Le FBI inquiet à propos des voitures autonomes

17 juillet 2014 à 15h48
0
Un rapport interne du FBI souligne les inquiétudes de l'agence fédérale américaine concernant l'arrivée sur le marché de voitures autonomes, qui pourraient être transformées en « armes mortelles ».

00FA000007393487-photo-flock-voiture-google-sans-volant.jpg
Dévoilé par le Guardian, le rapport du FBI estime que les voitures autonomes, appelées à révolutionner le marché de l'auto dans les prochaines années, impliquent des risques non négligeable. « Les véhicules autonomes auront un impact important à la fois concernant l'application de la loi et dans les pratiques que ses opposants peuvent adopter avec une voiture » explique le document.

« Les mauvais acteurs seront en mesure d'effectuer des tâches qui nécessitent, aujourd'hui, d'utiliser ses deux mains ou de regarder la route. Ce ne sera plus nécessaire demain. » Le FBI imagine une situation de course-poursuite dans laquelle un criminel pourrait tirer sur les forces de l'ordre tandis que la voiture continuerait sa route toute seule. Autre cas envisagé : la transformation d'une voiture programmée en bombe roulante.

Si les craintes du FBI sont légitimes, elles sont cependant à relativiser : les premiers prototypes fonctionnels de véhicules autonomes sont destinés à parcourir des distances relativement courtes, avec une vitesse maximale limitée - on a en tête les 40 km/h de la voiture récemment dévoilée par Google. « Nos logiciels et capteurs font tout le travail. Les véhicules sont très basiques, mais ils vont vous emmener où vous voulez en appuyant simplement sur un bouton » expliquait, pour l'occasion, la firme de Mountain View. Le FBI estime par ailleurs dans son rapport que les voitures sans conducteur devraient contribuer à réduire les accidents liés à la distraction potentielle ou les mauvaises manœuvres du chauffeur.

Tout l'enjeu de ces véhicules autonomes sera de permettre des mesures d'urgence pour limiter les risques de détournement. Mais, à l'heure où tout peut se pirater, le défi semble de taille. Une autre question d'importance, et qui occupe déjà les observateurs, est de savoir comment les mesures d'urgence en question - comme l'arrêt forcé du véhicule - pourront être appliquées sans mettre la vie d'autrui en danger. Alors que les tests de voitures sans chauffeur commencent à se multiplier à travers le monde - ils démarreront en France en 2015 - il semble important de ne laisser aucune piste problématique de côté.

Pour aller plus loin
Une Mercedes CLA 45 équipée d'une tableau de bord futuriste sous QNX. (ci-dessous)

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top