Une friture de graphène pour des batteries plus endurantes

Frédéric Cuvelier
Publié le 19 janvier 2015 à 10h03
Des chercheurs coréens sont parvenus à augmenter encore l'intérêt du graphène dans le cadre d'une utilisation pour les batteries. La méthode est simple : une bonne friture.

Une batterie, c'est avant tout deux électrodes qui ont d'autant plus d'intérêt que leur capacité à conduire l'électricité est importante. Dans cette optique, le graphène (un enchevêtrement particulier d'atomes de carbone) dispose d'arguments sérieux qui en font un candidat convoité : il est très stable et extrêmement conducteur. C'est pourquoi de si nombreuses recherches sont menées sur cette structure, qui n'a pourtant pas encore révélé tous ses secrets.

Des chercheurs de l'université de Yonsei et de l'Institute of Ceramic and Technology en Corée du Sud ont ainsi découvert qu'ils pouvaient augmenter la surface d'échange (essentielle pour produire une batterie de grande capacité) d'une électrode en graphène, en agrégeant « simplement » les molécules à la manière d'une éponge sphérique.

La découverte ne se situe pas dans cette structure particulière, mais plutôt dans la technique mise en œuvre pour l'obtenir. Deux étapes sont nécessaires : casser une suspension aqueuse de molécules de graphène en micro-gouttes par des ultrasons, puis passer ces petits agrégats dans un bain à 160°C constitué d'un solvant organique et d'acide ascorbique.

Ce traitement, relativement simple à appliquer à grande échelle, serait selon les chercheurs une étape majeure dans la production de batterie à l'endurance plus conséquente.
Frédéric Cuvelier
Par Frédéric Cuvelier

Mes domaines de prédilection ? Les ordinateurs portables et les SSD ! Mais de temps à autre, je m'autorise quelques infidélités pour des boîtiers, des alimentations ou des solutions de refroidissement, tests dont je suis particulièrement friand. Je déteste l'expression "Le mieux est l'ennemi du bien" (notamment lorsqu'il s'agit de rendre mon PC silencieux), les livreurs qui arrivent sans bordereau et les coups de pieds de Polo sous le bureau. J'aime réussir mes photos-produit, améliorer les protocoles de test et cocher la case "Public" de notre interface d'édition. Féru de football, je m'essaie également à la photographie à mes heures perdues et ne recule jamais devant une petite partie de poker. Le tout saupoudré de beaucoup, beaucoup de musique.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.