La nouvelle carte nationale d'identité électronique : avec quelles innovations ?

21 mai 2021 à 12h02
135
Nouvelle CNI électronique FR © IN groupe
La nouvelle carte nationale d'identité (électronique) française (© IN Groupe)

La carte d'identité électronique a débarqué en début de semaine dans les régions Hauts-de-France et Normandie. Cette nouvelle carte comporte une puce et divers éléments biométriques.

La carte nationale d'identité électronique, voilà un dossier qui est sur la table des autorités depuis plusieurs années. Et à mesure que les technologies ont progressé et que les usages des Français ont évolué, celle-ci s'est imposée comme une évidence. En mars dernier, l'IN Groupe (ex-Imprimerie nationale, et l'Agence nationale des titres sécurisés, l'ANTS) avaient présenté la nouvelle CNI française, qui est progressivement disponible sur différents territoires, et qui est vendue comme « un titre innovant et sécurisé, pensé pour le quotidien des Français, qui facilite les voyages en Europe ». Alors que les habitants des régions Normandie et Hauts-de-France y ont accès depuis le 17 mai, voyons cela un peu plus en détails.

Un QR code, une puce électronique, des données biométriques… la nouvelle CNI se dévoile

D'abord, en ce qui concerne la forme de cette carte nationale d'identité électronique. La première chose à noter, c'est qu'elle est plus petite. Elle devrait être de la même taille qu'une carte bancaire, un format qui correspondrait davantage aux attentes des citoyens.

Sur le plan technologique, la carte présente des bords transparents sécurisés, avec contrôle optique, ainsi qu'un dispositif holographique qui vient protéger la photo du propriétaire de la carte. Ça, c'était pour la face avant de la carte.

Le plus intéressant se trouve sur la face arrière de la carte. On y retrouve le CEV (cachet électronique visible), qui équivaut à une signature électronique sécurisée, un QR code qui permettra d'authentifier la carte. Et surtout, la CNI nouvelle génération comporte juste en dessous une puce électronique, d'ailleurs gravée de la Marianne et de trois petits « RF », en référence à la République française. Sécurisée, cette puce contient les différentes informations qui figurent sur la carte ainsi que les empreintes digitales de son titulaire.

Enfin, la carte comporte, en haut à droite de sa face arrière, une image changeante à l'aide de la technologie MLI (multiple laser image) qui présente la photo et la date d'expiration de la carte.

Nouvelle CNI électronique © © IN Groupe
La nouvelle carte nationale d'identité (électronique) française (© IN Groupe)

Une mise à disposition progressive sur le territoire

D'une durée de validité de 10 ans, la carte nationale d'identité électronique est faite de polycarbonate, ce qui rend le titre plus solide et résistant. Il est possible d'inscrire deux adresses au verso, pour les enfants qui sont en résidence alternée chez leurs parents, et des éléments en relief sont ajoutés pour les personnes malvoyantes.

Cette nouvelle CNI, facilement authentifiable mais difficilement imitable, doit permettre de faciliter le passage aux frontières au sein de l'Union européenne, puisque le titre est désormais conforme au nouveau règlement de l'UE en la matière. Mais avant cela, il faudra que les Français l'adoptent, ce qui se fera progressivement.

Avant d'être généralisée sur l'ensemble du territoire le 2 août 2021, la CNI électronique a déjà été déployée dans l'Oise, il y a plusieurs semaines. Puis en Seine-Maritime et à la Réunion depuis le 29 mars. La voici désormais étendue aux départements des régions Hauts-de-France et Normandie, depuis le 17 mai, mais aussi à l'ensemble des territoires d'outre-mer. Le 31 mai, ce sera au tour de l'Île-de-France et du Grand-Est. Le 14 juin, la Bretagne, la Nouvelle-Aquitaine, la Bourgogne-France-Comté, le Pays-de-la-Loire et le Centre-Val de Loire suivront, avant la région Provence-Alpes-Côte d'Azure, la Corse, l'Auvergne-Rhône-Alpes et l'Occitanie le 28 juin.

Les cartes utilisées actuellement, elles, resteront valables pendant encore 10 ans, jusqu'en 2031.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
135
60
Adrift
Double adresse pour enfant de divorcé… triste réalité <br /> Pour ce qui est de la confidentialité, cette carte est juste au niveau des passport…<br /> Par contre je comprend pas pourquoi utiliser une puce type carte bancaire au lieu d’une puce RFID comme sur les passport… c’est moins pratique et y a aucune chance pour que ca tienne 10 ans…<br /> L’anglais est trés pratique
trollkien
Une bonne avancée (pour notre rangement de portefeuille en tout ca ^_^)<br /> Dommage de ne pas aller plus loin, aux vues des techno utilisées, pour faire un «&nbsp;multipass&nbsp;» carte identité, sécu et permis dans le même produit.
AlexLex14
trollkien:<br /> Dommage de ne pas aller plus loin, aux vues des techno utilisées, pour faire un « multipass » carte identité, sécu et permis dans le même produit.<br /> Ce serait l’idéal en effet, mais si «&nbsp;politiquement&nbsp;», en France, ça me semble compliqué là-dessus dans les années à venir.
benben99
Du moment qu’il enregistre pas l’infor sur la religion dans la carte
MattS32
Sans doute pour éviter que ça soit trop facile de lire la carte des gens dans la rue… Pour le passport c’est un peu moins problématique parce que les gens ne se baladent pas en permanence avec leur passeport.<br /> Quand à la durée de vie, pourquoi une puce classique ne tiendrait pas dix ans ? J’ai eu plusieurs cartes à puce classiques qui ont dix ans ou presque et qui marchent encore très bien (ma carte vitale, ma SIM gratuite Free, un badge du boulot…).
Krazitchek
Je me trompe ou ce que l’on voit sur le verso n’est pas un QR Code mais plutôt quelque chose qui ressemble à un datamatrix ?.. ça reste un code barre, mais ce n’est pas la même chose.
Schtunks
A priori, à l’instar des cartes bancaires, la puce de la nouvelle CNI permet le sans-contact.
pjc
Et comme ça d’un seul coup, résorber les 17 ans de retard sur la Belgique ?<br /> Wouah ! Impressionnant !<br /> Il serait bien aussi d’en rendre la possession obligatoire à toutes personnes de plus de 12 ans, avec obligation de toujours l’avoir sur soi, et aussi obligation d’y faire enregistrer tout changement de domicile sur la puce, afin que ces papiers aient enfin valeur probante. en lieu et place des justificatifs de domicile plus que très faciles à contrefaire.
SlashDot2k19
Bien vu, c’est un datamatrix
cyrano66
Adrift:<br /> Double adresse pour enfant de divorcé… triste réalité <br /> Et un enfant de divorcé sous l’autorité d’un curateur nommé par un juge et qui vit en foyer on met quoi comme adresse ? Les 4 ?<br /> « Ha ben non ça rentre pas … c’est tout la secu ça !!! » (Zezette épouse x)<br /> Bref ! On va dire que ca part d’une bonne intention et que ça évite les polémiques interminables et stériles avec le parent qui partage l’autorité.<br /> Ça me rappelle quand j’ai rempli le doc de la CAF pour mon gosse.<br /> Le formulaire standard de l’adresse deux pages pour balayer tout les cas de figure.<br /> Adresse de la Mère, adresse de la deuxième Mère, adresse du pere, adresse du deuxième père, adresse de l’enfant (on sait jamais au cas où il l’aurait pris l’idée au nourrisson de s’émanciper et vivre tout seul)<br /> Après lecture je finissais Vraiement par croire que vivre avec mon enfant et sa mère sous le même toit relève de l’exception<br /> AlexLex14:<br /> Ce serait l’idéal en effet, mais si « politiquement », en France, ça me semble compliqué là-dessus dans les années à venir.<br /> Par contre celle la le jour où tu la perd t’es dans le KK jusqu’au cou.<br /> Et on a pas tous le même idéal. Une carte unique suppose un bon gros fichier centralisé avec tout dedans. L’idéal de toute bonne société totalitaire.<br /> MattS32:<br /> Sans doute pour éviter que ça soit trop facile de lire la carte des gens dans la rue…<br /> Clairement !!<br /> L’un des intérêts de la sience fiction c’est qu’elle raconte toute les dystopies possibles et leur conséquences néfastes.<br /> On va droit vers les pires scénarios en toute quiétude et tout le monde s’en fou.
zoup01
Ça mettre un peu plus de temps pour rattraper l’avance de nos amis belges…<br /> Je viens juste de refaire ma CNI ( février) et elle est valable jusqu’à février 2036 !!! Je serais peut-être mort avant
bugbugme
Ca fait 2 décennies que nous avons des cartes d’identité à puce en Belgique, aucun problème de ce coté là.<br /> D’ailleurs elle est de plus en plus utilisée pour se connecter aux différents sites web de l’administration afin de prouver son identité ou signer numériquement ou d’autres sites web comme les Télécoms !<br /> Edit: Et maintenant, nous avons une app «&nbsp;It’s me&nbsp;» qui permet de nous passer du lecteur de carte et de se loguer en double authentification via notre smartphone.
