Test vivo V23 5G : un smartphone unique, mais toujours trop cher

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
25 avril 2022 à 18h00
0
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Le segment des smartphones 5G milieu de gamme est désormais débordant. Et vivo, encore assez jeune sur ce secteur, tente logiquement de se tailler une part du gâteau.

Le modèle V23 qui nous intéresse aujourd'hui ne remplace pas le vivo V21, mais s'y superpose. Un smartphone a priori bien comme il faut donc, mais dont le tarif laisse déjà poindre un certain excès de confiance de la part du constructeur.

Cette nouvelle entrée au catalogue de vivo va donc devoir prouver que son constructeur a su apprendre de ses imperfections passées, et surtout remonter la barre en termes de performances. Voyons tout cela dans ce test complet !

Vivo V23
  • Design résolument original
  • De bonnes performances globales
  • Qualité des photos et des selfies
  • Vitesse de recharge
  • Fréquence de rafraîchissement automatique défectueuse
  • Ultra grand-angle (avant et arrière) médiocre
  • Module macro inutile
  • Qualité du haut-parleur
  • Placement tarifaire vis à vis de la concurrence

Test réalisé sur un smartphone prêté par le constructeur.

Vivo V23 5G : la fiche technique

Ne tournons pas autour du pot : à part pour son design, le V23 se contente de rajeunir la quasi-totalité des composants de son prédécesseur. Le Dimensity 920 (aperçu dans le realme 9 Pro+) remplace ici naturellement le Dimensity 800 du V21 ; la batterie gagne 200 mAh et la vitesse de recharge passe de 33 à 44 W.

Fiche technique Vivo V23

Résumé

Taille de l'écran
6,44in
Mémoire interne
128 Go, 256 Go
Processeur
MediaTek Dimensity 900 5G
GPU
Mali-G68
Mémoire vive (RAM)
8 Go, 12 Go
Capacité de la batterie
4200 mAh
Compatible 5G
Oui

Caractéristiques techniques

Système d'exploitation
Android
Version du système d'exploitation
Android 12
Surcouche Android
Funtouch 12
Assistant vocal
Google Assistant

Affichage

Taille de l'écran
6,44in
Type d'écran
AMOLED
Définition de l'écran
2400 x 1080 pixels
Taux de rafraîchissement
90Hz
Densité de pixels
409 ppp
Écran HDR
Oui

Mémoire

Mémoire interne
128 Go, 256 Go
Stockage extensible
Non

Performance

Processeur
MediaTek Dimensity 900 5G
Finesse de gravure
6nm
Nombre de cœurs CPU
8 cœurs
Fréquence CPU
2,5GHz
GPU
Mali-G68
Mémoire vive (RAM)
8 Go, 12 Go

Batterie

Capacité de la batterie
4200 mAh
Batterie amovible
Non
Recharge sans-fil
Non
Charge rapide
Oui
Puissance de la charge rapide
44W

Appareil Photo

Nombre de caméras (avant & arrière)
5
Définition du / des capteur(s) arrière
64 Mpx + 8 Mpx + 2 Mpx
Définition du / des capteur(s) avant
50 Mpx + 8 Mpx
Enregistrement vidéo
4K30 fps, 1080p30
Stabilisateur caméra
Numérique
Flash arrière
LED
Flash Frontal
Oui
Taille des photosites objectifs arrière
1.6 µm
Ouverture objectif photo arrières
ƒ/1.9 ; ƒ/2.2 ; ƒ/2.4
Ouverture objectif photo frontaux
ƒ/2.0 ; ƒ/2.3
Zoom Optique
Non

Réseau

Carte(s) SIM compatible(s)
Nano-SIM
Compatible double SIM
Oui
Compatible 5G
Oui
Compatible VoLTE
Oui

Connectivité

Wi-Fi
5 (ac)
Bluetooth
5.2
NFC
Oui
GPS
Oui

Equipement

Type de connecteur
USB-C
Lecteur biométrique à empreinte digitale
Oui
Capteur de reconnaissance faciale
Reconnaissance faciale 2D
Acceleromètre
Oui
Gyroscope
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Prise Jack
Non
Nombre de haut-parleurs
1

Caractéristiques physiques

Hauteur
157,2mm
Largeur
72,4mm
Epaisseur
7,4mm
Poids
179g
Certification IP
Non
Indice de réparabilité
7.6/10

Débit d’Absorption Spécifique (DAS)

DAS tête
0.82 W/kg
DAS tronc
1.00 W/kg
DAS membres
2.65 W/kg

Pour le reste, on conserve un écran aux dimensions identiques, et toujours bardé d'une encoche plutôt anachronique en 2022 — pour un smartphone Android, s'entend.

