Twitch nage en eaux troubles au milieu des droits d'auteurs

01 octobre 2021 à 14h06
10
Twitch © Twitch

« Créateurs, nous vous entendons » : c'est par ces mots que commence un nouvel article de blog de Twitch pour évoquer la question des droits
d'auteurs sur la plateforme. Le service tente ainsi d'expliquer aux streamers pourquoi certains clips ont été supprimés et d'où viennent les vagues de réclamation enregistrées depuis le printemps dernier.

En effet, après avoir été quasiment exempté de réclamations DMCA (Digital Millenium Copyright Act) pendant des années, Twitch en reçoit désormais plusieurs milliers par semaine. La plateforme promet de nouveaux outils et une meilleure transparence quant à sa politique en la matière.

Vent de panique chez les streamers

Reprenons depuis le début. Au début du mois de juin 2020, la
plateforme de diffusion en direct annonçait qu'elle lançait une vague de suppression de clips contenant des extraits musicaux sous licence. Ces clips avaient en effet été signalés par la très puissance organisation américaine des maisons de disques (la RIAA) comme étant en infraction avec le Digital Millenium Copyright Act (DMCA), la loi américaine contre le piratage des œuvres en ligne.

En octobre, rebelote : plusieurs centaines de clips musicaux ont été supprimés sans sommation, Twitch envoyant dans le même temps des avertissements aux streamers fautifs en promettant des sanctions en cas de récidive. À nouveau, la chose causait alors un vent de panique et de révolte chez certains streamers.

Un article de blog, publié par Twitch ce mercredi 11 novembre, nous en apprend désormais plus sur cette controverse. « Jusqu'au moi de mai de cette année, les streamers recevaient moins de 50 requêtes DMCA relatives à la musique, chaque année sur Twitch. Depuis mai, cependant, des représentants de labels musicaux envoient plusieurs milliers de requêtes DMCA chaque semaine, qui se concentrent sur les archives des créateurs », explique le texte.

Plus de transparence et de nouveaux outils

L'entreprise semble ici présenter son mea culpa aux streamers pour ces suppressions et menaces soudaines. Elle s'excuse par exemple de n'avoir donné aux streamers qu'un outil permettant de supprimer « en masse » les clips, sans pouvoir affiner sa sélection.

« Nous aurions pu développer un outil plus sophistiqué, plus user-friendly
il y a un moment. C'est uniquement de notre faute si nous ne l'avons pas fait. Et nous aurions pu offrir aux créateurs une plus longue période pour gérer leur VOD et bibliothèques de clips – c'est aussi une erreur. Nous sommes désolé pour nos erreurs et ferons mieux
à l'avenir », écrit la plateforme, propriété d'Amazon.

Les ajustements à venir concerneront donc de meilleurs outils pour contrôler le contenu enregistré sur les chaînes (notamment via l'outil Soundtrack) et un accès plus simple aux contenus visés par les requêtes DMCA. Toutefois, la fête de la musique est belle et bien finie sur Twitch.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
10
Proutie66
Cela ne me choque pas.<br /> Aujourd’hui certains gagnent de l’argent (même beaucoup en fait…).<br /> Quand un réalisateur met une musique dans un de ses films (cinéma, tv, série…) il doit signer un accord.<br /> Ce qui aurait du être fait, c’est un accord Interne avec Twitch pour que, de part la commission que Twitch prend sur tout, rémunérer les auteurs de musique en fonction du nombre de vue réalisées.<br /> C’est là qu’on voit que Twitch sont des génies de la communication.
Xarkam
Oui, enfin même en utilisant de la musique libre de droit, l’outil actuel m’a fait des mute sur des replay.<br /> En gros les stream vont devenir mucis off pour éviter tous problèmes.
Daeneroc
Je comprends la légalité qui régit tout ca mais je ne comprend pas l’intérêt pour les labels.<br /> Twitch est une incroyable aubaine marketing pour les éditeurs de jeuxvidéo justement parce que les streameurs peuvent diffuser ces jeux gratuitement et toucher un large public dont une partie ensuite va acheter le jeu.<br /> Pourquoi les labels ne veulent-ils pas en profiter ?? Si tu entends une musique qui te plait sur un stream, il est probable que tu vas vouloir l’écouter en privé en rémunérant les artistes non ? Pourquoi les labels se battent-ils contre ce système ?
Daeneroc
Pour aller plus loin dans ma pensée, il faut effectivement 2 conditions :<br /> Une interdiction de créer des clips twitch «&nbsp;vides&nbsp;» avec juste la musique en audio. Sinon il y a un risque d’abus.<br /> Rendre obligatoire que le titre/artiste de la musique soient affichés en live sur le stream afin de rediriger facilement les viewers vers une écoute en privée rémunératrice.<br />
Gh0st_D0g
Ils ont fait fort, point de vue excuses en carton <br /> Et effectivement, les labels font manifestement les choses de travers. A croire qu’ils n’ont aucune logique dans leurs manières de penser et de fonctionner. C’est stupide…
RaoulTropCool
Il existe une solution simple mais qui implique que Twitch se sorte les doigts : que les streamers envoient 3 canaux audio : jeu / voix / musique. Dans les clips et VOD il suffirait de ne pas inclure le canal audio posant soucis.<br /> Deux canaux audio ce n’est pas énormément de BP en plus, c’est surtout du travail de dev de leur coté. Et on pourrait imaginer que le viewer puisse mixer ces canaux pour la diffusion Live et là c’est le rêve.
crrptd
Ca ne change rien au problème, tout ce que le streameur «&nbsp;entend&nbsp;», les viewers l’entendent aussi, c’est bien pour ça que l’on appelle ça du streaming.<br /> Occulter un canal audio simplement pour «&nbsp;cacher&nbsp;» le viol de droit niveau clip, je suis pas sûr que ça soit très légal pour Twitch.
DanKill
J’aime bien les DJs live sur Twitch. Si je comprends bien ça va être fini pour eux
Blap
C’est déjà ce qu’il se passe avec leur plugin pour streamer de la musique légalement.<br /> Mais c’est clair que ca devrait etre etendu pour separer chaque canal pour laisser le viewer entendre ce qu’il veut
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Idée cadeau | EcoSphere : un écosystème complet dans une sphère
La FTC porte plainte contre Microsoft dans le but de faire capoter le rachat d'Activision-Blizzard
USB-C obligatoire sur les smartphone : apparemment, rien ne presse pour l'UE...
Itinérance 3G entre Free et Orange : c'est vraiment reparti... et jusqu'en 2025
Game Awards 2022 : et le titre de Jeu de l'Année est décerné à...
Final Fantasy XVI : un trailer spectaculaire qui donne envie avec une date de sortie
Diablo IV : retour en Enfer confirmé pour cet été
Street Fighter 6 et Tekken 8 font parler les poings et frappent très fort !
De nouvelles exclusivités PlayStation arrivent sur PC
Hideo Kojima passe une tête aux Game Awards pour présenter son nouveau projet
Haut de page