AlexLex14
cyrano66:<br /> Par contre celle la le jour où tu la perd t’es dans le KK jusqu’au cou.<br /> Et on a pas tous le même idéal. Une carte unique suppose un bon gros fichier centralisé avec tout dedans. L’idéal de toute bonne société totalitaire.<br /> Doublement d’accord,<br /> Et c’est justement pour ça que je disais que ça me semble compliqué à mettre en place.<br /> Le sujet de la centralisation est celui auquel je pensais, t’as raison de le souligner. Ce serait un risque, et c’est pour ça que j’ai confiance en le fait que ça n’est pas près d’arriver
AlexLex14
bugbugme:<br /> D’ailleurs elle est de plus en plus utilisé pour se connecter au différents site de l’administration<br /> Et c’est tout l’objectif des autorités françaises, qui espèrent ensuite rapidement étendre son usage… Certes avec du retard en comparaison à nos amis belges, ou à l’Estonie
TuThum
J’ai une carte d’identité Belge. On a exactement le même système avec les mêmes protections depuis… 2002. Les cartes sont valables 10 ans et cela ne pose pas de problème de fiabilité (sauf quand elle passe dans la machine à laver😉 )
MattS32
cyrano66:<br /> Une carte unique suppose un bon gros fichier centralisé avec tout dedans. L’idéal de toute bonne société totalitaire.<br /> Pas nécessairement, on peut envisager une carte avec différents espaces mémoire, dans lesquels on charge les infos qu’on veut. Par exemple un espace pour la CNI, initialisé avant la livraison de la carte, puis un espace pour le permis que tu charges en allant en préfecture avec ton permis, un espace sécu que tu charges en allant en pharmacie avec ta carte vitale, etc… Du coup tu as toujours ton permis et ta carte Vitale classique, mais tu en as une copie sur ta carte d’identité.
Blackalf
bugbugme:<br /> Ca fait 2 décennies que nous avons des carte d’identité à puce en Belgique, aucun problème de ce coté là.<br /> D’ailleurs elle est de plus en plus utilisé pour se connecter au différents site de l’administration afin de pourver son identité ou signer numériquement ou d’autre site web comme les Télécoms !<br /> Tout à fait, un lecteur de carte e-ID suffit pour se connecter/s’identifier auprès de nombreux services et sites, déclaration de revenus, mutuelle, suivi de sa future pension, etc… et ça simplifie bien les démarches. <br /> pjc:<br /> Il serait bien aussi d’en rendre la possession obligatoire à toutes personnes de plus de 12 ans<br /> Chez nous c’est le cas, et pour les moins de 12 ans, il y a la Kids-ID. ^^
c_planet
mwé en tant que Belge, je ne la ramènerai pas trop, celle qui arrive va intégrer l’empreinte digitale. … un peu comme si j’allais recopier mon code secret inchangeable et unique à vie sur ma CB. Quel monde débile.
TuThum
Techniquement c’est possible… J’habite en Belgique et j’ai un numéro que l’on appelle «&nbsp;Numéro de registre national&nbsp;» depuis ma naissance il y a plus de 44 ans. Ce numéro est sur ma carte d’identité électronique depuis 2002. Grace à cela je suis identifié dans toutes les administrations de mon pays. Grâce à cela, je sais rentrer en contact ou obtenir des documents dans bcp d’administration à distance (impôts (déclaration d’impôts, et autres contacts), commune(mairie pour obtenir bcp de document sans me déplacer) , sécurité sociale (dossier médical, résultat d’examens), office des pension (retraite) pour savoir ou j’en suis dans mes cotisations, Plus de prescriptions médicale pour le pharmacien c’est sur la carte d’identité (en cours de déploiement depuis 2 ans) , , pour m’identifier cher le médecin et il connait ma couverture santé immédiatement et la sécurité sociale me rembourse le jour même le médecin sans que j’envoie de document … et même pour obtenir le résultat de test covid19. Elle sert aussi de carte de fidélité dans certains magasins (ils ont uniquement accès au mon, prénom, adresse, et numéro de registre national et photo. Pas d’erreur d’encodage et mise à jour de l’adresse à chaque fois sans remplir de fastidieux formulaires). Je l’ai utilisé pour la première fois comme cela il y a 18 ans chez un loueur de DVD (ca existait encore).<br /> Se connecter sur ordinateur avec une carte d’identité en utilisant la puce est en perte de vitesse depuis la création il y a 3-4 ans de l’application it’s me qui permet presque tout cela + connexion à ma banques, aux opérateurs téléphoniques, …<br /> Et tout cela grâce à la technologie en partie française (Gemalto :D)
tangofever
On ne met pas tout ses œufs dans le même panier.<br /> Par contre bien joué le format carte de crédit.
AlexLex14
Merci pour ce petit retour d’expérience made in Belgique très intéressant
Zebulon_Vigitatus
J’ai une CB qui a 6 ans, je l’utilise beaucoup plus que ma carte d’identité et elle fonctionne encore.
zeebix
Tu sais l’administration française … Doucement le matin, pas trop vite l’après-midi, comme nos dirigeants sont complètement déconnecté de la réalité ça prend du temps tout ça …
twenty94470
C’est souvent le début de la fin quand on essaie de vouloir répondre à toutes les situations individuelles…
pjc
Je connais la Belgique. j’y ai vécu 42 ans jusque 2017 <br /> Le numéro de registre national n’existe pas ici sous ce nom mais il y a un autre identifiant unique qui est le numéro de sécurité sociale - ce qui revient au même - et il peut être utilisé dans le cadre de «&nbsp;France Connect&nbsp;» qui est +/- l’équivalent de It’sme, pour se connecter aux diverses administrations en ligne.<br /> exemple:<br /> registre national belge : 650610 xxx xx<br /> n° sécurité sociale fr : 6506xx xxxx xxx xx<br /> J’ai converti récemment mon permis belge toutes catégories, en permis français à 100% tout en ligne, avec une facilité déconcertante. Tout en virtuel, y compris les photos.<br /> Donc ce n’est pas à la ramasse ici. Tout existe en virtuel, mais tout est séparé, cloisonné.<br /> Il y a ici la CNIL et le sénat qui bloquent des quatre fers pour vraiment unifier et centraliser le tout, comme c’est le cas sur belgium.be.
Marc.Mitrani
Bonjour,<br /> L’implémentation d’une puce RFID aurait été problématique en matière de sécurisation des données. En revanche, je n’arrive pas à comprendre le choix de l’anglais comme seconde langue sur la CNI. Pourquoi choisir la langue du pays qui vient de claquer la porte de l’UE? l’allemand, l’espagnol ou toute autre langue parlée internationalement aurait été plus logique. Et qu’on ne vienne pas raconter que c’est un choix prosaïque: sur un niveau purement politique, c’est indéfendable
AlexLex14
Pour moi le choix de l’anglais reste logique… Enfin, du moins, je vais dire que je comprends ce choix.<br /> Il ne faut pas oublier que l’une des bases de la CNI nouvelle génération, c’est de faciliter les voyages au sein de la zone. Et quelle langue est la mieux «&nbsp;comprise&nbsp;» par un maximum de ressortissants dans la zone ? L’anglais. Pas l’allemand, ni le français ni l’espagnol. Cela reste un fait.<br /> Il y aura donc moins de risques en adoptant l’anglais, en cas de litige. Et n’oublions pas non plus, pour prendre le seul exemple des aéroports, que l’anglais double la langue locale, même en Allemagne, je pense à l’aéroport de Berlin par exemple.<br /> Du coup, je comprends ce choix d’un point de vue pratique.<br /> Je ne suis pas spécialement pour une société «&nbsp;anglicisée&nbsp;», mais ça fait partie de notre époque. La langue française n’est pas morte pour autant. Je m’inquiète en revanche davantage pour les langues régionales…
Aloyse57
C’est bien que la carte soit enfin au format carte de crédit.<br /> Au Canada, on se sert du permis de conduire et de la carte d’assurance maladie comme document d’identité (en FR seulement au Québec) et elles sont aussi au format carte de crédit.<br /> Quand je circule en France, et que je dois faire des papiers, je ne me sers que de mon passeport (Canadien) et jusqu’`a présent pas trop de problème. Mon plus gros souci, c’est avec la double authentification obligatoire pour aller sur mon compte bancaire, quand on n’a pas de cellulaire FR.
Voigt-Kampf
Sympa cette petite Maëlys.<br /> Oui je n’avais rien à dire sur le sujet, et je veux que ça se sache.
orionb1
le format carte bancaire, c’est juste un standard en fait, ils n’avaient clairement pas le choix<br /> tous les lecteurs d’eID se basent sur ce format<br /> si un autre format avait été choisi, la France aurait du s’équiper de ses propres lecteurs eID et ça aurait été un bordel monstre à gérer (pour exemple, dans mon pc du boulot, il y a un lecteur eID qui est incorporé, je l’utilise pour me connecter au VPN)<br /> pour ce qui est du fichier centralisé, ce ne serait effectivement pas obligatoire, mais le plus pragmatique serait que le fabricant de la carte (chez nous, je pense Zetes) se connecte aux différentes DB au moment de la création de la carte.<br /> chez nous le numéro de registre national (qui est le numéro dans la grande base de données qui contient toutes les infos sur les citoyens comme la nationalité, l’adresse, le choix de donner ses organes ou non, les enfants, le nom, les précédentes adresses, les parents, sexe …) est le même que le numéro de sécurité sociale (NISS numéro d’identification à la sécurité sociale) et je suppose qu’ils ont un jour fusionné ou qu’ils sont tout simplement deux clés primaires identiques dans deux bases de données différentes<br /> la carte SIS (ancienne carte «&nbsp;maladie&nbsp;») a été supprimée et remplacée par la carte d’identité, mais ça ne veut pas dire qu’y figure des informations médicales car notre modèle est basé sur la décentralisation (banque carrefour de la sécurité sociale). Donc quand je vais chez le pharmacien et que je donne mon eID, il ne lit pas sur la carte mon ordonnance mais utilise ma carte pour se connecter à une DB où le médecin a placé mon ordonnance.<br /> pour le permis de conduire, il y a déjà eu des discussions, mais sans que ça se concrétise, de toute façon, il est possible qu’il y ait des soucis au niveau de l’europe à ce niveau là, et qu’il faille tellement d’infos que ce ne serait pas pratique<br /> comme la pratique du «&nbsp;nom de femme mariée&nbsp;» a quasiment disparu chez nous, seul le nom de naissance figure sur la carte<br /> et l’adresse n’y figure pas (pas visible), elle est uniquement sur la carte à puce. Si on déménage, ça évite de devoir commander une nouvelle carte, il faut juste aller à la commune pour faire le changement une fois que l’agent de quartier a vérifié notre adresse (pour éviter les fraudes à la sécurité sociale)<br /> pour la durée, au départ elle était de cinq ans pour d’évidentes raisons de sécurité (tout ce qui est technologique devrait se renouveler régulièrement) mais le politique a changé ça en disant car les gens râlaient que c’était pour leur prendre leur pognon (le changement est un acte administratif qu’on paye, comme pour tout). Pour autant, j’ai l’impression que ça pose quand même des problèmes. Dernièrement, j’ai changé de carte et au moment du changement d’adresse, ils ont renouvelé mes certificats (du moins j’ai l’impression car opération en deux fois) donc on peut aussi améliorer la sécurité sans changer de carte, de toute façon.<br /> A noter que pour tout changement, ou toute signature, authentification, il faut un code pin.