Dans sa boîte, le vivo V23 5G est livré avec un chargeur 44 W, un câble USB-C vers USB-A, un adaptateur USB-C vers jack 3.5 mm, une paire d'écouteurs et une coque de protection en silicone transparent.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Design : il brille de mille feux

Difficile de rester de marbre face au vivo V23. La raison ? Il arbore un dos en verre d'un genre nouveau.

Un verre en fluorine, pour être précis. Ce composé, sans entrer dans les détails, autorise sa surface à changer de couleur lorsqu'on lui présente des rayons UV. Pour accélérer le processus, la marque nous a fourni une petite lampe à UV, ce qui nous a permis de nous amuser.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Le processus ne prend que quelques secondes, et « l'impression » restera au dos du smartphone pendant environ 5 minutes. 

À la question qui vous brûle les lèvres ( « à quoi ça sert ? »), nous répondons simplement : « à rien ». Toutefois, ce détail donne assurément une identité au V23. Il n'en existe pas deux comme lui ; et soyons assurés que d'autres constructeurs rejoindront son sillage. 

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Par contre, et c'est un peu moins glorieux, sachez qu'utiliser le smartphone en extérieur va automatiquement... imprimer la silhouette de vos doigts au dos du smartphone. Pas forcément la chose la plus esthétique.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Même cette particularité mise à part, le V23 n'est pas moins intéressant. Il reprend, c'est une évidence, les courbes d'un iPhone 13 Pro — avec ses tranches plates —, au point même d'en singer l'encoche !

Oui, c'est anachronique. Mais rassurez-vous, elle est minuscule, et s'oublie très facilement. De toute façon, vivo n'a pas trop eu le choix. Il fallait bien trouver où ranger les deux capteurs photo intégrés à l'avant du téléphone !

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Du reste, le smartphone est très léger, et surtout très fin. Entre 7.4 et 7.6 mm selon que vous optiez pour le modèle doré ou noir (ne posez pas de question). Les bordures de l'écran sont « plutôt » fines, et le téléphone semble a minima protégé contre les éclaboussures — officiellement, il n'est pas certifié IP, mais on distingue un épais joint d'étanchéité dans le tiroir de cartes SIM.

Autrement, le téléphone se déverrouille via un capteur d'empreintes situé assez bas sous la dalle. Le V23 ne profite que d'un haut-parleur ; ne dispose pas de prise jack, et n'autorise pas l'ajout d'une carte SD pour doper le stockage interne.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Écran : le même en mieux ?

L'écran AMOLED du vivo V23 est capable d'atteindre une fréquence de rafraîchissement de 90 Hz. Par défaut, le téléphone choisira automatiquement la fréquence la plus adaptée à l'application affichée à l'écran.

Malheureusement, cette fonctionnalité fonctionne très mal. En effet certaines applications font de la résistance ! Par exemple, Chrome ou Discord restent plafonnés à 60 Hz. Le seul moyen d'outre passer cette limite est donc d'opter pour une fréquence constante de 90 Hz, et donc d'épuiser sa batterie plus rapidement.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

En termes de luminosité, le V23 se situe dans la moyenne des smartphones de milieu de gamme, avec un pic mesuré à 573 cd/m2 par notre sonde X-Rite iDisplay Pro et Calman Ultimate.

Le mode d'affichage des couleurs Standard, sélectionné par défaut, est — comme d'habitude — un peu trop bleu et froid à notre goût. Il offre une température approchant les 7000K. Heureusement, on peut réchauffer tout cela très facilement avec le curseur des réglages.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic

L'écran couvre 128% du spectre sRGB et approche des 95% du DCI-P3. Les couleurs ne sont donc assez vives, même si elles ne sont pas tout à fait les plus précises du marché. Nous avons mesuré un delta E de 5,71 en sRGB (logique avec une couverture aussi étendue de ce gamut) et 3,78 du DCI-P3.

