Tous les films Disney seront sur le service Disney +, et nulle-part ailleurs

Mathieu Grumiaux Contributeur
10 mars 2019 à 20h30
0
Princesses Disney
Les Mondes de Ralph 2 © Disney

Disney va rapatrier toutes ses productions sur son futur service de streaming Disney+ et en conserver l'exclusivité. L'entreprise va mettre fin à sa pratique consistant à rendre inaccessible certains classiques d'animation durant quelques années pour garantir leur caractère exceptionnel.

Bob Iger, PDG de Disney, a confirmé à ses actionnaires ce que tout le monde pressentait depuis l'annonce de l'ouverture d'une plateforme de streaming dédiée aux productions du groupe. L'entreprise aux grandes oreilles va capitaliser sur son immense catalogue et proposer l'intégralité des productions à ses abonnés.

Les 57 classiques d'animation Disney au grand complet


« Le service contiendra tout ce qu'on appelle notre 'bibliothèque produits' comme des films, séries ainsi que des productions originales aussi », a annoncé Bob Iger. « Puis très rapidement après notre lancement, Disney+ accueillera l'intégralité des la bibliothèque Disney Motion Picture. Les films que vous pensiez avoir été cachés dans notre coffre-fort seront disponibles ».

Cette annonce concerne à la fois les derniers films produits par les studios Disney, de Marvel Studios à Star Wars en passant pas les récents Pixar et les remakes comme les prochains Aladdin ou le Roi Lion, mais aussi des classiques d'animation.

La fin de la politique de rareté à l'heure de l'explosion du streaming


En proposant l'intégralité du catalogue à ses abonnés, Disney met fin au système appelé en interne « Vault ». Depuis des dizaines d'années, le géant du divertissement a mis en place une politique de rareté consistant à proposer des ressorties exceptionnelles de ces plus grands films d'animation, que ce soit en DVD, Blu_ray ou à la faveur d'un passage en salles.

Il est impossible de trouver aujourd'hui à la location et même à la vente des films comme Cendrillon, Aladdin ou la Belle au Bois Dormant sur des plateformes de VOD comme iTunes. Une fois les stocks épuisés, les supports vidéo ne sont pas réédités jusqu'à la prochaine sortie, empêchant le public de voir ou revoir ces films mais participant à créer l'évènement à chaque nouvelle sortie.

La multiplication des abonnements, un risque pour toute l'industrie ?


Disney considère aujourd'hui que cette stratégie n'est plus adaptée aux usages contemporains et à la montée en puissance des sites de streaming, Netflix en tête. En officialisant la mise à disposition de son catalogue aimé de tous, Disney abat sa plus belle carte et peut espérer engranger de nombreux abonnés, désireux de retrouver les classiques de leur enfance.

C'est également une mauvaise nouvelle pour les consommateurs qui, pour profiter de l'immense catalogue d'un mastodonte incontournable comme Disney, devront souscrire à un nouvel abonnement, en plus de ceux à Netflix ou Amazon Video. Avec le risque de lasser les clients de l'une ou l'autre de ces plateformes, fatigués de rajouter régulièrement une nouvelle dépense mensuelle pour leurs loisirs.

Source : Engadget
Modifié le 10/03/2019 à 20h52
17 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Surprise : les GAFA jugent la taxe GAFA
Drako GTE : la nouvelle hypercar électrique aux 1200 chevaux a été dévoilée
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top