orionb1
ha oui, j’oubliais, c’est quelque chose que j’ignorais jusqu’il y a peu (ils n’en font pas une grande publicité) mais en Belgique, tu peux refuser d’avoir les certificats sur ta carte d’identité. Du coup, tu ne sais plus l’utiliser pour t’identifier ou signer. Quel intérêt ? Pour les personnes qui n’ont pas confiance et qui ne sont au final pas très nombreuses. Puis ça maintient l’obligation pour l’administration de proposer une voie non digitale. Cela dit, de nombreuses administrations semblent elles même ignorer cette possibilité.
MattS32
Marc.Mitrani:<br /> Et qu’on ne vienne pas raconter que c’est un choix prosaïque: sur un niveau purement politique, c’est indéfendable<br /> Prend un échantillon de dix policiers polonais, dix policier tchèques, dix policiers allemands, dix policiers italiens et dix policier espagnols.<br /> Sincèrement, quelle est à ton avis la langue qui est comprise par le plus grand nombre d’entre eux ? Sans aucun doute, c’est l’anglais.<br /> Car ça fait bien longtemps que l’anglais est LA langue de communication internationale, du fait de sa grande simplicité et de la position forte des USA.<br /> EDIT : tiens, voilà une page qui recensait les langues parlées dans l’UE (ça date d’avant le Brexit) : Quelles sont les langues les plus parlées en Europe ? - Traduc.com<br /> Sans compter ceux qui l’ont comme langue maternelle, 20% des habitants de l’UE parlent anglais, contre 7.7% qui parlent français, 6.4% qui parlent allemand, 4.7% qui parlent espagnol… Le fait de mettre l’anglais en plus du français est donc parfaitement logique. Et la part de l’anglais va sans doute augmenter au fil du temps, car c’est de plus en plus souvent une langue obligatoire dans l’enseignement (par exemple en France dans les écoles d’ingénieurs, l’anglais est obligatoire, en Allemagne il l’est dès le lycée).
Jerome_tFb
La France ratrappe enfin son rtard de 25 ans sur le format des cartes d’identité… Youpi…
Jerome_tFb
Probablement car l’anglais est parlé partout dans le monde… Tu vas en Chine, au Japon, en Corée en Amérique de sud, en Norvège, tu trouves toujours des gens qui parlent anglais.
carinae
Le choix de l’anglais est logique. Comme dans toute entreprise internationale l’anglais est la langue utilisée pour les personnes travaillant avec l’étranger… c’est aussi le cas ici. Le but, si j’ai bien compris, c’est de se mettre en conformité avec l’Europe de façon à pouvoir utiliser un même document partout et pour beaucoup de choses (c’est la raison d’être de la puce, QR code…) notamment en ce qui concerne les administrations.<br /> Cette carte a été expérimentée dans d’autres pays comme au Portugal par exemple, il y a le retour d’expérience… Maintenant on déploie , enfin pour ceux qui ne l’ont pas encore fait car ca n’a rien d’une priorité. D’ailleurs si j’ai bien compris la carte est déployée car il y a une date limite imposée par l’Europe.
Larry
TuThum:<br /> Et tout cela grâce à la technologie en partie française (Gemalto :D)<br /> Au delà de votre avance technologique qui prouve que ce système est possible et viable, ce passage est de loin ça qui me bute le plus
Larry
En voyant les zoom de détails, et notamment celui de la puce au dos, je me suis dit "hey, la puce est au format hexagonal, c’est stylé ! " Mais en fait non, c’est juste du à la forme de la zone du zoom… Dommage
Pierre771
Les passeports. En français et au pluriel. On est encore au français. Très pratique ! Bilingue français-anglais, ça fait très chic. Je suppose qu’on crierait au scandale si c’était français-breton ou français-occitan, par exemple
wawa911
pendant qu’on y est, ne serait-il pas judicieux de fusionner la CNI, la carte vitale, carte bancaire, de transport etc. etc…mais si tu la perds, t’es pas dans la merde!
Marc.Mitrani
Bonjour,<br /> Vous avez raison sur le fond. Mais je persiste à trouver étrange que l’anglais garde un tel droit de cité dans l’UE… Car à part l’Irlande, personne ne l’a comme langue principale
Marc.Mitrani
Je ne remets pas cela en question, bien entendu (même si je trouve étrange de prendre comme référence un échantillon de policiers )<br /> Je dis juste qu’à un niveau purement UE, le choix de l’anglais reste politiquement indéfendable (mais pragmatiquement compréhensible).
MattS32
Marc.Mitrani:<br /> Je ne remets pas cela en question, bien entendu (même si je trouve étrange de prendre comme référence un échantillon de policiers )<br /> Bah les contrôles d’identités, c’est essentiellement la police, non ? D’où mon choix d’échantillon.<br /> Marc.Mitrani:<br /> Je dis juste qu’à un niveau purement UE, le choix de l’anglais reste politiquement indéfendable (mais pragmatiquement compréhensible).<br /> On parle d’un document administratif là. Pas d’une campagne électorale. Donc la politique n’a strictement RIEN à faire là dedans, c’est le pragmatisme qui doit compter. D’autant que ce n’est pas un document purement UE, la CNI française est acceptée comme pièce d’identité dans certains pays extérieurs à l’UE (Islande, Suisse, Égypte…).<br /> Et puis bon, politiquement, bannir l’anglais de l’UE parce qu’ils ont quitté l’UE, c’est juste puéril, et les anglais ça leur en touche une sans faire bouger l’autre hein…
orionb1
j’irais même jusqu’à dire que l’anglais a encore plus sa place avec le départ du R-U car ça devient du coup une langue qui n’avantage aucun grand pays
pjc
De toute façon c’est une directive européenne, (donc une obligation) d’ajouter l’anglais et de respecter un layout normalisé. Il n’y a donc pas matière à débat
cloomcloom
Et quand tu vas faire ta carte de train, pas besoin de fournir une nouvelle photo, ils peuvent la prendre sur la carte d’identité/résident. Bien pratique (sauf pour les actionnaires des photomatons )
cloomcloom
Il a plus que sa place. L’anglais reste la langue UNIVERSELLE, donc quand tu voyages en dehors de France et que tu ne parles pas la langue du pays où tu vas c’est pratique de pouvoir s’exprimer en anglais. Ne pas avoir le Français pouvait poser problème dans certains pays de l’espace Schengen.<br /> EDIT: je me rends compte qu’en fait il n’y a rien d’officiel… quelqu’un en sait-il plus? L’Anglais est-il juste mondialement utilisé car c’est la langue des affaires? Il y a-t-il une sorte de loi qui met cette langue comme langue préférée pour la communication ou c’est juste une habitude bien ancrée?
MattS32
cloomcloom:<br /> EDIT: je me rends compte qu’en fait il n’y a rien d’officiel… quelqu’un en sait-il plus? L’Anglais est-il juste mondialement utilisé car c’est la langue des affaires? Il y a-t-il une sorte de loi qui met cette langue comme langue préférée pour la communication ou c’est juste une habitude bien ancrée?<br /> Ça dépend des organismes internationaux. Par exemple, à l’UPU, la langue officielle est le français (et quand tu envoie une lettre à l’étranger, quelque soit le pays où tu te trouves, tu dois normalement indiquer le pays de destination en français par exemple), même si les travaux peuvent être effectués en anglais. À l’UIT, il y a six langues officielles (anglais, arabe, espagnol, français, mandarin, russe). Idem à l’ONU (les même 6).<br /> Au niveau de l’UE, quasiment toutes les langues qui sont langue officielle d’un pays membre sont langue officielle (il y en a aujourd’hui 24, et 3 alphabets). Mais seuls l’allemand, l’anglais et le français sont langue de travail. Et par contre au Conseil de l’Europe (qui contrairement à ce qu’on pourrait penser, n’est pas une entité de l’UE), il n’y a que deux langues officielles, l’anglais et le français.<br /> À la FIA, il y en a 3 (anglais, français et italien). Au CIO, c’est le français et l’anglais. À l’UCI, c’est uniquement le français (ce qui ne l’empêche pas de faire plein de trucs en anglais…).<br /> À l’IEEE et l’IETF, c’est l’anglais.<br /> Bref, c’est un joyeux bordel, chaque organisation internationale choisissant les langues officielles qu’elle veut. Idem au sein des entreprises internationales, chacune choisit les langues qu’elle va utiliser pour les documents et communication internes valables dans plusieurs pays.<br /> Mais du fait que les relations internationales se sont fortement développée pendant une période où les USA étaient largement en position de force, aussi bien sur le plan politique que sur le plan économique, de fait dans la plupart des organisations internationales, l’anglais fait partie des langues officielles, ou à défaut est au moins une langue de travail courante (et c’est pour la même raison que le $ est un peu devenu la monnaie de référence). Et cette position s’auto-entretient maintenant, puisque du coup l’anglais a été beaucoup enseigné et est devenu la langue la plus parlée dans le monde (même le mandarin est derrière, malgré la population chinoise), ce qui en fait un choix logique quand il faut choisir une langue pour un nouvel organisme international.
