Trump voudrait qu'Intel et TSMC rapatrient leurs usines aux Etats-Unis

11 mai 2020 à 14h36
0
Intel-CPU

L'administration du président américain Donald Trump est en discussion avec des fabricants de semi-conducteurs pour construire de nouvelles usines sur le sol des Etats-Unis. Le Pentagone craint que le pays se retrouve dans une position de dépendance technologique exacerbée par la crise du coronavirus, rapporte le Wall Street Journal, à l'origine de l'information.

Plus précisément, le Département de la Défense et la Maison Blanche auraient entamé des pourparlers avec Intel, leader mondial de la conception de puces, et TSMC, fabricant taïwanais de semi-conducteurs.


Des discussions avec Intel bien avancées

Selon le quotidien, le Pentagone cherche une façon de relocaliser la production de semi-conducteurs et de certaines puces utilisées dans les domaines de la Défense. Il s'agirait de favoriser l'indépendance américaine en matière de matériel microélectronique, a confirmé William Moss, porte-parole de la firme Intel, dans un communiqué envoyé à l'agence de presse Reuters.

« Intel est bien positionné pour travailler avec le gouvernement des Etats-Unis au développement d'une fonderie (soit une usine spécialisée dans la fabrication de puces électroniques, ndlr.) de qualité commerciale américaine et approvisionner un large éventail d'appareils microélectroniques sécurisés », a-t-il ajouté.

Reuters affirme également que Bob Swan, P.-D.G. de l'entreprise originaire des Etats-Unis, avait fait parvenir un courrier au Département de la Défense, au mois de mars, dans lequel il exprimait sa volonté de construire une fonderie aux Etats-Unis. « C'est plus important que ça ne l'a jamais été, étant donné l'incertitude causée par l'environnement géopolitique actuel », affirmait-il alors.

Plus d'incertitudes du côté de TSMC

Taiwan Semiconductor Manufacturing Co., généralement abrégée TSMC, est aussi dans le « viseur » de la Maison Blanche. Cette entreprise taïwanaise fabrique aussi bien les puces d'appareils mobiles grand public que des composants plus spécifiques - comme le CPU de certains avions de chasse américains. Elle travaille à la fois avec Apple et Huawei, et semble se retrouver ainsi dans une situation diplomatique périlleuse, à cheval entre les deux titans mondiaux.

Reuters note que TSMC n'a pas encore pris de « décision finale » concernant la construction d'une usine sur le sol américain. « Nous évaluons activement toutes les localisations possibles, notamment aux Etats-Unis, mais il n'y a pour le moment aucun plan concret », a affirmé Nina Kao, porte-parole de TSMC.

Le Wall Street Journal affirme, enfin, que TSMC est également en discussion privilégiée avec Apple pour construire une fonderie aux Etats-Unis. Aucune des deux entreprises n'a cependant accepté de commenter cette information.

Source : The Wall Street Journal
12
12
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
scroll top