Le visionnage annuel de vidéos Youtube émet autant de CO2 qu’une ville de petite taille

le 11 mai 2019 à 19h08
0
Pollution

Une récente étude scientifique montre que les milliards d'heures de visionnage enregistrées sur Youtube émettraient une quantité d'émissions de CO2 similaire à celle d'une ville comme Francfort.

Contrairement aux apparences, visionner des vidéos sur Youtube, même pour parfaire sa culture écologiste et regarder des tutos pour trier des déchets, pollue quand même l'atmosphère. Selon une étude de l'Université de Bristol, si le visionnage d'un internaute unique ne représente qu'une part lilliputienne dans les émissions de gaz à effet de serre mondiales, appliqué à des milliards d'heures de vidéos, la facture carbone finit par s'alourdir de façon significative.

Jusqu'à 11,3 millions de tonnes de CO2


Les résultats de l'étude menée par des chercheurs de l'Université de Bristol ont de quoi impressionner. En 2016, les visionnages de vidéos Youtube ont émis plus de 11,3 millions de tonnes de CO2 dans l'atmosphère. C'est l'équivalent de la quantité de gaz à effet de serre de villes comme Francfort, Glasgow ou Scotland sur un an.

Pourtant, à l'inverse des émissions carboniques de secteurs comme l'automobile ou l'énergie qui demandent du temps et des investissements de taille pour être endiguées, les chercheurs soulignent que le plus gros problème de plateformes comme Youtube réside dans le « design » de leur interface.

Un simple changement d'interface pour réduire les émissions


Pour les scientifiques, certains sites web comme Youtube « utilisent plus d'électricité que nécessaire pour maintenir la même expérience client ». L'étude fustige notamment le système de lecture automatique des vidéos de musique de Youtube qui, s'il « pouvait s'arrêter dès qu'un internaute arrête de regarder la vidéo activement », pourrait réduire l'empreinte écologique de 323 000 tonnes de CO2.

Ce calcul tient d'ailleurs à une méthodologie développée par le professeur Christ Priest et son équipe et qui a le mérite de sensibiliser les acteurs du web à leur empreinte écologique, qui reste difficile à déterminer finement. Youtube n'a pas encore réagi à ces résultats.

Source : Fast Company.
Mots-clés : YouTube Énergie
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Tesla : Elon Musk prévoit des livraisons record ce trimestre
Freebox Delta : notre test complet du Player
Amazon préparerait un bracelet Alexa capable de comprendre les émotions
Élections européennes : des applis veulent vous aider à faire votre choix
NVIDIA sort un teaser
Facebook va lancer sa propre cryptomonnaie, le GlobalCoin, en 2020
Tout ça pour ça ? Huawei pourrait finalement ne plus être banni du territoire américain
Samsung fournirait des dalles OLED pour le futur MacBook Pro 16 pouces d'Apple
Acer met à jour les modèles AMD de ses Nitro 5 et Swift 3
Mission réussie : Space X a lancé 60 mini-satellites Starlink
scroll top