kroman
Enfin à la taille d’une CB !<br /> Et sinon, elle est déjà en vente a Khaosan Road ?
kyrios
Perso le seul truc qui m’ennuie avec ca ce sont les données biométriques.<br /> C’est quoi la prochaine étape? Le séquençage ADN stocké sur la carte ?<br /> Ce genre de trucs ca va trop loin, on a pas besoin de ce genre d’info sur une carte d’identité. C’est un fichage par défaut, tous présumés coupables.<br /> Le jour où quelqu’un arrivera à pirater/copier ou exploiter d’une manière quelconque les empreintes digitales d’une personne, on trouvera ça beaucoup moins cool !
Feladan
Les données biométriques supplémentaires … C’est juste tes empreintes de ce que j’ai lu. Et personnellement je ne vois aucun problème de les donner. Cela peut même me servir potentiellement à me disculper. D’ailleurs ce type de données sont déjà prises sur les passeports par exemple depuis 2009 …<br /> Faut pas exagérer non plus avec les séries dystopiques et de hacking ou le coup du «&nbsp;on est tous présumés coupable&nbsp;»… ^^’ Sinon on ne fera jamais aucune avancée, les scénarios catastrophe et les «&nbsp;le jour où&nbsp;», ça peut arriver pour tout et n’importe quoi ^^<br /> Côté sécurisation, la CNIL pousse à sécuriser d’avantages, ce qui est rassurant car elle n’est pas complétement contre, juste de détails ce me semble.
dredd
MattS32:<br /> Pas nécessairement, on peut envisager une carte avec différents espaces mémoire, dans lesquels on charge les infos qu’on veut. Par exemple un espace pour la CNI, initialisé avant la livraison de la carte, puis un espace pour le permis que tu charges en allant en préfecture avec ton permis, un espace sécu que tu charges en allant en pharmacie avec ta carte vitale, etc… Du coup tu as toujours ton permis et ta carte Vitale classique, mais tu en as une copie sur ta carte d’identité.<br /> C’est pas comme ça que ça marche en Belgique et bien heureusement.<br /> La carte d’identité ne contient pas grand chose de plus que le numéro de registre national et les information de base sur l’identité (photo, noms et prénoms, adresse du domicile etc).<br /> Pour avoir accès aux informations des différents services ou du dossier de santé ou même de ses ordonances, c’est par accès à des bases de données différentes cloisonnées.<br /> La police n’a pas daccès au dossiers de santé, le médecin n’a pas accès aux dossier des taxes, le ministère des finance n’a pas accès aux données relatives aux casier judiciaire etc.<br /> Tous les accès se font avec la même carte qui renferme une puce contenant le numéro unique de registre national et un certificat signé par le CA du gouvernement, le tout protégé par pin si besoin. Mais la carte en elle même ne renferme quasi rien comme informations privées autres que celles qui étaient avant sur la carte au format papier.
dredd
Les maltais te saluent <br /> (même si en vrai ils parlent un melange à hauteur de 85% / 25% d’arabe et d’italien lol )
orionb1
et bientôt, on aura aussi les empreintes digitales, mais sans doute comme en France elles ne seront présentes que sur la carte et non pas dans une base de données centrale, et probablement que légalement, leur usage est limité à la preuve d’identité (je n’ai pas suivi de très près, je ne serai pas concerné avant longtemps)
MattS32
Yep, mais un système comme ça implique que tout accès aux données nécessite une connexion à la base… Ce n’est donc pas viable par exemple pour y stocker un permis de conduire, puisqu’un contrôle routier peut éventuellement se faire dans une zone sans couverture réseau…<br /> Il faut aussi que les infos puissent être lues éventuellement par des autorités étrangères (le permis «&nbsp;national&nbsp;» est valable dans toute l’UE, la CNI également…), là aussi c’est bien plus pratique si c’est directement dans la puce plutôt que dans une base de données distante.<br /> Et je parle là uniquement d’informations qui sur les versions «&nbsp;physiques&nbsp;» des cartes sont directement marquées dessus, donc ce ne sont pas des informations sensibles nécessitant une protection particulière, on pourrait donc tout a fait les enregistrer dans la puce.<br /> Pour la partie santé, ça ne stockerait du coup que le numéro de sécu et l’identifiant de la caisse de rattachement, comme la carte vitale actuelle (pas de dossier médical ou d’ordonnances dans la carte évidement).
tangofever
Elle ne doit faire office que de carte d’identité, pas comme les belges ou il y a tout dedans, sécu, médecin, impôts, etc… , faut cesser de tout centraliser ainsi.<br /> Et en cas de perte ? On fait comment pour les autres services le temps de son remplacement, il faut arrêter de mettre tous ses œufs dans le même panier même si cela peut paraitre pratique.
dredd
MattS32:<br /> Yep, mais un système comme ça implique que tout accès aux données nécessite une connexion à la base… Ce n’est donc pas viable par exemple pour y stocker un permis de conduire, puisqu’un contrôle routier peut éventuellement se faire dans une zone sans couverture réseau…<br /> Oui, c’est le principe de la numérisation et la centralisation des informations : Accèder à l’information via une connexion sécurisée et si le policier n’a pas de couverture réseau, j’ose espèrer qu’il a toujours une couverture radio pour faire ce qu’il fait depuis toujours quand il veut s’assurer de l’identité ou du pédigré de la personne qu’il contrôle à savoir demander au central les informations liées au numéro de registre imprimé sur la carte d’identité.<br /> MattS32:<br /> Il faut aussi que les infos puissent être lues éventuellement par des autorités étrangères (le permis « national » est valable dans toute l’UE, la CNI également…), là aussi c’est bien plus pratique si c’est directement dans la puce plutôt que dans une base de données distante.<br /> Il y a un certain degré d’interopérabilité. S’il n’ont pas accès aux données de la puce, alors ils font comme depuis toujours, ils tapottent sur leur clavier le numéro de la carte, les noms et prénoms et interroge les bases de données auquels ils ont accès (interpol, pornhub etc…).<br /> Sérieusement, un moment il faudrait arrêter de penser que parce qu’on modernise, on ne peut plus rien faire comme avant. C’est pas parce qu’un syndic décde de faire installer un ascensseur dans un immeuble qu’on ne peut plus utiliser les escalier ou alors il y a un soucis.
dredd
Ce n’est qu’une clé «&nbsp;universelle&nbsp;» pour ces services.<br /> Si tu n’as pas ta carte d’identité, tu peux parfaitement reçevoir une ordonnance dite «&nbsp;electronique&nbsp;» avec code barre ou un «&nbsp;token&nbsp;» d’accès à ton compte des Impôts etc. Si tu ne peux plus te connecter à ton dossier à l’administration avec ta carte perdue, tu as encore une fois les façon toujours en vigueur que snt le déplacement sur place, le compte avec user/password/doube facteur smartphone etc.<br /> Des gens qui perdent leur carte d’identité en belgique il y en a des centaines par jour. A part avoir moins de facilité qu’avec sa carte d’identité, rien ne leur est impossible.
MattS32
dredd:<br /> Sérieusement, un moment il faudrait arrêter de penser que parce qu’on modernise, on ne peut plus rien faire comme avant.<br /> Ben là avec la solution que tu décrit, c’est bel et bien le cas : on ne peut par exemple pas vérifier un permis de conduire comme avant (si le mec a juste sa carte à puce, et pas son permis classique). On n’a plus qu’un numéro, et il faut une requête vers une base de données centrale (que ça soit par internet ou par le biais de la radio, ça reste une connexion à une bdd centrale) pour vérifier si ce numéro est bien associé à un permis B par exemple…<br /> Avec le stockage des données dans la puce, aucune connexion à une base de données centrale n’est nécessaire, la puce contient déjà l’information qu’il faut, c’est bien plus efficace…
Blap
@PJ.C. Bienvenu dans la France de Vichy<br /> Certains pays comme la Grande Bretagne n’ont meme pas de cartes d’identité.<br /> D’ailleurs en France on peut très bien s’en passer et ne pas la faire à moins d’être racisé si on veut moins d’emmerdes avec la police.<br /> Et meme périmée elle est toujours valable sur le territoire Français tant que la photo nous ressemble, pas besoin d’en refaire a chaque fois
dredd
Pour le permis de conduire oui mais j’avais pas du tout compris que vous parliez de cet exemple là en particulier. Effectivement le permis de conduire n’a pas trop de raison de se retrouver sur une carte d’identité. Personne n’a pensé à faire ça en 20 ans de carte à puce en Belgique ou les deux sont distincts. Il m’est avis que personne ne voudras non plus le faire en France.
