Tous les films Disney seront sur le service Disney +, et nulle-part ailleurs

Mathieu Grumiaux
Par Mathieu Grumiaux, Expert maison connectée.
Publié le 10 mars 2019 à 20h52
Princesses Disney
Les Mondes de Ralph 2 © Disney

Disney va rapatrier toutes ses productions sur son futur service de streaming Disney+ et en conserver l'exclusivité. L'entreprise va mettre fin à sa pratique consistant à rendre inaccessible certains classiques d'animation durant quelques années pour garantir leur caractère exceptionnel.

Bob Iger, PDG de Disney, a confirmé à ses actionnaires ce que tout le monde pressentait depuis l'annonce de l'ouverture d'une plateforme de streaming dédiée aux productions du groupe. L'entreprise aux grandes oreilles va capitaliser sur son immense catalogue et proposer l'intégralité des productions à ses abonnés.

Les 57 classiques d'animation Disney au grand complet

« Le service contiendra tout ce qu'on appelle notre 'bibliothèque produits' comme des films, séries ainsi que des productions originales aussi », a annoncé Bob Iger. « Puis très rapidement après notre lancement, Disney+ accueillera l'intégralité des la bibliothèque Disney Motion Picture. Les films que vous pensiez avoir été cachés dans notre coffre-fort seront disponibles ».

Cette annonce concerne à la fois les derniers films produits par les studios Disney, de Marvel Studios à Star Wars en passant pas les récents Pixar et les remakes comme les prochains Aladdin ou le Roi Lion, mais aussi des classiques d'animation.

La fin de la politique de rareté à l'heure de l'explosion du streaming

En proposant l'intégralité du catalogue à ses abonnés, Disney met fin au système appelé en interne « Vault ». Depuis des dizaines d'années, le géant du divertissement a mis en place une politique de rareté consistant à proposer des ressorties exceptionnelles de ces plus grands films d'animation, que ce soit en DVD, Blu_ray ou à la faveur d'un passage en salles.

Il est impossible de trouver aujourd'hui à la location et même à la vente des films comme Cendrillon, Aladdin ou la Belle au Bois Dormant sur des plateformes de VOD comme iTunes. Une fois les stocks épuisés, les supports vidéo ne sont pas réédités jusqu'à la prochaine sortie, empêchant le public de voir ou revoir ces films mais participant à créer l'évènement à chaque nouvelle sortie.

La multiplication des abonnements, un risque pour toute l'industrie ?

Disney considère aujourd'hui que cette stratégie n'est plus adaptée aux usages contemporains et à la montée en puissance des sites de streaming, Netflix en tête. En officialisant la mise à disposition de son catalogue aimé de tous, Disney abat sa plus belle carte et peut espérer engranger de nombreux abonnés, désireux de retrouver les classiques de leur enfance.

C'est également une mauvaise nouvelle pour les consommateurs qui, pour profiter de l'immense catalogue d'un mastodonte incontournable comme Disney, devront souscrire à un nouvel abonnement, en plus de ceux à Netflix ou Amazon Video. Avec le risque de lasser les clients de l'une ou l'autre de ces plateformes, fatigués de rajouter régulièrement une nouvelle dépense mensuelle pour leurs loisirs.

Source : Engadget
Mathieu Grumiaux
Par Mathieu Grumiaux
Expert maison connectée

Grand maître des aspirateurs robots et de la domotique qui vit dans une "maison du futur". J'aime aussi parler films et séries sur les internets. Éternel padawan, curieux de tout ce qui concerne les nouvelles technologies.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
LeToi

Va mètre fin

Felaz

C’est corrigé

m_enfin

Disons qu’ils vont essayer de lancer leur plateforme indépendante. Si ça ne marche pas, ils feront machine arrière. Du coup les consommateurs ont plutôt intérêt à ne pas suivre Disney sur cette plateforme. A voir les tarifs cependant.

TofVW

“C’est également une mauvaise nouvelle pour les consommateurs qui, pour profiter de l’immense catalogue d’un mastodonte incontournable comme Disney, devront souscrire à un nouvel abonnement, en plus de ceux à Netflix ou Amazon Video.”
C’est amusant de voir que quasiment tous les sites, ainsi que quasiment tous les lecteurs, pensent qu’il n’y aura QUE du Disney sur Disney+. Réfléchissez un peu, les gars…

Matttt17

Ca sent le bide assuré…

Combien de film disney y aura t’il et pour combien d’€ par mois ?

Si on compare Netflix, il y a environ plus au moins 20 films d’ajouté sur Netflix et également des séries. Disney pourra t’il en faire autant sur une année ? j’en doute. On va vite faire le tour et l’oublier rapidement…C’est mon ressentit !

mart666

Bon bah bye bye “10 nez”

xeno

allé hop encore énième abonnement, le tarif sera certainement supérieur à 10€, 10+10+10+10+10… ils n’ont toujours pas compris que à chaque fois qu’une plateforme sort si ils veulent leurs part du gâteaux il va falloir baissé les tarifs.

boboss29200

Hâte surtout de voir les tarifs, car si c’est que du Disney, ce n’est pas une plateforme sur laquelle on va passer des heures comme sur Netflix, où en plus de faire un peu de Disney, il y a aussi des documentaires, des films de tout genres et tous publics, des séries exclusives de tout genre, de la plus mièvre à la plus trash. Le service tel qu’il est décris marchera peut-être à 4,90 euros par mois, sera un flop si il est à 9,90… et carrément boudé au delà…

Urleur

ouais ben non je vais pas encore payer, je dis non.

cooper

En même temps, Disney possède l’un des meilleurs catalogue en terme de films, au cinéma ils explosent le box office. Beaucoup paie OCS juste pour Walking Dead, alors moi je dis que Disney à largement de quoi conquérir du monde, et blesser OCS et NETFLIX. Sachant qu’ils vont lancer de nouvelles séries sous la marque MARVEL et STARS WARS !