A bord du concept DS Aero Sport Lounge

Camille Pinet
Spécialiste automobile
05 mars 2020 à 16h00
0
DS Aero Sport Lounge

Clubic a pu s'installer à bord du concept DS qui aurait dû être présenté au Salon de Genève 2020. Vrai concept qui n'annonce aucun modèle de série, il est le produit d'une recherche aérodynamique soignée et invente un système de commande gestuelle à ondes jamais vu dans l'automobile.

Imaginer la voiture de demain, c'est le rôle dévolu aux concept-cars depuis 1938 et le fameux Buick Y Job, considéré comme le premier du genre. Parfois farfelus ou un peu vains, ils ne laissent souvent aucun souvenir dans la mémoire de l'automobile. Gageons que ce ne sera pas le cas du DS Aero Sport Lounge, même si sa présentation au grand public prévue le 2 mars au Salon de Genève n'a pas eu lieu pour cause de Coronavirus. Nous avons eu le privilège d'une session de rattrapage organisée en catastrophe par la marque de luxe française dans un studio non loin de Paris, en présence de Thierry Metroz, directeur du style de la marque.

DS Aero Sport Lounge

Un concept haut de gamme et haut perché

Dans sa définition d'abord, ce DS tente de définir une voie moyenne entre SUV et voiture traditionnelle. On le sait, la clientèle reste attachée aux véhicules haut-perchés malgré leur manque d'efficience, contraire à tous les objectifs assignés à l'industrie automobile. Sans retrouver la posture d'une berline, l'Aero Sport Lounge abaisse sa ligne de toit tout en conservant une garde au sol élevée, qui permet de « monter » à bord, façon de satisfaire la demande récurrente d'une clientèle vieillissante.

DS Aero Sport Lounge

Ce parti-pris se retrouve dans les dimensions, qui sont bien celles d'un concept-car « haut de gamme » avec 5 mètres de long, 2,10 m de large et 1,58 m de haut. C'est ce dernier chiffre qui apparaît le plus intéressant, puisqu'il est inférieur d'environ 10 cm du standard actuel des SUV hauts de gamme. Avec des jantes moins immenses que les 23 pouces choisies par le concept, on peut imaginer un chiffre encore plus bas. Il ne faut pas être grand clerc pour prédire l'arrivée prochaine en série de modèles de ce genre, qui poussent jusqu'au bout la logique floue du crossover.

DS Aero Sport Lounge

Priorité à l'aérodynamisme

L'autre priorité de cette étude, inscrite dans son nom, a également un rapport avec l'efficience. L'équipe de styliste dirigée par Thierry Metroz a particulièrement travaillé l'aérodynamique du concept, même si les chiffres de Cx et de SCx (qui définissent la traînée et la résistance aérodynamique d'un véhicule) ne sont pas encore connus. Comme une voiture de course, ce concept fait circuler l'air dans des écopes, à l'avant comme à l'arrière, partout où se forment habituellement les turbulences aérodynamiques. On remarque quelques détails intéressants comme les jantes pleines aérodynamiques qui créent néanmoins l'illusion d'être rayonnées.

DS Aero Sport Lounge

Plus épurées que de coutume pour un concept moderne, les lignes de l'Aero Sport Lounge se détournent des habitudes DS avec des lignes plus tendues qui rappellent certaines créations d'Audi ou Lexus. On reconnait cependant bien les habitudes de la marque au niveau des éclairages, particulièrement sculptés. Il est intéressant de noter que, selon Thierry Metroz, la technologie de sculpture au laser qui a permis de réaliser les spectaculaires feux avant et arrière sera bientôt utilisable en série.



En clair, il s'agit de découper la surface de blocs de matière transparente préalablement peints, l'éclairage donnant alors l'impression de faire corps avec la carrosserie.

DS Aero Sport Lounge

Sus aux écrans !

A notre sens c'est cependant à l'intérieur que le concept DS se révèle le plus intéressant. « Nous avons voulu mettre fin au règne des écrans » nous a expliqué Thierry Metroz. « De plus en plus omniprésents dans les habitacles modernes, ils finissent par devenir anxiogènes ». De fait, ce qui tient lieu de planche de bord en est totalement dépourvu, les deux seuls présents dans les portes jouant le rôle de rétroviseurs et de menus connectés aux smartphone.

DS Aero Sport Lounge

A leur place, DS inaugure un tout nouveau type de système de commande qui couple un projecteur avec des petits haut-parleurs à ultrason, réalisée avec la startup californienne Ultraleap. Lorsque l'on place la main au-dessus de la console centrale, des menus projetés apparaissent sur une « lame » revêtue de coton, totalement dépourvue de boutons ou de commandes et l'on ressent comme un flux d'air modulé qui interagit avec les mouvements et donne la sensation d'agir sur des commandes. DS parle de « retour de force tactile naturel ». C'est ainsi que l'on peut naviguer sur la carte touristique ou choisir sa musique : la planche de bord traditionnelle n'est plus qu'un lointain souvenir !

DS Aero Sport Lounge

Les informations de vitesse, de guidage ou de réglementation sont pour leur part confinées dans l'afficheur tête haute. Difficile à cette heure de savoir si ce système a un avenir en série, mais il a le mérite d'ouvrir le champ des possibles. Pour le reste, l'intérieur fait la part belle à des matériaux « haute couture » que l'on a pour le coup aucune chance de voir apparaître dans la voiture de Monsieur Toutlemonde. Les boiseries sont réalisées en « marquetterie de paille » tandis que la sellerie fait appel à un satin de coton très agréable au toucher.

DS Aero Sport Lounge

La technologie apprivoisée

Bien évidemment, ce concept futuriste ne pouvait échapper à la motorisation électrique. DS annonce 680 ch, 110 kWh de capacité de batterie et 650 km d'autonomie. Des chiffres au demeurant impressionnants mais pas si éloignés de ce que propose Tesla en série. Rien de très futuriste dans cette annonce, même si DS ne manque pas cette occasion de rappeler son engagement dans le championnat de Formule E.

DS Aero Sport Lounge

Il est intéressant de noter que DS n'évoque à aucun moment le rêve de la conduite autonome sur ce concept, même si les les caméras d'assistance et capteurs sont regroupés derrière un panneau noir semi-transparent tenant lieu de calandre, laquelle propose une animation lumineuse sophistiquée. Une démarche qui va sans doute se généraliser en série chez beaucoup de constructeurs.

DS Aero Sport Lounge

A une époque où la révolution numérique envahit nos automobiles, le concept DS Sport Aero Lounge semble prendre ses distances avec elle, ou plus précisément l'aborder avec plus de maturité. Ce n'est pas le moindre de ses mérites.
Modifié le 05/03/2020 à 18h13
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top