MattS32
Ça serait pourtant pratique justement que, maintenant qu’il y a une puce, cette puce puisse permettre en option de stocker des informations complémentaires, pour ainsi n’avoir plus qu’une seule carte qui ferait CNI + permis (avec les infos de base qu’on trouve sur le permis physique) + carte vitale (n°INSEE + id de la caisse de rattachement et de la mutuelle) + …<br /> Avec possibilité d’extension à tout type de carte (le badge du boulot, la carte de transport en commun, etc…).<br /> Ça éviterait de se trimballer pleine de cartes.<br /> C’est quelque chose qui va sans doute petit à petit être géré via le smartphone, mais l’intégrer dans une petite carte pourrait être fort pratique également.
dante0891
Impossible à cause de nos lois.<br /> Entre la CNIL et la RGPD c’est mort.
clintl
L’Anglais n’a rien à faire sur ce document.
sebstein
Woah, quelle révolution… ça fait juste genre presque 20 ans qu’on a l’eID en Belgique. Très pratique pour remplir ses déclarations en ligne ou signer des documents électroniquement sans avoir besoin de personne.
sebstein
Pourquoi ? C’est un document valable pour voyager partout en Europe et dans certains autres pays, qui ne sont pas sensé parler le français…
orionb1
dans le système belge, pas besoin de stocker sur la puce<br /> en effet, tant que tu as un numéro unique (chez nous le registre national) qui te permet d’interroger les différentes bases de données, tu n’as presque besoin de rien d’autre sur la puce<br /> en pratique en Belgique, il y a un certificat pour signer et un certificat pour s’identifier<br /> cela dit, j’ai cru comprendre qu’en France, il était interdit d’avoir une seule clé comme chez nous (le numéro de registre national) vers toutes les bases de données officielles
MattS32
orionb1:<br /> en effet, tant que tu as un numéro unique (chez nous le registre national) qui te permet d’interroger les différentes bases de données, tu n’as presque besoin de rien d’autre sur la puce<br /> Ça serait bien de lire la discussion avant de répondre, j’ai déjà expliqué pourquoi j’estime qu’il est préférable de stocker directement certaines informations dans la puce (pour justement pouvoir les lire SANS interroger une base distante, comme si on lisait le document physique dont la puce reprend les infos) plutôt que de tout faire reposer sur juste un identifiant et une base de données…
orionb1
j’ai lu que tu trouvais ça inintéressant en cas de perte de réseau, mais hormis pour le permis de conduire (qu’on doit de toute façon garder séparé pour faciliter les contrôles en europe), je ne crois pas que ce soit si important que cela. Tous les usages où on a besoin d’une eID, il y a toujours une connexion (docteur, pharmacien, impôts, etc …)<br /> en fait, il y a aussi une autre info qui est sur la puce chez nous, c’est l’adresse et également la photo (elle est utilisée par exemple pour la carte pour le bus/train/métro)<br /> ce qui est sur la carte, c’est ce qui a très peu de chance de changer (sexe, numéro national, nom, prénom)<br /> c’est pour ça qu’ils ont mis l’adresse sur la puce, comme ça on peut la changer en allant à la commune sans devoir changer la carte elle-même<br /> mais si tu mets des infos sur la puce qui vont changer régulièrement, ça veut dire que tu devras aussi régulièrement te déplacer pour mettre à jour ta puce<br /> après, je pense que tu ne réalises peut-être pas la quantité de données qui sont accessibles dans les bases de données. On ne va pas commencer à mettre des déclarations d’impôts, la voiture que tu possèdes, tes points de handicap, tes remboursements mutuelles, tes dernières visites chez le docteur, etc …<br /> concrètement, tu mets quoi sur la carte ?
trollkien
Oui j’imagine…<br /> Par ailleurs je ne comprends pas qu’en France pour les documents officiels on ai je ne sais combien de numéros nous identifiant selon les services, alors que des notre naissance on a un numéro unique (secu) qui nous suis toute notre vie.
kyrios
Sauf que la carte d’identité belge ne fait que carte d’identité.<br /> Par contre l’identité d’un personne est son identifiant unique donc on peut créer des bases de données propres à chaque domaine qui le souhaite et utiliser cet identifiant au lieu d’un autre.<br /> Faut pas se leurrer vous aurez ça aussi en France dans quelques années.
nightou
N’est pas déjà le cas l’obligation de toujours l’avoir avec soi ? Mais c’est clair que ma copine qui est française avait cette énorme carte d’identité (et elle arrivait pourtant à la perdre souvent ) Notre carte est de petit format depuis… j’ai l’impression de toujours avoir connu le format carte de crédit mais elle s’est modernisée seulement l’année dernière avec de nouvelles technologies.
Blap
Non, tu n’es meme pas obligé d’en posséder une tout court.
sebmet74_1_1
Données biométriques, comme empreintes digitales etc… Autrement dit, si on veut vous accuser d’un crime, il n’y a plus qu’à aller récupérer l’empreinte digitale dans la base de données et la mettre ici ou là.<br /> Je travaille comme analyste ICT dans un ministère. Quand on sait le soin avec lequel les données sont traitées, protégées et le respect de la confidentialité qu’on y apporte, il y a de quoi ne plus dormir. En fait, le mec qui parviendra à pirater et à acheter les données, ce sera le jackpot.<br /> La seule vraie techno qui est sûr pour nos données c’est le papier !!! Il n’y a donc personne qui a l’esprit critique ici ???
Nymoi
Si on zoome sur le visage il y a un paquet de mots qui font des vagues et c’est un vrai roman à lire !
easydore
Peut etre par-ce que avec du RFID et un lecteur à proximité le premier hacker venu pourait recuperer les infos.
MattS32
orionb1:<br /> Tous les usages où on a besoin d’une eID, il y a toujours une connexion<br /> Mais justement, moi j’aimerai une carte qui ne se limite pas à ces quelques usages <br /> orionb1:<br /> mais si tu mets des infos sur la puce qui vont changer régulièrement, ça veut dire que tu devras aussi régulièrement te déplacer pour mettre à jour ta puce<br /> Non, pas nécessairement. On pourrait avoir un système permettant la mise à jour à domicile (c’est déjà le cas par exemple pour la carte à puce de mon réseau de transport en commun, je peux acheter mes titres de transport ou m’abonner en ligne sur mon PC).<br /> orionb1:<br /> après, je pense que tu ne réalises peut-être pas la quantité de données qui sont accessibles dans les bases de données. On ne va pas commencer à mettre des déclarations d’impôts, la voiture que tu possèdes, tes points de handicap, tes remboursements mutuelles, tes dernières visites chez le docteur, etc …<br /> Si si, je réalise, mais je ne parle bien sûr pas de mettre tout ça dans la carte. Mais de pouvoir mettre dans une carte unique tout ce qu’on a actuellement sur des dizaines de cartes : la CNI bien sûr (nom, prénom, adresse, date de naissance et 2-3 autres infos), mais aussi le permis de conduire (type(s) de permis, date(s) d’obtention), la carte vitale (n°INSEE, identifiant de la caisse de rattachement et de la mutuelle), carte de mutuelle (taux de remboursement des différentes prestations), carte de transport en commun (numéro d’abonnés, titres de transport individuels), billets de train (identifiant du billet), cartes de fidélité en tout genre (un numéro de client pour chaque magasin…), carte d’abonnement à une salle de sport (numéro d’abonnement et/ou compteur de séances restantes), carte de remontées mécaniques (idem), carte de donneur de sang, carte de donneur d’organes…<br /> Bref, ça pourrait remplacer des dizaines de cartes ! Avec 1 Mo de capacité mémoire, il y a de quoi embarquer pas mal de cartes en une, on pourrait avoir par exemple 1000 slots de 1 Ko, donc quelques-uns réservés pour la CNI (il faut un peu d’espace pour la photo), et tous les autres librement utilisables au choix de l’utilisateur pour y mettre ce qu’il veut.<br /> Et techniquement, c’est déjà faisable, et en toute sécurité : il suffit que chaque organisme exploitant la carte ait un identifiant et une clé de chiffrement. Dans la carte, les données peuvent être stockées dans une base clé-valeur avec en clé l’identifiant de l’organisme et en valeur un blob. Chaque organisme est alors maître du format de son blob et de son chiffrement, partiel ou total (par exemple, pour la carte d’identité ou la carte vitale, pas besoin de chiffrement, pour la carte de transport, on peut mettre en clair le numéro de carte, mais il faut chiffre les titres de transport, etc…).<br /> Techniquement, tout ça est déjà possible. Et facile même. Faudrait juste établir une norme et attribuer des id aux organismes voulant l’exploiter.<br /> La technologie permet aussi déjà d’avoir des slots plus sécurisés que d’autres, par exemple que certains slots «&nbsp;sensibles&nbsp;» (CNI, permis, décompte de titre de transports…) ne puissent pas être recopiés sur une autre carte, alors que d’autres slots pourraient être plus libres (pour permettre à l’utilisateur de facilement sauvegarder les données pour les transférer sur sa nouvelle carte après une perte).<br /> Bref, avec un truc souple et un minimum ouvert, y aurait vraiment moyen de faire quelque chose d’intéressant et pratique…<br /> Autre point qui pourrait être génial, avoir une zone «&nbsp;infos d’urgence&nbsp;» où l’utilisateur pourrait écrire ce qu’il veut : son groupe sanguin, ses allergies, les coordonnées d’un proche, de son médecin, etc… Alors oui, une partie de ça est dans le dossier médical lié au numéro INSEE. Mais on n’est pas obligé d’activer le dossier médical partagé (si le dossier médical n’est pas partagé, l’urgentiste qui te ramasse au bord de la route ne pourra pas y accéder), et surtout, un accident peut survenir dans une zone sans réseau, donc là encore, si les secours peuvent accéder directement à certaines infos essentielles sans connexion, ça fait gagner du temps (d’ailleurs même dans une zone couverte, c’est préférable d’avoir un accès sans connexion, ça sera toujours plus rapide et plus fiable…).
