En Australie, un recours collectif record à l'encontre d'Uber

Nathan Le Gohlisse Contributeur
05 mai 2019 à 14h04
0
Uber

En Australie, un recours collectif engagé par plus de 6 000 taxis et chauffeurs de VTC vise Uber, accusé d'avoir opéré illégalement sur le territoire australien. Cette action regroupe des chauffeurs exerçant dans quatre États : le Victoria, la Nouvelle-Galles du Sud, le Queensland et l'Australie-Occidentale, ajoute le quotidien britannique The Guardian.

Uber va devoir s'expliquer devant la justice australienne. La firme américaine est à nouveau visée par une action en justice, et cette fois c'est à un recours collectif qu'elle doit faire face. L'action porte sur le statut des chauffeurs employés par l'application de VTC : ces derniers ne seraient pas détenteurs de licences valides selon la loi australienne. Une situation qu'Uber connaissait, d'après les plaintifs, et à laquelle rien n'aurait été fait, rendant alors son activité illégale sur place.

Un procès dont les conclusions pourraient faire jurisprudence

« Soyons clair, c'est une décision historique au regard des activités illégales d'Uber en Australie et de l'impact considérable qu'elles ont eu sur le parcours des travailleurs respectueux de la loi », estime notamment Andrew Watson, chargé de représenter les plaintifs au niveau national pour le compte du cabinet juridique Maurice Blackburn.

« Il n'est pas acceptable qu'une entreprise se place au-dessus des lois et qu'elle opère illégalement au détriment d'autrui », ajoute-t-il.

La class action entreprise à l'encontre du géant californien du VTC progresse, bien qu'Uber aurait mis en place un programme permettant d'éviter les contrôles des autorités sur ses activités. Un moyen pour Uber, s'il est avéré, de prendre l'avantage sur ses concurrents qui appliquent la loi, explique The Guardian.

« Uber a adopté une politique visant à opérer sur n'importe quel marché où les régulateurs l'ont tacitement approuvé en négligeant de prendre des mesures d'application directes des lois, et ce au mépris total de toute réglementation en vigueur », lit-on des pièces déposées vendredi 26 avril auprès de la cour fédérale de Victoria.

Uber se contente des déclarations habituelles

Contactée par The Guardian, une porte-parole d'Uber a déclaré que la société n'avait pas encore reçu de notification quant à ce recours collectif. Aussi, l'entreprise s'en tient, pour l'heure tout du moins, à sa ligne habituelle.

« Plus de 3,8 millions d'Australiens utilisent régulièrement Uber comme moyen de transport fiable pour se rendre d'un point A à un point B et les autorités à travers le pays ont reconnu (les services d'Uber) comme faisant partie de l'offre de transport », a-t-elle indiqué.

« Nous concentrons nos efforts pour délivrer un service de qualité à nos clients comme à nos chauffeurs dans les villes où ils se situent », a-t-elle conclu.

5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Le MacBook Pro 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top