Tous les films Disney seront sur le service Disney +, et nulle-part ailleurs

le 10 mars 2019 à 20:30
 0
Princesses Disney
Les Mondes de Ralph 2 © Disney

Disney va rapatrier toutes ses productions sur son futur service de streaming Disney+ et en conserver l'exclusivité. L'entreprise va mettre fin à sa pratique consistant à rendre inaccessible certains classiques d'animation durant quelques années pour garantir leur caractère exceptionnel.

Bob Iger, PDG de Disney, a confirmé à ses actionnaires ce que tout le monde pressentait depuis l'annonce de l'ouverture d'une plateforme de streaming dédiée aux productions du groupe. L'entreprise aux grandes oreilles va capitaliser sur son immense catalogue et proposer l'intégralité des productions à ses abonnés.

Les 57 classiques d'animation Disney au grand complet


« Le service contiendra tout ce qu'on appelle notre 'bibliothèque produits' comme des films, séries ainsi que des productions originales aussi », a annoncé Bob Iger. « Puis très rapidement après notre lancement, Disney+ accueillera l'intégralité des la bibliothèque Disney Motion Picture. Les films que vous pensiez avoir été cachés dans notre coffre-fort seront disponibles ».

Cette annonce concerne à la fois les derniers films produits par les studios Disney, de Marvel Studios à Star Wars en passant pas les récents Pixar et les remakes comme les prochains Aladdin ou le Roi Lion, mais aussi des classiques d'animation.

La fin de la politique de rareté à l'heure de l'explosion du streaming


En proposant l'intégralité du catalogue à ses abonnés, Disney met fin au système appelé en interne « Vault ». Depuis des dizaines d'années, le géant du divertissement a mis en place une politique de rareté consistant à proposer des ressorties exceptionnelles de ces plus grands films d'animation, que ce soit en DVD, Blu_ray ou à la faveur d'un passage en salles.

Il est impossible de trouver aujourd'hui à la location et même à la vente des films comme Cendrillon, Aladdin ou la Belle au Bois Dormant sur des plateformes de VOD comme iTunes. Une fois les stocks épuisés, les supports vidéo ne sont pas réédités jusqu'à la prochaine sortie, empêchant le public de voir ou revoir ces films mais participant à créer l'évènement à chaque nouvelle sortie.

La multiplication des abonnements, un risque pour toute l'industrie ?


Disney considère aujourd'hui que cette stratégie n'est plus adaptée aux usages contemporains et à la montée en puissance des sites de streaming, Netflix en tête. En officialisant la mise à disposition de son catalogue aimé de tous, Disney abat sa plus belle carte et peut espérer engranger de nombreux abonnés, désireux de retrouver les classiques de leur enfance.

C'est également une mauvaise nouvelle pour les consommateurs qui, pour profiter de l'immense catalogue d'un mastodonte incontournable comme Disney, devront souscrire à un nouvel abonnement, en plus de ceux à Netflix ou Amazon Video. Avec le risque de lasser les clients de l'une ou l'autre de ces plateformes, fatigués de rajouter régulièrement une nouvelle dépense mensuelle pour leurs loisirs.

Source : Engadget
Modifié le 10/03/2019 à 20h52
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Il y a quelques heures nous vous parlions de la récente adhésion de Kodi à la fondation Linux.
Une équipe de chercheurs de l’Institut de Technologie de Géorgie a mis au point une interface en réalité augmentée permettant aux handicapés moteurs de contrôler à distance un robot humanoïde dans l’espoir d’améliorer leur quotidien.
08:04 | Robotique
Chaque semaine, l'équipe Clubic vous livre un petit résumé de la semaine en 7 actualités high tech.
22/03 | Clubic
A l'image de nombreux autres services Google, le logiciel Maps va lui aussi céder à l'appel du Material Design, avec quelques petites modifications esthétiques.
Indiescovery, c'est votre rendez-vous avec le jeu vidéo indépendant. Une chronique libre rédigée avec passion après 2h12 de jeu exactement. Si on vous en parle, c'est qu'on a aimé. Bonne découverte !
22/03 | Jeux vidéo
La multinationale, qui souffre de la concurrence d’Amazon (notamment en ligne), étudie sérieusement la possibilité de fonder son propre service de cloud gaming. Une initiative assez peu étonnante.
Proposée par la Commission de régulation de l’énergie à la fin du mois de janvier, l’augmentation des tarifs réglementés de l’électricité devrait entrer en vigueur en juin.
22/03 | Énergie
C’est confirmé : un cadre de Huawei a indiqué ce mercredi 20 mars que les TV du constructeur chinois arriveraient bien le mois prochain sur le marché.
Comme la plupart des autres opérateurs téléphoniques, Free cherche en permanence à attirer de nouveaux clients dans son escarcelle. La firme de Xavier Niel n’est donc pas avare de promotions sur ses forfaits, comme le prouvent les offres sur son forfait 50 Go ou sa Freebox Mini 4K. Mais l’opérateur ne s’arrête pas là dans son offensive, car il propose aussi très régulièrement des ventes privées. C’est d’ailleurs le cas actuellement pour le forfait 40 Go et la Freebox Révolution, qui passent respectivement à 8,99€ et 9,99€ par mois jusqu’à demain matin 8h.
22/03 | Bon plan
Le géant du streaming déploie un nouvel abonnement pour ses utilisateurs en Inde. Uniquement réservé aux mobiles et moins cher que les forfaits classiques, cet abonnement vise à rendre la plateforme >.
22/03 | Netflix
Dans le but de célébrer son premier anniversaire, PUBG Mobile a mis en ligne une toute nouvelle mise à jour qui regorge de cadeaux et autres améliorations sur les différentes maps. De quoi occuper les plus de 200 millions de joueurs à travers le monde qui plongent dans ce battle royale régulièrement.
22/03 | Jeux vidéo
Amazon teste depuis plusieurs mois l’affichage de vidéos dans les résultats de recherche sur l’application iOS...
22/03 | Amazon
Une vulnérabilité découverte par un expert en sécurité permettait à des personnes mal intentionnées d’accéder à certaines données utilisateurs depuis Google Photos.
Trois personnes ont été condamnées à de la prison ferme pour avoir diffusé en streaming et illégalement des matchs de Premier League.
Hier, la page de l’Apple Store australien dévolue aux AirPods, affichait une nouvelle photo de l’AirPower. Cette dernière mettait en scène la recharge simultanée d’un boîtier d’AirPods et d’un iPhone XS grâce au tapis de recharge par induction d’Apple annoncé en 2017.
scroll top