orionb1
en Belgique, il y a l’obligation de l’avoir toujours sur soi, mais pas en France, si j’ai bien compris
orionb1
je comprends un peu mieux, tout ça peut se discuter<br /> disons qu’en Belgique, on a déjà fusionné eID et carte SIS (l’ancien équivalent de votre carte Vitale). Pour les mutuelles, on utilise des «&nbsp;vignettes&nbsp;» mais ça aussi est en train de disparaitre car quand on va chez le médecin généraliste (et ça va se généraliser surement à tout), il envoie l’info directement à la mutuelle pour remboursement et les ordonnances sont envoyées dans une sorte de fichier que les pharmaciens peuvent consulter avec … notre eID.<br /> certains commerçants utilisent aussi la carte eID pour créer des cartes de fidélité, mais ici encore, rien n’est stocké sur la carte. Pour ça, ça reste logique car le commerçant a de toute façon besoin des infos dans son propre fichier<br /> l’aspect qui serait intéressant, ce serait les abos de transports. On a actuellement la carte Mobib qui est utilisé par les bus, trains, trams, métros, … Cette carte Mobib est créée … à l’aide d’une eID. Mais cela reste une carte à part et c’est notamment parce qu’elle utilise une puce RFID utilisée pour valider la carte avec les automates, valideurs, contrôleurs, etc … Pour fusionner, il faudrait avoir deux puces sur l’eID dont une RFID, ce ne serait pas forcément une mauvaise idée. Mais c’est vrai aussi que quand on la perds … on perds tout.<br /> par contre, on peut acheter un billet à la SNCB (équivalent de la SNCF) et c’est la carte d’identité qui est utilisée. Mais là encore, rien n’est stocké sur l’eID mais la machine du contrôleur va chercher l’info dans sa DB et il y a donc besoin de réseau, effectivement.<br /> Je pense que ce qui bloque, c’est que l’eID reste quelque chose d’officiel et qui doit être très sécurisé donc ça évolue lentement.<br /> En tout cas, il a fallu des années chez nous pour la fusion eID-SIS (Vitale). Je pense qu’il faudra être patient chez vous encore plus. D’autant qu’il y a une culture en France qui est très méfiante vis à vis de tout ça, j’ai l’impression quand je lis ici.
pecore
L’anglais est la langue internationale, non-officielle certes, mais elle l’est bel et bien. Ce ne serait ce que parce que c’est la langue nationale de 53 pays dans le monde et pas uniquement celle de nos estimés mais arrogants voisins. Tu as là ton explication je pense.<br /> Quant au fait que nous ne soyons toujours pas passés à la carte à puce pour la pièce d’identité, il me semble que cela fait longtemps qu’il est question d’homogénéiser les documents d’identité au niveau européen. Il aurait été idiot de dépenser des fortunes pour changer 70 000 000 de CNI et devoir remettre ça quelques années plus tard pour se mettre aux normes. C’est du bon sens économique, pas un problème avec les nouvelles technologies.
Wen84
C’est tellement bien. Non je deconne. Je ne suis pas pressé qu’on soit dans cette époque.
MattS32
Et c’est la langue la plus parlée dans l’UE (20% de la population le parle, même si ce la première langue que d’une toute petite minorité de l’UE), et plus généralement dans le monde, avec quasiment 1.3 milliards de gens qui parlent anglais en (contre 280 millions pour le français).<br /> Et encore, ce décompte de 1.3 milliards c’est ceux qui l’ont en 1ère et 2ème langue, si on compte tous ceux qui baragouinent un peu d’anglais, suffisamment pour exprimer et comprendre des besoins de base, il y en a sans doute plus que ça.
MattS32
orionb1:<br /> D’autant qu’il y a une culture en France qui est très méfiante vis à vis de tout ça, j’ai l’impression quand je lis ici.<br /> Oui, c’est pour ça que par exemple je préfère que mon identifiant de fidélité chez un commerçant soit un identifiant propre à ce commerçant, plutôt qu’un identifiant unique national (comme l’est le numéro INSEE, qui pourrait effectivement aussi être utilisé pour ça… mais qui en pratique n’est utilisé à peu près que pour le trio santé/prévoyance/retraite). Ça limite les possibilités de croisement entre bases.<br /> Pour le train, effectivement, en France on peut aussi désormais voyager avec une simple pièce d’identité (et ça n’a pas besoin du réseau, il me semble que l’appareil du contrôleur est préchargé avec la liste des personnes au départ du train), mais ce n’est valable que pour les trajets avec réservation, pas sur les trajets sans réservation (les trains régionaux, pour lesquels ont peut acheter un billet lié à un trajet et qu’on peut ensuite utiliser à n’importe quel horaire dans un délai de deux mois) et encore moins sur certaines tarifications spéciales (par exemple dans mon agglomération il y a 3 gares, entre lesquelles je peux circuler avec ma carte ou un billet de transport en commun).<br /> orionb1:<br /> Je pense que ce qui bloque, c’est que l’eID reste quelque chose d’officiel et qui doit être très sécurisé donc ça évolue lentement.<br /> Yep, d’où l’idée d’avoir dans la carte plusieurs slots avec plusieurs niveau de sécurité <br /> Et on pourrait également d’ailleurs gérer au niveau de ces slots des droits d’accès en RFID. Par exemple, slot CNI accessible uniquement via les contacts, slot «&nbsp;infos urgence&nbsp;» lisible en RFID mais inscriptible uniquement via les contacts, slot «&nbsp;carte de transport&nbsp;» lisible et inscriptible en RFID, etc…<br /> Y aurait vraiment moyen de faire un truc sympa
MattS32
Nan mais t’es sérieux ? Tu trouves vraiment que traduire en anglais des infos sur la carte d’identité c’est une perte de souveraineté ? Sérieusement ?<br /> C’est juste un truc qui va simplifier la vie des français lors de contrôles d’identités dans l’un des nombreux pays étrangers qui acceptent la CNI française comme preuve d’identité (et ça, c’est bien un signe de souveraineté, le fait que des pays étrangers reconnaissent notre CNI et n’exigent pas un passeport pour les ressortissants français… en rendant notre CNI plus facilement exploitable pour des autorités non francophones, on peut espérer allonger la liste des pays concernés).<br /> Et puis si tu veux être crédible dans la défense de la langue française, commence par apprendre à l’écrire correctement, parce que «&nbsp;je suis fier de ma langue&nbsp;» tout en faisant 3 fautes par phrase, c’est moyen niveau crédibilité hein
MattS32
Et le fait de mettre la traduction de certains libellés en anglais sur la CNI ne remet en aucun cas en cause le fait que la langue nationale est le français et que seule cette langue fait foi devant la loi.<br /> Et puisque tu te dis si fier de l’histoire de ton pays, apprend là cette histoire au lieu de dire des âneries : le français n’est en aucun la seule langue que reconnait la loi depuis plus de 500 ans…<br /> Ça ne fait qu’une 30aine d’année que la langue française est officiellement inscrite dans la loi comme langue officielle (révision constitutionnelle de 1992), et surtout, ça fait moins de 200 ans que le français est la langue la plus parlée en France… Jusqu’à la fin du XIXème siècle le français était essentiellement la langue du bassin parisien et la langue de communication entre les différentes régions françaises, mais au sein de ces régions, quasiment toute la population avait une langue locale comme langue maternelle, et une bonne partie ne parlait même pas le français en seconde langue… Ce n’est qu’à partir de la fin du XIXème siècle que l’enseignement du français à été rendu obligatoire à l’école, et ce n’est qu’au début du XXème que cette obligation est réellement devenu une réalité… Mes grands parents, nés en France au début du XXème siècle ne l’ont jamais appris à l’école, et une de mes deux grands mères ne le parlait quasiment pas, mes deux parents nés en France peu après la seconde guerre mondiale ont appris le français à l’école uniquement, parce qu’il n’était pas parlé à la maison…<br /> Et cette marche forcé du français au XXème siècle a en fait complètement détruit une partie de la culture et de l’histoire française justement, en faisant quasiment disparaitre la plupart des langues régionales, et toute la longue histoire qui allait avec… On en a pris conscience depuis quelques décennies, et depuis on fait des efforts pour essayer de sauver ces langues et cultures régionales, mais c’est hélas un peu tard, les dommages sont faits et il n’y a plus grand chose à sauver…
pecore
Aux 53 pays que j’ai cité tu peux rajouter l’ONU, le Commonwealth et et et… l’UE, dont c’est la langue officielle. C’est d’ailleurs très bien quand on y pense car de cette manière aucune langue Européenne ne prend le pas sur les autres, maintenant que les anglais sont partis.
MattS32
Kiki68:<br /> Je peux être fier de ma langue tout en faisant des fautes<br /> Quand on aime une langue, on évite de la massacrer.<br /> Kiki68:<br /> on es sur internet alors les fautes n’ont que peu d’importance as mes yeux<br /> Écrire correctement, c’est aussi une preuve de respect envers ceux à qui tu t’adresses, et surtout, c’est faciliter la lecture. Parce que les fautes obligent à faire un effort supplémentaire de compréhension.
MattS32
Kiki68:<br /> Le français est la langue officielle du pays depuis 1539<br /> Non. L’ordonnance de Villers-Cotterêts est très limitée sur la portée du français, elle ne le rend obligatoire que dans la rédaction des lois et dans l’administration. C’est un peu maigre pour considérer ça comme la langue officielle, quand 95% de la population ne le parle même pas…<br /> Le début du français comme langue officielle de la France, c’est vraiment la fin du XIXème siècle, quand il a commencé à être obligatoire à l’école, et ça n’a finalement été inscrit dans la constitution qu’en 1992.
