Trump voudrait qu'Intel et TSMC rapatrient leurs usines aux Etats-Unis

11 mai 2020 à 14h36
12
Intel-CPU

L'administration du président américain Donald Trump est en discussion avec des fabricants de semi-conducteurs pour construire de nouvelles usines sur le sol des Etats-Unis. Le Pentagone craint que le pays se retrouve dans une position de dépendance technologique exacerbée par la crise du coronavirus, rapporte le Wall Street Journal, à l'origine de l'information.

Plus précisément, le Département de la Défense et la Maison Blanche auraient entamé des pourparlers avec Intel, leader mondial de la conception de puces, et TSMC, fabricant taïwanais de semi-conducteurs.


Des discussions avec Intel bien avancées

Selon le quotidien, le Pentagone cherche une façon de relocaliser la production de semi-conducteurs et de certaines puces utilisées dans les domaines de la Défense. Il s'agirait de favoriser l'indépendance américaine en matière de matériel microélectronique, a confirmé William Moss, porte-parole de la firme Intel, dans un communiqué envoyé à l'agence de presse Reuters.

« Intel est bien positionné pour travailler avec le gouvernement des Etats-Unis au développement d'une fonderie (soit une usine spécialisée dans la fabrication de puces électroniques, ndlr.) de qualité commerciale américaine et approvisionner un large éventail d'appareils microélectroniques sécurisés », a-t-il ajouté.

Reuters affirme également que Bob Swan, P.-D.G. de l'entreprise originaire des Etats-Unis, avait fait parvenir un courrier au Département de la Défense, au mois de mars, dans lequel il exprimait sa volonté de construire une fonderie aux Etats-Unis. « C'est plus important que ça ne l'a jamais été, étant donné l'incertitude causée par l'environnement géopolitique actuel », affirmait-il alors.

Plus d'incertitudes du côté de TSMC

Taiwan Semiconductor Manufacturing Co., généralement abrégée TSMC, est aussi dans le « viseur » de la Maison Blanche. Cette entreprise taïwanaise fabrique aussi bien les puces d'appareils mobiles grand public que des composants plus spécifiques - comme le CPU de certains avions de chasse américains. Elle travaille à la fois avec Apple et Huawei, et semble se retrouver ainsi dans une situation diplomatique périlleuse, à cheval entre les deux titans mondiaux.

Reuters note que TSMC n'a pas encore pris de « décision finale » concernant la construction d'une usine sur le sol américain. « Nous évaluons activement toutes les localisations possibles, notamment aux Etats-Unis, mais il n'y a pour le moment aucun plan concret », a affirmé Nina Kao, porte-parole de TSMC.

Le Wall Street Journal affirme, enfin, que TSMC est également en discussion privilégiée avec Apple pour construire une fonderie aux Etats-Unis. Aucune des deux entreprises n'a cependant accepté de commenter cette information.

