Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes

12 décembre 2019 à 17h34
0
Usine automobile

Avec l'électrification, l'industrie automobile connaît une évolution majeure. Et si la demande en véhicules électriques est en plein boom, le marché est globalement en berne. Ce qui conduit les entreprises à mener des plans sociaux, dont seront victimes des dizaines de milliers d'employés.

Avec les récents progrès technologiques, le marché automobile subit une transformation aux multiples implications. Voitures électriques, conduite autonome, services de partage de véhicules... Les constructeurs se voient contraints de s'adapter aux nouveaux usages, mais également à une demande en baisse.

L'Europe et les États-Unis les plus affectés

Ainsi, d'après la société d'information économique américaine IHS Markit, le secteur aura produit 88,8 millions de véhicules en 2019. Soit une baisse de 6 % par rapport à l'année précédente. Et pour l'Union de l'industrie automobile, en Allemagne, l'heure n'est pas non plus à l'optimisme : l'organisme prévoit la poursuite de la décroissance, jusqu'à atteindre le plus bas volume de livraisons enregistré depuis 2015.

Dans un tel contexte, rares sont les entreprises de l'industrie à en sortir indemnes. La plupart d'entre elles cherchent plutôt à réaliser des économies, une démarche qui implique, comme souvent, de nombreux licenciements. Ainsi, selon les chiffres recueillis par Bloomberg, ce sont plus de 80 000 emplois qui seront supprimés dans les prochaines années, majoritairement aux États-Unis, en Allemagne et au Royaume-Uni.

Aucun grand groupe épargné

Parmi les acteurs concernés, on retrouve par exemple Ford : la société américaine prévoit la fermeture de six usines dans le monde, provoquant le départ de 17 000 employés, dont 12 000 en Europe. De même, bien qu'ayant fait figure de pionnier dans l'électrification, le constructeur japonais Nissan a annoncé un plan de réduction des coûts, poussant ainsi 12 500 salariés vers la sortie.

Bien sûr, dans plusieurs cas, les orientations stratégiques ont suscité les vives protestations des travailleurs concernés. Par exemple, il y a trois semaines, 15 000 personnes ont manifesté dans les rues de Stuttgart (Allemagne), pour dénoncer les licenciements. Elles accusaient notamment les dirigeants de Mercedes-Benz (groupe Daimler) et d'Audi (groupe Volkswagen) de se servir du virage électrique comme prétexte pour augmenter leurs profits.

Malheureusement, la mobilisation n'a pas permis d'obtenir de résultats significatifs : une semaine plus tard, Audi annonçait la suppression de 9 500 postes en Allemagne d'ici 2025 et Daimler celle de 10 000 emplois dans les prochaines années.

Source : Bloomberg
29
21
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 est mort ? Canonical vous invite à essayer Ubuntu
Reconnaissance faciale : l'Union européenne pourrait interdire la technologie pendant 5 ans
Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
La 5G, une aberration écologique… et économique ?
Cyberpunk 2077 repoussé au mois de septembre
Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution
Une ONG accuse YouTube de favoriser la propagation de fake news sur le changement climatique
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Le nouveau navigateur Microsoft Edge basé sur Chromium est dispo au téléchargement
Sony prévoit de sortir Horizon Zero Dawn sur PC

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top