MattS32
Kiki68:<br /> Le respect n’existe pas sur internet.c’est un monde as part.<br /> On aura tout vu… Le respect, c’est juste un truc de base dont devrait faire preuve tout humain normalement constitué lors qu’il interagit avec d’autres humains par quelque moyen que ce soit.
MattS32
Kiki68:<br /> Dans ma famille on parle alsacien et français. Donc pas de problème.<br /> Raison de plus, en tant qu’Alsacien tu devrais encore plus comprendre à quel point le français est finalement un truc artificiel imposé récemment et qui n’a pas grand chose à avoir avec l’histoire, les racines et la culture des différentes régions qui constituent la France : tu viens d’une région qui en 1500 ans d’histoire de France (si on considère la naissance de la France à l’arrivée des Francs, qui lui ont donné son nom) n’a cesser de se rattacher et de se séparer de la France…
MattS32
Ouais, la génération z comme zéro respect, zéro valeur, zéro tout… Faut vraiment être sacrément à la ramasse pour prôner l’absence de respect comme une valeur moderne hein <br /> Et après, ça va réclamer de la souveraineté… La première chose pour être souverain de quoi que ce soit, c’est d’être respecté par les autres. Et le respect, ça ne se gagne que par la réciprocité…
MattS32
Ah mais je sais très bien de quoi tu parles, je le constate régulièrement. C’est juste que je ne suis pas encore assez ramolli du bulbe pour ériger ça en normalité et considérer ça comme un truc qui doit rester comme ça sous prétexte qu’une nouvelle génération sous-éduquée fonctionne comme ça.
zetwal
On est tous fichés, de gré ou de force. Alors autant que le support soit bien fait. Soit dit en passant de nos jours dans une société occidentale si vous pensez que cest scandaleux et liberticide vous conservez la liberté daller vivre dans les bois ou dans un pays du tiers monde a labri de big brother. A ce propos je vous conseille le tres bon cash investigation sur la carte vitale.
MattS32
Kiki68:<br /> On parlait français au moyen âge mais un français ancien qui n’es plus pratiquer aujourd’hui.<br /> Ça c’est une légende urbaine : moins de 20% de la population parlait français avant le XIXème siècle. Au Moyen-Âge, on parlait les dialectes locaux dont il reste encore quelques traces aujourd’hui, et qui pour la plupart n’ont pas grand chose à voir avec du français (et encore, les bribes qu’ils reste aujourd’hui se sont rapprochés du français aux XIXème et XXème siècle, à cause de la marche forcée vers cette langue nationale, et parce que les patois ont repris au français les mots nouveaux désignant tout ce qui est apparu durant ces deux siècles).
dubertus
Dommage qu’on ne parle jamais des conséquences des technologies. Dommage qu’il n’y ait plus de « vieux » (50 ans et plus) de « journalistes ». La « maturité » intellectuelle ne s’apprends pas dans les livres mais avec le temps malheureusement.<br /> Déjà des gens en ont fichés d’autres par le passé et ce n’était pas pour le bien.<br /> Et, même si on leur fait croire le contraire, avec une facilité déconcertante, le but du fichage des gens n’a rien de noble et ce n’est pas du tout pour les aider bien au contraire.<br /> Mais bon. La génération smartphone est née avec une caméra dans les mains et ne se rend même pas compte, et si c’était le cas elle s’en foutrait, qu’elle est filmée 24 heures / 24. Pour le moment il « n’y a qu’une » dizaine de milliards de caméras un peu partout sur la terre et ce sans parler des drones, satellites, etc.<br /> Les dossiers médicaux des gens sont déjà dans des ordinateurs « gouvernementaux » (des multinationales). Bien évidemment rien ne justifie ça sauf l’argent et le contrôle de la population.<br /> On dépassera le trillion de caméras et pour les « cartes d’identités » elles ne seront plus nécessaires car on (le sommet de la pyramide) créera des lois obligeant la population à se faire insérer des puces électroniques un peu partout dans leur corps.<br /> Et pourquoi pas ne pas remplacer leurs yeux par des… caméras.<br /> Tout ça pour « éviter » le « terrorisme » bien entendu, les « crises », les « déficits », les « dettes ».<br /> Petite prédiction.<br /> Dans 100 ans, le sommet de la pyramide (3% de la population environ) vivra 150 ans, voire plus et bien évidemment pas de fichage pour cette « élite », cette race « supérieure ».<br /> Et la population elle sera content de vivre jusqu’à 55-60 ans (la Santé étant 100% au « privé il n’y aura plus de « services » pour la population), âge limite crée par de belles lois (on ne sert plus à rien à la retraite et on coûte de l’argent à « l’état » - multinationales). Ces lois passeront facilement car la « critique » c’est du terrorisme maintenant, en fait cela a toujours été.<br /> D’ailleurs c’est déjà commencé. Que c’est beau d’entendre des mots comme « l’euthanasie », même si on s’en sert surtout pour éliminer les « non productifs » et il faut bien libérer des lits pour en « euthanasier » d’autres. Et la population est toute content.<br /> Du pain et des jeux. C’est tout ce que ça prend pour contrôler la population.<br /> Bien évidemment y ajouter des technologies, comme des caméras, c’est une « valeur ajoutée ».<br /> On voit ce qui se passe avec la Covid-19 : R i e n.<br /> Les gens sont même prêts à voir les autres crevés pour continuer de consommer, une des drogues de ce système.<br /> Le meilleur des mondes est proche.<br /> Que c’est triste. Je ne serai pas là pour voir toutes ces belles technologies en fonction…<br /> Mais vous vous le verrez, en tout cas une bonne partie de la manière où les choses « évoluent ».<br /> Bonne chance !
pecore
…Mais est ce qu’il faut les prendre comme paroles d’évangiles et se priver des bienfaits que la technologie peut nous apporter, encore moins. Raisonner comme cela c’est se condamner à la stagnation.<br /> Faire progresser parallèlement les technologies modernes et les méthodes de protection de la vie privée et des libertés individuelle me parait plus sensé et il me semble qu’au moins en France et en Europe c’est que l’on s’efforce de faire.
orionb1
et pareil en BE où les habitants du Sud parlaient Wallons et même un wallon différent suivant les régions<br /> et il y a de très grandes différences entre le wallon et le français, c’est vraiment une langue à part<br /> cela me fait d’ailleurs toujours rire car il y a cette histoire que racontent toujours les nationalistes flamands pour se victimiser. Ils disent que dans les tranchées de la première guerre mondiale, les soldats flamands ne comprenaient pas les ordres en français de leurs officiers. Sauf que c’était le cas des wallons aussi. Et que les ordres en français étaient donnés par … des flamands (la bourgeoisie flamande parlait français, la Flandre a longtemps été occupée par les français)
clintl
Désolé, mais l’Anglais n’a aucune raison d’être la langue de l’Europe. C’est un abus, d’autant plus que maintenant l’Angleterre est partie. De plus, la règle était de mettre au moins une et au max 2 langues en plus de la langue Nationale. Les Allemands et Autrichiens ont mis Anglais ET Français.<br /> Nous aurions pu mettre Anglais ET Allemand, ou bien Allemand et Espagnol, ou bien Seulement Allemand, car le Français et l’Allemand sont les deux langues les plus parlées en Europe. Mais ne pas se soumettre au Globish comme des loosers.
sebstein
C’est pas une question d’être des moutons… que tu le veuilles ou non, l’anglais est la langue universelle de facto.<br /> Avant c’était le latin, maintenant c’est l’anglais, c’est comme ça, et faire ton rageux de français n’y changera rien.
orionb1
là, on ne remplace pas … on ajoute à côté<br /> c’est plus réaliste que de demander au monde entier d’apprendre le français alors qu’ils connaissent déjà l’anglais et que tout le monde parle anglais quand il va à l’étranger
MattS32
clintl:<br /> Seulement Allemand, car le Français et l’Allemand sont les deux langues les plus parlées en Europe.<br /> L’Allemand est très parlé dans l’UE parce que l’Allemagne est très peuplée. Mais en dehors de l’Allemagne et de l’Autriche, il est très peu parlé : seulement 6% des européens n’ayant pas l’allemand pour langue maternelle le parlent. Contre 20% pour l’anglais et 8% pour le français. Or le but est d’avoir une pièce d’identité utilisable dans un maximum de pays (et pas forcément que dans l’UE), et pas dans quelques pays ayant un maximum de population…
Blap
Effectivement ca te ferai pas de mal d’apprendre un peu l’anglais, ca s’écrit «&nbsp;loser&nbsp;».<br /> «&nbsp;Looser&nbsp;» ca veut dire totalement autre chose, mais ptet que c’etait ca que tu voulais dire après tout
sebstein
Qui a dit que c’était définitif ? J’ai justement dit qu’avant c’était la latin et que maintenant c’est l’anglais, ça montre bien que je suis conscient que ça peut changer, non ?<br /> Mais, peu importe, pour le moment c’est l’anglais, donc on utilise l’anglais… avant que l’anglais soit détrôné par une autre langue, de l’eau aura coulé sous les ponts.
