2050 : vers une généralisation des voitures à pilotage automatique ?

03 janvier 2014 à 18h37
0
L'automobile semble être le centre des attentions pour les décennies à venir et une nouvelle étude met en avant quelques prévisions dans le domaine des voiture autonomes, c'est-à-dire celles dotées d'un module de pilotage automatique.

L'année 2014 devrait se traduire par des ordinateurs de bord encore plus puissants autour desquels se grefferont de véritables écosystèmes. La semaine prochaine, Google et Audi présenteront notamment leurs efforts afin d'immiscer Android sur les voitures connectées de plusieurs constructeurs. A long terme les travaux semblent toutefois plus ambitieux et l'on sait que plusieurs fabricants tels que Ford, Continental ou Google planchent sur la voiture autonome ou semi-autonome capable d'effectuer un itinéraire sans l'attention complète de son conducteur.

0226000005625686-photo-continental.jpg


Le cabinet IHS publie en effet un nouveau rapport dans lequel les analystes dressent une chronologie de ces travaux en expliquant qu'en 2025, 230 000 véhicules autonomes seront vendus, un chiffre qui passerait à 11,8 millions d'unités commercialisées sur l'année 2035. Plus précisément 7 millions de ces voitures seraient semi-autonomes avec un mode de pilotage traditionnel et 4,8 millions ne disposeraient que d'un mode automatisé. Au total, en 2035, le nombre de voitures robotisées en circulation avoisinerait les 50 millions avant de se généraliser en 2050.

L'étude d'IHS concorde avec un rapport précédemment publié par le spécialiste allemand des pneumatiques Continental AG. En décembre 2012 ce denier expliquait pouvoir proposer dès 2016 des systèmes partiellement automatisés pour assister le conducteur dans certaines situations, sur autoroute ou à faible vitesse. le mécanisme se verrait optimisé en 2020 en permettant au conducteur d'ôter les yeux de la route et son attention ne serait véritablement plus nécessaire en 2025.

Dans ce domaine, Continental s'est d'ailleurs allié à Google et IBM. Le géant de la Recherche affirmait de son côté en août dernier pouvoir commercialiser des voitures aux particuliers dès 2017. Selon IHS, les Etats-Unis, la Chine et l'Europe de l'Ouest sont considérés comme des marchés clés avec, en 2035, des parts de marché respectives de 29%, 24% et 20%.

Depuis 2010, Google effectue des tests avec une voiture équipée de caméras vidéo, de capteurs sensoriels et de télémètres laser. L'objectif est de parcourir un itinéraire de manière autonome, c'est-à-dire en régulant automatiquement la vitesse et en prenant en compte les impondérables sur le circuit. Les voitures autonomes sont actuellement testées outre-Atlantique dans les états américains du Nevada et de la Californie. Le ministère des transports du Royaume-Uni a également amorcé une phase expérimentale courant 2013.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
scroll top