la propagande russe.

1- tu donnes l’impression que cette loi est acceptable, elle ne l’est pas
2- ce que tu dis sur les us est totalement faux. Non seulement tu peux le faire mais l’état te protègera si on essaye de t’en empêcher. C’est protégé par le premier amendment de la constitution

Khris1295

D’après comparitech, fin 2021: 191’000 abonnés Netflix en Russie, soit 0.13% de la population, pour un revenu de même pas 7 petits millions de $.
C’est juste du ‹ virtue signaling › qui ne leur coute (presque) rien.

Khris1295

Aux US, le contexte agit en amont: la constitution protège une liberté qui s’exerce de moins en moins.