ouchdinw
En Belgique ça existe depuis 15 ans la puce sur la carte d’identité pas de problème chez le docteur , aéroport , pharmacien, voiture de police il y a des petit lecture de carte d’identité a 5€ ça marche très bien aussi pour demander des papiers ou ce connecté au service en ligne des institutions Belge , finance , santé , assurance<br /> J ai jamais eu de problème avec ma carte d’identité
raymondp
Ou au portugal ! cela existe depuis 2008.<br /> Mais il ne sert pas qu’à cela : il sert aussi de carte d’électeur, carte de sécu et carte de contribuable.<br /> D’ailleurs sa version sa version smartphone existe depuis 2016, ainsi que le permis de conduire sur téléphone également.<br /> A ma connaissance, le portugal n’est pas devenu une dictature !!<br /> en.wikipedia.org<br /> Citizen Card (Portugal)<br /> The Citizen Card (Portuguese: Cartão de cidadão) or CC is an identity card issued by the Portuguese government to its citizens. The card replaces several previous documents, including the Bilhete de Identidade (BI; Identity Card), Social Security card, National Health Service card, Taxpayer card and voter registration card, in one secure card. The Citizen Card was first issued in the Azores in mid-2006.<br /> However, as of 2017[update] BIs continued to be issued in some cases.<br /> The Citizen card is a...<br />
Lepered
Les cartes d’identités non falsifiables cela n’embête que les voyous et criminels. Les autres prennent dans l’indifférence car ils ne sont pas délinquants.<br /> Une fois encore nous repoussons le crime. L’ordure Guy Georges (multiples assassinats abominables) n’a été découvert que grâce à la ténacité d’un agent qui a recherché manuellement dans les rares fichiers ADN de l’époque. Fichiers que les anti-fichiers dénonçaient comme une atteinte aux libertés… donc pas connexion entre eux.<br /> Pendant ce temps, l’ordure en question massacrait et torturait alors qu’il aurait pu être arrêté des le deuxième meurtre.
stratos
tant que ma carte est connecté a mon vaccin ca me convient
cyrano66
Ça ne changera rien.<br /> Une infime portion de l’espèce humaine est plus ou moins déséquilibrée.<br /> Il en a toujours été ainsi.<br /> Et ça n’est pas la crainte des peines encourues qui freine la délinquance.<br /> Sinon il y’a des siècles que les prisons n’existeraient plus.<br /> Les mesures de rétorsion, de contrôle, de fichage, etc. vont peut-être accélérer la découverte des criminels et encore c’est vraiment pas certain.<br /> Un taré plus malin que les autres finit toujours par trouver la parade.<br /> Quant à Guy Georges pas sûr que ça soit le bon exemple.<br /> Quand on se rappelle son début de parcours la justice a quand même bien merdé.<br /> Non-lieu, permission pénitentiaire, régime de semi-liberté, sursis, etc. pour un multirécidiviste ? En quoi une carte unique aurait changé quelque chose à l’aménagement laxiste de ses peines ?<br /> Donc repousser la criminalité peut-être. L’empêcher sûrement pas.
_cedric_1_1
mais pourquoi ne pas tout regrouper sur une seule carte ??? c’est possible, carte bleue, carte identité, passeport, carte fidelité, carte vital, … tout ça sur UNE seule et unique carte . et pourquoi il ne dématérialise pas tout ça ?
Rumpelstiltskin
Ils aurait dû y lier les informations du permis de conduire …
Rumpelstiltskin
C’est vrai ça , vitale , passeport , permis de conduire ( je disais ) , bref ça serait tellement pratique .plus tard une version appli sur smartphone c’était le top
orionb1
pour l’appli sur Smartphone, on a un système en BE qui s’est développé<br /> en effet, les gens «&nbsp;lambda&nbsp;» utilisent de moins en moins un ordinateur et de plus en plus souvent smartphones, tablettes, etc …<br /> or, le lecteur d’eID ne marche pas sur ces périphériques<br /> donc, il faut s’inscrire sur l’app It’sMe, se connecter avec son eID (doit être fait une fois) sur un PC qui a un lecteur (chez un ami, chez soi, dans un espace public numérique, à l’école, au boulot …) puis l’application permets après de s’identifier sur des sites en ligne qui réclament l’eID via empreinte digitale ou code au choix<br /> ça évite aussi de devoir tout le temps sortir son eID et d’âbimer la puce. Par exemple, dans certaines administrations, l’identification sur le VPN se fait via eID, ben tu utilises ton app sur le smartphone et c’est fait
Tecepece
La France toujours en retard technologiquement par rapport à ses voisins.
Lepered
La carte n’aurait rien changé bien sur. Je prenais l’exemple des fichiers ADN dont le recoupement avait été refusé à l’époque. Tout cela pour dire que les fichiers sont indispensables car ils permettent d’appréhender plus souvent et de manière plus démocratique et plus sure (les fameux aveux à grand coup de bottin sur la tête) que sans.<br /> Justement si la justice et la police avait les moyens modernes, nous aurions plus de vrai criminels derrière les barreaux.<br /> Entre 1984 et recouper des fichiers il y a un monde. restons vigilant bien sur mais ne donnons pas un avantage majeur à ceux qui nous dénient le droit d’exister…
kuuh
Enfin l’argument si on l
kuuh
Argument un peu bancale. L’avantage que je voyais dans cette carte est effectivement tout rassembler pour prendre moins de place. La je vois aucun intérêt supplémentaire.<br /> Le permis, CNI et carte vitale sont pour la majorité des personnes rangés dans le porte feuille donc en général elles sont toutes perdues en même temps
orionb1
A la limite, d’ailleurs, c’est plus facile de remplacer une carte que d’en remplacer trois
KlingonBrain
Il serait bien aussi d’en rendre la possession obligatoire à toutes personnes de plus de 12 ans, avec obligation de toujours l’avoir sur soi, et aussi obligation d’y faire enregistrer tout changement de domicile sur la puce, afin que ces papiers aient enfin valeur probante. en lieu et place des justificatifs de domicile plus que très faciles à contrefaire.<br /> On a vécu des siècles sans le moindre papier d’identité.<br /> Rappelons que cette dernière à été instaurée pendant la seconde guerre mondiale par le régime de vichy pour faciliter le contrôle de la population.<br /> Et le rôle de la domiciliation n’est pas d’avoir une «&nbsp;valeur probante&nbsp;», parce qu’en France, la notion de domiciliation n’est qu’administrative et n’a pas vocation à localiser l’individu : La constitution garantissant la liberté d’aller et de venir, il ne saurait y avoir de lieu fixé pour la localisation d’une personne qui n’a rien à se reprocher.<br /> De fait, de nombreuses personnes ont des résidences secondaires et peuvent se trouver à des endroits différents selon la période de l’année. Certaines personnes n’en ont même pas du tout (les SDF, gens du voyages, etc) et dans ce cas, la domiciliation n’est qu’un lieu choisi pour recevoir du courrier.
GRITI
Il me semblait que la CNI ne servait que pour prouver la nationalité française. Et non le lieu de résidence en effet. Sinon il faudrait la refaire à chaque déménagement…
orionb1
Sauf si l’adresse est uniquement dans la puce.
sami17220
Sur le fond n’ayant rien de très méchant à me reprocher, si si, je ne peux qu’être d’accord, d’un autre côté comme sur le territoire Français le nombre d’illégaux est en constante augmentation et que cela ne les gène absolument pas, cela ne va servir qu’à contrôler un peu plus une population qui n’a rien à se reprocher.
Aloyse57
Au Canada, il n’existe pas de carte d’identité : ce sont le permis de conduire et la carte d’assurance maladie (les 2 sont renouvelées tous les 4 ans, en personne, avec prise de photo immédiate dans le bureau) qui sont les documents.
orionb1
Et pour les enfants ? Ils ont aussi une carte d’assurance maladie ?
zetwal
Si on remonte le temps tout choc technologique suscite les memes reactions<br /> Il est considéré comme une menace par certains ou comme un bienfait par dautres. Armes a feu, machine a vapeur, nucleaire, tv, internet… bref. C inéluctable. C un sujet philosophique eternel. Le progres technique aliene til ou libère til ?
Aloyse57
Oui, mais sans photo.
cyrano66
Sauf que sur ce sujet il ne s’agit nullement d’une rupture technologique.<br /> Il s’agit d’appliquer à la CNI (qui est déjà un débat en soit) les technologies du numérique.<br /> Le débat philosophique n’est pas technologique mais sociétal.<br /> Dans quelle société veut on vivre ?<br /> En quoi est-ce une priorité ou une exigence d’apporter autant de preuves sur son identité et sur son existence ?<br /> Preuves qui seront comparées et vérifiées sur la base d’un fichier centralisé.<br /> J’ai pas besoin d’un bout de plastique connecté pour savoir qui je suis.<br /> Et J’ai pas envie de vivre dans une société policée basée sur le contrôle et la méfiance.<br /> Quant à l’argument sécuritaire c’est une vaste plaisanterie et un écran de fumé pour cacher une règlementation toujours plus contraignante et liberticide.
orionb1
L’intérêt est d’éviter l’usurpation d’identité.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Logitech dévoile son Chorus pour Meta Quest 2, mais qu'est-ce donc ?
Après l'interdiction des fêtes, voilà comment Airbnb compte détecter les initiateurs de soirée (sans les espionner)
Apple : obtenez les derniers AirPods à moindre coût grâce à ce code promo
Les aspirateurs robots de chez Midea seront bientôt en promo ! Découvrez leurs fonctionnalités incroyables !
Le Samsung S21 dans sa version ultra est à moins de 650€ !
Spotify veut vos réactions sur ses playlists, et en audio, s'il vous plaît !
Une tablette et sa station d'accueil à prix cassé ça vous dit ?
Sennheiser RS 120-W : la révolution Bluetooth LE Audio débarque sur les casques TV
Les Reels sont maintenant publiables simultanément sur Instagram et Facebook
Cette souris gamer signée Razer descend à un prix jamais vu chez Amazon !
Haut de page