Source : The Wall Street Journal
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
12
JohnnyG
Cette nouille a la maison blanche sait que la plupart des composants electroniques sont fabriqué dans les pays de l’est entre autres parce que c’est pas cher ? Le mieux qu’il puisse esperer c’est de l’assemblage local mais pas vraiment plus…
Zakalwe
TSMC obéira au gvt de Taiwan qui obéira au US car ce sont eux qui les protègent des Chinois. Les CPU fabriqués aux US coûteront plus chers. Mais les 3/4 des Fabs Intel sont aux US ainsi que toute celles de Qualcomm.
Pernel
Elle est déjà engagé depuis quelques temps.
TotO
Trump ne supporte pas que les USA ne soient plus la première puissance mondiale…
PsykotropyK
Alors je ne sais pas de quel critère tu parles, mais sur l’économie et le militaire ils sont encore les premiers, avec une bonne marge
KlingonBrain
Cette nouille a la maison blanche sait que la plupart des composants electroniques sont fabriqué dans les pays de l’est entre autres parce que c’est pas cher ? Le mieux qu’il puisse esperer c’est de l’assemblage local mais pas vraiment plus…<br /> Si on veut que nos enfants ne soient pas au chômage, il faut accepter de payer le vrai prix du travail. Il n’y a pas d’alternative.<br /> Si d’autres pays présentent des couts moins élevés, c’est soit parce que leur monnaie a un cours plus faible, soit parce qu’ils ont une protection sociale plus rudimentaire.<br /> Dans tous les cas, le « moins cher ailleurs », c’est une illusion qui torpille notre économie. Trump a peut être beaucoup de défauts, mais ça, il l’a très bien compris. Ce n’est pas un homme d’affaire pour rien.<br /> Et subir le dumping social n’est pas inéluctable. De tout temps, les pays ont utilisé des outils pour s’en protéger.<br /> Du moins jusqu’à ce qu’on se laisse séduire par la secte des mondialistes qui nous ont promis un avenir radieux. Le résultat, c’est une belle gueule de bois…
JohnnyG
Et en bon capitaliste, la nouille en question voit la masse salariale comme un cout, et organise une pauvreté qui ne permet pas a la population de payer « le vrai prix » des choses…<br /> Leur systeme est tellment precaire qu’il n’a pas fallu lontemps a ce que le « chomage » explose (ente guillemets car pas ou peu d’indemnité + absence de protection sociale, la misere monte tres vite…<br /> Et quand enfin ils annoncent que l’etat va prendre en charge le cout des tests, les hopitaux refusent et presentent la facture aux particuliers (et pour ceux qui ont la chance d’avoir une assurance, celle ci ne prendpas tout en charge…)
nordic16
De toute façon le gouvernement chinois depuis les restrictions, pressions misent contre Huawei un de ses leaders du secteur mondial des télé communications par les États-Unis et leur président dans le cadre des négociations commerciales entre ces deux pays ont annoncés depuis un moment déjà investir plus de 40 milliards $US pour s’assurer que bientôt tous composants électroniques, semis conducteurs, micro-processeurs… entrant dans la fabrication d’appareils électroniques fabriqués en Chine proviennent de ce pays pour ne plus jamais voir un de ses leader acculé au pied du mur par un gouvernement étranger.<br /> Ce que les USA gagneront d’un côté ils en perdront encore plus de l’autre. Les grands fabricants américains de pièces et composantes électroniques perdront alors plus de 60% de leur marché ne pouvant plus exporter en Chine leurs produits.<br /> A court terme cette décision fait bien paraître le président Trump mais avec la montée en flèche des connaissances et possibilités des Chinois pas si certain que cela que ce sera une si bonne affaire que cela pour les USA qui risquent de voir les Chinois les dépasser technologiquement très bientôt.
Blackalf
C’est clair, au-delà du nombre de cas et de décès, je pense que la crise sanitaire a surtout mis en avant les faiblesses du système américain…nous aussi (France, Belgique, etc…) sommes dans un système capitaliste, mais notre tissu social est quand même nettement moins atteint que chez eux
newseven
Un jour c’est sur que Taiwan tomberont au mains de la chine et personne ne pourront rien y faire.<br /> Mort ou vif pour la chine sa ne fait aucun différence.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Des caméras intelligentes dans le métro parisien pour mesurer le taux de port du masque
DiRT 5 s'annonce sur PC et consoles dans un trailer plus qu'engageant
Tesla Roadster : la sportive électrique ne devrait pas débarquer avant 2022
Microsoft et Intel veulent transformer les malwares en images afin de mieux les analyser
AMD : un mystérieux APU Renoir pour PC de bureau apparaît en ligne, armé de 8 cores
La nouvelle Citroën C4 électrique officiellement présentée le 30 juin
Mediatek dévoile un nouveau SoC : le Dimensity 1000+
Intel accusée par des employés de négliger les mesures sanitaires pour favoriser la production
Super Mario 64 : Nintendo porte plainte contre le portage PC... évidemment
Le prochain iPhone 12 Pro aurait un écran 120 Hz, comme la concurrence, et une meilleure autonomie
Haut de page