Netflix met fin à Jupiter's Legacy après une saison seulement, mais travaille sur un spinoff

Jupiter's Legacy © Netflix
© Netflix

Voilà une décision plutôt surprenante de la part de Netflix : par la voix de la société de publication Millarworld (propriété de Netflix depuis 2017), l'on apprend aujourd'hui que le casting de la mitigée série Jupiter's Legacy a déjà été libéré de ses obligations, mais que l'univers du comics va continuer à vivre sur le petit écran via des séries dérivées dédiées aux super-vilains.

La décision intervient quelques semaines seulement après la mise en ligne de la première saison de Jupiter's Legacy, le show qui devait concurrencer la série The Boys d'Amazon.

Jupiter's Legacy sur Netflix : on ne prend pas les mêmes et on recommence

Adaptée du comics à succès du même nom signé Mark Millar, la série Jupiter's Legacy n'aura assurément pas séduit les foules sur Netflix. À tel point que le show à la production compliquée (le showrunner Steven S. DeKnight a quitté son poste en plein milieu de la production pour divergences créatives) n'ira visiblement pas plus loin. C'est en tout cas ce qu'il faut comprendre dans le message posté par Millarworld, la société du prolifique créateur Mark Millar, qui fait aujourd'hui partie de Netflix.

Si le mot « annulation » n'apparaît jamais dans ce message, il est en revanche question d'avoir « libéré le casting de ses obligations » pour pouvoir se concentrer sur la suite. Autant dire que nous ne devrions pas revoir The Utopian (Josh Duhamel), Lady Liberty (Leslie Bibb) et les autres tout de suite, s'ils devaient revenir un jour tout court. Et ce, même si le message précise se vouloir confiant sur le fait d'y « revenir plus tard » .

Supercrooks : une série animée et une série live-action

Cependant, Netflix et Mark Millar n'abandonnent pas totalement la partie. En effet, et histoire cette fois d'aller véritablement marcher sur les platebandes de The Boys (et d'Invincible), un spinoff basé sur le comics Supercrooks est en chantier.

Cela commencera par une série animée par le studio Bones (Fullmetal Alchemist, My Hero Academia) plus tard cette année avec un aperçu au festival d'animation d'Annecy, puis se poursuivra si tout va bien avec une série live-action. Comme son nom l'indique, cette œuvre qui se déroule dans le même univers que Jupiter's Legacy s'intéresse aux super-vilains plutôt qu'aux super-héros.

Qu'en pense-t-on chez Clubic ?

Rarement Netflix avait abandonné si rapidement une série. D'autant que celle-ci disposait d'un budget conséquent afin de venir secouer la concurrence. Cela dit, la décision d'embrasser les super-vilains (et l'animation) a du sens après le carton d'Invincible notamment, même si une nouvelle fois la firme risque d'arriver après la bataille.


Et si Jupiter's Legacy vous intrigue ou que vous souhaitez connaître la fin de l'histoire, nous vous recommandons plus que chaudement de plutôt vous jeter sur les excellents comics originaux, qui font mieux en deux petits tomes que la série en huit longs épisodes qui ne racontent pas grand-chose (c'est d'ailleurs la raison pour laquelle la série ne disposera pas de son épisode dans notre chronique Le veilleur d'écran[s] ).

Source : Millardworld

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
16
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Netflix signe un accord avec Spielberg pour plusieurs films par an
Le Dernier Voyage : l'apocalypse au clair de lune
La revue Métal Hurlant est de retour : rencontre avec Vincent Bernière, son nouveau rédacteur en chef
Jachère : votre chronique SF découvre une Terre hors du temps
Twitch a 10 ans : retour sur un pionnier du stream en direct et sur l'avenir de la plateforme
Asus ROG sort son premier manga dédié au... streaming ! Découvrez les premiers chapitres
Eden : à la recherche du paradis au cœur d'une pandémie
LEGO : l’inclusivité est-elle une question de plastique ?
Le puzzle game atmosphérique Lego Builder's Journey se montre en ray tracing avant sa sortie sur PC et Switch
Oxygène : plongée en apnée à la recherche d'identité
Haut de page