IA : Les réseaux neuronaux composent un album de musique

06 décembre 2017 à 16h35
0
Décidément, l'intelligence artificielle sait tout faire ou presque ! Après des tableaux créés par les réseaux neuronaux, voici le premier album musical créé de toutes pièces par un ordinateur.

Réseaux neuronaux : un travail minutieux d'apprentissage



« Coditany of Timeness » : c'est le titre d'un album de black metal pas comme les autres. Sa particularité : il a été créé sans intervention humaine, les ordinateurs ont décidé de tout, même de son titre.

« Inventé », pas tout à fait, car tout comme un être humain, avant de déployer sa créativité, l'ordinateur a besoin d'apprendre en étudiant « l'état de l'art ». Au cours de leur expérience, Zack Zukowski et CJ Carr (qu'on connaît surtout par leur surnom « Dadabots ») ont disséqué « Diotima », un vrai album de black metal du groupe américain Krallice, en mini-morceaux de huit secondes chacun. Certains morceaux ont été utilisés pour apprendre à l'ordinateur comment était « structurée » cette musique. Car ces milliers de morceaux appartenant à un même genre musical et à un même auteur ont forcément beaucoup de ressemblances, chacune desquelles peut être identifiée et « décrite » par l'intelligence artificielle. Après tout, c'est cela, la spécialité des ordinateurs : traiter des volumes de données importants et notamment trouver des similitudes.

01F4000008210664-photo-intelligence-artificielle-artificial-ai-ia-ban.jpg


Un album de 20 titres musicaux créé de toutes pièces par l'IA



Une fois ces « connaissances » obtenues, tout comme le ferait un cerveau humain, l'ordinateur a créé de toutes pièces une œuvre originale, en s'appuyant sur les « règles » qu'il a pu déduire lors de l'apprentissage. Par exemple, en analysant une suite de morceaux, il a pu déduire comment les morceaux pouvaient s'enchaîner et, au contraire, quels types d'enchaînements n'étaient pas possibles.

La création de l'album a pris trois jours aux Dadabots. Ce délai important aux vues des capacités de calculation d'un ordinateur s'explique par le fait qu'un tri humain était de la partie. Concrètement, lorsque les « œuvres » résultant de cette « créativité » n'étaient pas intelligibles, les deux musiciens en herbe les supprimaient et ordonnaient à l'ordinateur de produire une nouvelle « œuvre ». Au final, ils ont obtenu 20 titres musicaux de quatre minutes chacun. Qui sait, dans quelques années on écoutera peut-être tous de la musique composée par les réseaux neuronaux !

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top