Spotify reverse-t-elle correctement les droits d'auteur aux artistes ? Pas vraiment dit la Sacem américaine... qui l'assigne en justice !

Samir Rahmoune
Publié le 20 mai 2024 à 16h02
Le logo Spotify apparaît sur un smartphone © Taner Muhlis Karaguzel / Shutterstock.com
Le logo Spotify apparaît sur un smartphone © Taner Muhlis Karaguzel / Shutterstock.com

Le géant du streaming musical Spotify est mis en accusation par la Mechanical Licensing Collective (MLC), la SACEM américaine. Elle considère que Spotify a indûment réduit les revenus à allouer aux artistes.

Si l'application suédoise est un must pour tous ceux qui souhaitent écouter de la musique en streaming, elle est aussi régulièrement accusée de minorer les revenus des artistes. Ainsi, en début d'année, c'était le Parlement européen qui voulait contraindre les entreprises comme Spotify à mieux payer les artistes. Et aujourd'hui, l'on traverse l'Océan Atlantique, où le leader mondial du secteur est attaqué en justice par le MLC.

Des revenus divisés par deux

Spotify va devoir rendre des comptes devant un tribunal fédéral aux États-Unis. La Mechanical Licensing Collective (MLC), en charge de la collecte et de la redistribution des revenus pour le streaming musical, a en effet assigné en justice le géant du secteur, estimant qu'il sous-payait les artistes.

Selon l'AFP, Spotify aurait décidé seul de changer les règles de comptabilisation des revenus en lien avec sa formule payante, ce qui aurait entraîné une division par deux de ces revenus à reverser. Les dommages seraient estimés à plusieurs centaines de millions d'euros.

© Jan Krava / Shutterstock.com
© Jan Krava / Shutterstock.com

Les offres groupées mises en cause

Le problème viendrait des offres groupées proposées par Spotify, comprenant pour les abonnés payants 15 heures de contenu de livres audio. Une offre que Spotify considère dorénavant comme étant plus étendue, avec plusieurs services offerts, ce qui selon ses calculs réduit mécaniquement le pourcentage de revenus à payer aux artistes.

« Le manquement de Spotify à ses obligations a des conséquences énormes pour les auteurs et les éditeurs de musique » s'est plainte la MLC. Spotify espère de son côté pouvoir atteindre « une résolution rapide de ce dossier. » Pour rappel, la plateforme estime reverser environ 70% des revenus générés aux artistes et aux éditeurs. L'an dernier, ce sont ainsi plus de 9 milliards d'euros qui ont été distribués, avec près de la moitié de cette somme allouée aux artistes indépendants.

  • De nombreuses offres d’abonnement en fonction des besoins de chacun
  • Une personnalisation du contenu salvatrice
  • Une interface et une ergonomie efficaces
  • Un multiplateforme inégalé à l’heure actuelle

Malgré quelques défauts minimes (dont une qualité sonore sur le point d’être améliorée pour mieux répondre aux nouveaux standards du marché), Spotify reste une référence dans le domaine du streaming musical. Avec plus de 200 millions d’utilisateurs réguliers dans le monde, il s’agit tout simplement du service le plus populaire à l’heure actuelle. Grâce à une personnalisation totale de son service, de nombreuses options pour s’abonner (ou la possibilité d’en profiter gratuitement), une interface simple et efficace, Spotify est sans aucun doute là pour durer et s’imposer encore pendant de nombreuses années en tant que leader. 

Source : Actu Orange

Par Samir Rahmoune

Journaliste tech, spécialisé dans l'impact des hautes technologies sur les relations internationales. Je suis passionné par toutes les nouveautés dans le domaine (Blockchain, IA, quantique...), les questions énergétiques, et l'astronomie. Souvent un pied en Asie, et toujours prêt à enfiler les gants.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (2)
pecore

Il est beau, le donneur de leçons d’équité.

hellcat1944

Je pense que les labels se gavent 100000x plus sur le dos des artistes que Spotify…