Twitch et la SACEM vont rémunérer les artistes dont les musiques sont diffusées sur la plateforme

17 septembre 2020 à 11h05
2
SACEM Twitch
© Sacem / Twitch

La société et le service de streaming ont annoncé, mardi, avoir trouvé un accord pour reverser des royalties aux auteurs, compositeurs ou éditeurs membres de la Sacem dont les œuvres sont utilisées sur la plateforme Twitch.

Preuve de l'impact croissant du livestream, la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) et Twitch ont annoncé, mardi 15 septembre 2020, une nouvelle qui doit aujourd'hui soulager les différents artistes dont les musiques, chansons ou compositions sont directement diffusées ou reprises en streaming, sur la plateforme du géant du e-commerce Amazon.

Le secteur musical, en souffrance, se diversifie grâce à Twitch

Twitch et la SACEM ont accepté de rémunérer les droits aux différents auteurs, compositeurs et éditeurs qui attestent être membres de la SACEM et qui voient leur musique être partagée ou diffusée sur la plateforme de streaming.

S'il était certainement question, à terme, de réfléchir à cette éventualité avant le début de la crise sanitaire, celle-ci a sans doute accéléré les choses et offre une sorte de voie alternative à la rémunération aux artistes. Le secteur musical est, comme beaucoup d'autres, meurtri par la crise de la Covid-19, avec des événements, des concerts et des tournées entières reportées ou purement et simplement annulés.

La mesure ne concerne donc pas que les streamers qui utiliseraient des musiques, mais aussi et surtout les artistes, qui sont de plus en plus nombreux à se produire sur Twitch pour aller à la rencontre de leurs fans et ainsi faire émerger de nouvelles expériences musicales en direct.

Une nouvelle façon d'interagir pour les artistes

Avec des livestreams, des performances en live depuis en écran et des outils de monétisation adaptés, Twitch a su offrir une nouvelle fraîcheur à la retransmission live de la musique. Les artistes peuvent maintenant aussi bien interagir avec leurs fans et leur communauté au travers de jeux vidéo, d'une foire aux questions ou de cours de production.

Twitch et la SACEM entendent développer, ensemble, des applications informatives qui puissent faciliter l'identification et la communication des données des œuvres diffusées et dont les droits sont détenus par des membres de la SACEM et, plus largement, de toute l'industrie musicale.

« Ce partenariat avec un acteur dynamique et innovant comme Twitch démontre la capacité de la SACEM à s’adapter en permanence aux nouvelles façons de produire et de consommer de la musique », a commenté le président-directeur général de la SACEM, Jean-Noël Tronc. « Nous sommes impatients de promouvoir les œuvres de nos auteurs, compositeurs et éditeurs, et d'élargir notre soutien aux créateurs, partout où leur musique est partagée ».

Modifié le 17/09/2020 à 11h18
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
cirdan
C’est une bonne nouvelle.<br /> Il reste plus qu’à espérer que les «&nbsp;SPEDIDAM&nbsp;», «&nbsp;ADAMI&nbsp;» et autres arrivent aussi à trouver des accords, et pas seulement avec Twitch.
DLL2
Il y aura encore plus de boycotte de la musique sur twich ils vont gagner dans l’isolement a vouloir récupérer de l’argent partout.
cirdan
Ca te parait illégitime de vivre de son travail ? Ils créent de la musique qui est récupérée par des plateformes mais très souvent sans redistribuer le moindre fifrelin aux créateurs.<br /> D’accord pour pas abuser, mais dans un cercle vertueux tous les participants doivent pouvoir profiter du fruit de leur travail.
DLL2
Ce qui me parait illégal c’est le nombre de taxe qui ont été pondu sur le dos des artistes et qui en touches en infime partie. Que le contribuable payé pour hadopi alors que dans d’autres pays se sont les majors. Donc la vouloir récupérer le peu d’argent qu’il y a se faire sur le dos d’un stream erc’est une taxation de broutilles ils ont juste gagné une haine d’une communauté qui a évolué dans leurs consommations .
cirdan
Mais tu confonds tout.<br /> Les trois organismes que j’ai cités n’ont rien à voir avec la HADOPI. Ils sont chargés, notamment, de s’occuper des utilisations secondaires des œuvres des compositeurs, des enregistrements des interprètes… et ils leurs reversent directement ce qui leur est dû. Ca ne passe pas par les fameuses «&nbsp;Major&nbsp;». Et si ça peut te rassurer, ça n’enrichit pas beaucoup les interprètes.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

PS5 : quels accessoires et à quel prix ?
General Motors lève le voile sur sa nouvelle gamme de motorisations électriques Ultium
Le prix des écouteurs Samsung Galaxy Buds Live R180 déjà en baisse chez Amazon
Le Xiaomi Mi 10 avec les écouteurs Mi Earphones 2 à prix cassé chez Amazon
Dans une semaine, Left 4 Dead 2 va recevoir sa première mise à jour majeure depuis des années
Kia annonce la sortie de sept nouvelles voitures électriques d'ici 2027
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Vehicle-to-Grid (V2G) : en quoi consiste le projet de recharge automobile testé par FCA à Turin ?
La suite de God of War annoncée sur PS5 pour 2021
PlayStation 5 : tout ce qu'il faut retenir de l'événement de Sony
Haut de page