Voiture électrique : quelles aides à l'achat et incitations dans les pays de l'UE ?

21 mai 2019 à 21h00
0
Voiture electrique

Véhicule silencieux, peu polluant et économique, rouler en voiture électrique semble comporter bien des avantages. Reste que passer à l'électrique a un coût.

Plusieurs aides à l'achat et incitations fiscales existent dans la plupart des pays membres de l'UE. Voici celles proposées en France, en Belgique et au Luxembourg.

Les pays européens ne sont pas égaux en matière d'aides à l'achat

12 pays européens proposent des primes et aides à l'achat d'un véhicule électrique. Parmi ces incitations, on compte des primes de quelques milliers d'euros, souvent des bonus environnementaux, ou encore en fonction des caractéristiques du véhicule.

Sur l'ensemble des 28 pays, il y a néanmoins de mauvais élèves : certains d'entre eux n'accordent aucun avantage à leurs citoyens désirant passer à l'électrique. La Lituanie, l'Estonie ou encore la Croatie n'accordent aucune aide, tandis que la Pologne et la Bulgarie en prévoient peu. À l'inverse, la Belgique, la Finlande, l'Allemagne, l'Autriche, l'Irlande et la France font partie des meilleurs élèves.


En France

Si la France n'accorde pas d'avantage ou remise sur les impôts, comme c'est le cas pour d'autres pays, elle ne lésine pas sur les moyens pour autant.

  • La prime à la casse : elle peut atteindre jusqu'à 5 000 € pour l'achat d'un véhicule électrique, neuf ou d'occasion.
  • Un système de bonus et de malus est également en place. Le bonus est attribué à hauteur de 6 000 € pour les véhicules émettant un maximum de 20 g de CO2 au kilomètre, tandis que les véhicules émettant moins de 117 g sont, eux, exonérés de malus.
  • Les véhicules électriques de société ne sont pas soumis à la taxe sur le CO2 tant qu'ils en émettent moins de 20 g par kilomètre.
  • À l'achat d'une voiture électrique neuve, certaines régions accordent des primes supplémentaires. Sont ainsi concernées les régions Ile-de-France, Normandie, Occitanie et Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

En Belgique

+ À Bruxelles et en région de Wallonie : le taux sera minimum pour un prêt conduisant à l'achat d'un véhicule, de la même façon que les taxes seront minimes pour les véhicules à émission zéro. De plus, des avantages financiers sont proposés aux entreprises qui achètent des véhicules électriques, entre autres.
  • En région flamande : les taxes de mise en circulation et de circulation ne sont pas appliquées aux propriétaires de voitures électriques. Il existe également une prime à l'achat allant de 2 000 à 4 000 €.
  • Pour l'ensemble de la Belgique : en 2019, les entreprises peuvent déduire 120 % de leurs dépenses pour les voitures sans émissions. Ce taux passera à 100 % en 2020.

Au Luxembourg

+ À l'achat, une prime d'un minimum de 2 500 € et d'un maximum de 5 000 € peut être accordée à l'acheteur en fonction de son nouveau véhicule. Mais attention, en bénéficiant d'une prime, le propriétaire du véhicule renonce à la déduction fiscale accordée pour la mobilité durable.

Source : Acea
5
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Jeff Bezos lance un fonds de 10 milliards de dollars pour lutter contre le dérèglement climatique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top