EasyJet continue de travailler sur son projet de flotte aérienne électrique

Par
Le 03 novembre 2018
 0
avion

La compagne aérienne britannique easyJet espère pouvoir faire voler des passagers sur des avions électriques d'ici 2027. Pour y arriver, elle collabore avec une startup américaine, qui a déjà obtenu des premiers résultats concluants.

Deuxième compagnie low-cost en Europe derrière Ryanair, easyJet s'est lancée depuis un an dans un programme de flotte aérienne électrique. Elle espère ainsi limiter sa dépendance au carburant traditionnel.

Pour l'environnement... mais pas seulement

EasyJet travaille avec la startup américaine Wright Electric, qui conçoit des moteurs électriques pour avions. Le but de la compagnie est de pouvoir réaliser des vols court-courrier sur ce type d'engins d'ici 2027. Elle pourrait par exemple les utiliser pour relier Londres à Amsterdam, deuxième itinéraire le plus fréquenté en Europe.

EasyJet s'assurerait ainsi de réduire ses émissions de carbone et le bruit provoqué par ses avions. Mais les avantages ne sont pas qu'écologiques. En effet, le carburant représente un des coûts les plus importants d'une compagnie aérienne, d'autant que son prix n'a fait que croître ces dernières années.

Plusieurs startups y travaillent

Wright Electric travaille sur un projet de moteur électrique capable d'équiper un avion de la compagnie. La startup a déjà réussi à faire voler un petit avion électrique à deux places et ambitionne de réitérer la performance sur un engin pour neuf personnes, l'an prochain.

D'autres entreprises se penchent également sur le sujet. C'est le cas de Zunum, startup soutenue par le groupe Boeing, qui développe un moteur électrique destiné à un avion hybride, en s'appuyant sur une turbine conçue par l'entreprise française Safran. La société allemande Siemens, effectue également des travaux dans ce domaine, en collaboration avec Airbus.

Les enjeux de cette innovation sont colossaux pour l'ensemble des acteurs de l'aérien, c'est pourquoi ils y consacrent une telle énergie. Reste à savoir qui sera le premier à conduire, sur un avion électrique, des passagers à destination.

Source : Reuters
Modifié le 02/11/2018 à 11h28

Les dernières actualités Transport électrique

scroll top