CES 2022 : Microsoft et Google jettent aussi l'éponge, et les défections se multiplient

26 décembre 2021 à 10h35
0
CES

Les retraits de Microsoft et Google mettent un peu plus l'organisation du CES dans l'embarras. Mais celle-ci ne remet pas en cause, pour l'instant, la tenue du salon.

La Consumer Technology Association (CTA), la structure qui organise le Consumer Electronics Show (CES), tiendra-t-elle la pression jusqu'au 4 janvier ? La réponse ne tardera pas à venir, mais les défections de plus en plus nombreuses d'exposants dits « majeurs » risquent de donner une drôle d'image du CES 2022, en plus de faire baisser l'intérêt autour de l'événement, censé être la messe annuelle de la Tech.

Microsoft, Google, Intel, Lenovo et TikTok ne seront pas non plus de la partie

Il y a quelques jours, nous vous informions des retraits totaux ou presque de grands noms de la Tech, pas vraiment confiants à l'idée de se rendre à Las Vegas, alors que le variant Omicron explose aux États-Unis avec des pics à 250 000 voire 300 000 cas de Covid-19 par jour.

Amazon, Meta (ex-groupe Facebook), T-Mobile, AT&T, Twitter , Pinterest et d'autres, et même le groupe La Poste, avaient précédemment annoncé l'annulation de leur déplacement physique dans le Nevada. Ces dernières heures, d'autres noms prestigieux sont venus compléter la liste, pour le plus grand malheur de l'événement et des organisateurs.

TikTok , Lenovo, Intel, Google et le dernier en date, Microsoft, ont tous annoncé qu'ils renonçaient à une participation au CES 2022 en physique. Ces entreprises se contenteront d'une apparence virtuelle uniquement, alors qu'une grande journée de presse faite de diverses conférences doit avoir lieu le 4 janvier, à la veille d'un événement qui nous portera jusqu'au 8 janvier.

Le CES compte sur ses "petits et moyens" exposants

Microsoft, forcément contrainte de communiquer sur son absence physique, précise que « la santé et le bien-être » de ses employés sont sa grande priorité. « Après avoir examiné les dernières données sur l’environnement Covid en évolution rapide, Microsoft a décidé de ne pas participer en personne au CES 2022 », explique l'entreprise dans un communiqué. Google et sa filiale Waymo, Meta, Twitter, AT&T ou encore Amazon évoquent tous la pandémie comme raison de leur retrait physique. NVIDIA organisera sa grande conférence en ligne.

La CTA, de son côté, ne remet toujours pas en cause la tenue du CES. Elle a expliqué, également dans un communiqué, que plus de 2 200 entreprises ont confirmé leur présence physique à Vegas, et que les mesures sanitaires prises sur place, dites « complètes », n'empêcheraient pas des échanges utiles et productifs. L'organisation, qui avoue avoir constaté 42 annulations pour environ 7 % de sa surface d'exposition, reste confiante. En une semaine, elle a même enregistré 60 nouveaux exposants, et souligne l'importance de la présence de petites et moyennes entreprises, qui jouiront, elles, d'une meilleure exposition à ses yeux.

Il faut dire que d'un point de vue communicationnel, la position de l'organisation est délicate. La Covid-19 est dans toutes les têtes, mais elle assure que toutes les précautions (dispositif de tests rapides, vaccination, port du masque, distanciation etc.) seront prises durant l'événement pour se prémunir de toute contamination. La CTA évoque la fameuse pénurie de composants comme motif justifiant le retrait de certaines entreprises , placées dans l'impossibilité de présenter leurs produits et d'en assurer ensuite une production à grande échelle. Alors quelle est la véritable motivation des exposants ayant renoncé à une présence physique ? Selon le point de vue, la réponse sera évidemment différente.

Source : Reuters

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

La vidéo sur Clubic : donnez-nous votre avis !
Après l'app qui compare vos selfies à des tableaux célèbres, voici celle qui compare vos animaux à des œuvres d'art
Avec Arc, Intel peut-il concurrencer NVIDIA et AMD ?
Le télétravail améliore le bien-être au travail des salariés, d'après un rapport
Les smartphones pliants se retrouveront-ils bientôt dans toutes les poches ?
La revue Métal Hurlant est de retour : rencontre avec Vincent Bernière, son nouveau rédacteur en chef
LEGO : l’inclusivité est-elle une question de plastique ?
Devenez modérateur sur Clubic.com, pour des discussions encore plus riches
Le jeu du roi ? Garry Kasparov lance sa plateforme communautaire autour des échecs
Clubic recrute un(e) expert(e) SEO
Haut de page