Toyota envisage d'utiliser les piles à combustible de la Mirai pour produire des camions à hydrogène

29 mars 2020 à 19h30
0
Toyota Mirai

En utilisant la technologie la nouvelle version de la Mirai et en la combinant avec l'expertise de Hino, constructeur japonais de poids lourd, Toyota souhaite proposer des véhicules propres pour les transporteurs.

La nouvelle version de la familiale Toyota Mirai est équipée d'une pile à combustible capable de lui offrir une grande autonomie et une recharge rapide.

Hino et Toyota collaborent pour élaborer un camion propre

Hino, filiale poids lourd du groupe Toyota, travaille sur une version à piles à combustible de son camion Profia, un porteur de 26 tonnes. En réutilisant le système mis au point pour la nouvelle Mirai, dont la sortie est prévue pour la fin de l'année 2020, Toyota et Hino souhaitent proposer une solution réellement efficiente pour les besoins de transport.

Toyota dispose déjà d'une solide expérience dans la pile à combustible sur camion suite à son projet de modification de 10 tracteurs routiers américains Kenworth. Ces camions ont pour objectif principal de desservir les ports californiens à Los Angeles et Long Beach. Un projet dont le budget a atteint 82 millions de dollars.

Avec une telle utilisation, les semi-remorques Kenworth ne nécessitent pas une grande autonomie, car ils parcourent de courtes distances avec une station de recharge à proximité. Leur autonomie peut atteindre 480 km, mais leur rayon d'action est limité à moins de 100 km.


600 km d'autonomie, mais quid des stations de recharge ?

Pour réussir leur pari, Toyota et Hino ont décidé d'associer deux piles à combustible de la nouvelle Mirai pour atteindre une autonomie de près de 600 km sur le camion Hino Profia ainsi modifié. Cependant le groupe Toyota n'a pas encore communiqué plus d'information sur les spécificités de sa pile à combustible.

Hino remplace le traditionnel moteur diesel et sa transmission de son camion par un groupe motopropulseur conçu pour fonctionner avec les piles à combustible. Hino fournira également la gestion électronique des piles basées sur son expérience sur ses propres camions hybrides.

Toyota mise sur la pile à combustible qui lui semble plus intéressante pour ce type de véhicule contrairement à la technologie 100% électrique nécessitant de lourdes batteries pour offrir une autonomie correcte à un poids lourd. Et même si l'infrastructure de recharge est plus complexe à mettre en place qu'une borne de recharge pour véhicule électrique, ce genre de véhicule est utilisé sur des parcours prévus à l'avance permettant une meilleure gestion du plein.

D'autres constructeurs travaillent également sur la pile à combustible tel que Cummins et Hyundai, pour le moment encore au stade de prototype.

Source : Green Car Reports.
3
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top