Le vivo V23 est un téléphone plutôt réactif. Même si les Redmi Note 11 Pro nous ont laissé une meilleure impression, notamment grâce à un taux d'échantillonnage et de rafraîchissement plus élevé, ce téléphone se défend bien et répond correctement à nos interactions.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Enfin, la (petite) encoche présente sur le haut de l'écran ne nous gêne pas outre mesure. Même s'il faut reconnaître que tout cela est bien anachronique.

Audio : ce n'est pas son domaine de prédilection

Doté d'un unique haut-parleur, le vivo V23 n'est pas un « audiophone » à recommander.

De petite taille, celui-ci délivre un son peu puissant, et qui se concentre uniquement sur les médiums (les voix, pour résumer). On peut s'en contenter pour écouter une story sur Instagram, ou alors un podcast si l'on pousse un peu le volume, mais l'écoute de musique est à proscrire au risque de dénaturer complètement les titres choisis.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Le smartphone ne propose d'ailleurs pas d'égaliseur ou de fonctionnalités Dolby Atmos. Aucune prise jack n'est aussi au menu pour profiter d'une meilleure qualité audio.

Il faudra donc soit utiliser l'adaptateur USB-C vers jack 3.5 fourni, ou passer par le sans-fil (Bluetooth 5.2), qui accepte l'immense majorité des codecs actuels.

Interface : simple mais parfois frustrante

Le V23 embarque d'office Android 12, et lui superpose FuntouchOS 12. Une interface assez simple, se rapprochant énormément d'un stock, qui ne se démarque pas particulièrement face à la concurrence. Le constructeur table sur 3 années de mises à jour, dont 2 pour les mises à niveau majeures (jusqu'à Android 14 donc).

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic

Aucune fonctionnalité phare ne manque à l'appel. Si ce n'est la possibilité de passer rapidement d'une application à une autre en swipant sur la barre de navigation lorsqu'on utilise les gestes plutôt que les boutons. Une tare déjà remarquée sur le V21, et qui est semble-t-il corrigée sur les X60 Pro. M'est avis que la feature finira par arriver sur le V23, mais pour l'heure il n'en est rien.

Vivo se montre plutôt sage en matière de bloatwares (on en a compté 5), et vous autorise dans tous les cas à les désinstaller. 

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic

De façon très personnelle, j'aimerais avoir accès à davantage d'options de personnalisation de l'interface. Les icônes carrées du centre de contrôle me paraissent un peu datées, et je préférerais pouvoir en obtenir des rondes. De même, la fonctionnalité permettant d'accorder la couleur des icônes et des accents de l'interface à celle du papier peint (venue avec Android 12) est pour le moment absente.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic

En bref, on a affaire à une interface très simple d'utilisation. 

Performances : une bonne vitesse de croisière

Avec son Dimensity 920, le Vivo V23 s'assure de performances parfaitement adaptées à un usage « classique » d'un smartphone. C'est-à-dire à du scrolling intensif sur les réseaux sociaux, à de la navigation GPS et du jeu occasionnel.

Sur AnTuTu, le mobile approche des 500 000 points ; sur Geekbench on compte 740 points en single-core et 2140 en multi-core. Le téléphone dispose aussi d'une puce de stockage offrant de bons débits en lecture et en écriture (984 Mb/s et 503 Mb/s).

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic

Pour la partie graphique, reposant sur un GPU Mali-G68 MC4, le V23 offre une prestation tout à fait honorable, même si elle reste assez décevante pour un téléphone vendu 500€. L'appareil reste tout à fait capable d'encaisser des titres gourmands comme Genshin Impact sans broncher. Bien sûr, on se limitera à une qualité « Faible » (malgré tout à 60 images par seconde, mais on ne note aucune chauffe du téléphone, même à plein régime.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic

3DMark nous confirme que le smartphone bénéficie de performances tout à fait stables : même après 20 minutes de stress test, les performances n'ont quasiment pas bougé.

En bref, pour le quotidien, le smartphone est un touche-à-tout plutôt convaincant. Au tarif qu'en demande vivo, on aurait espéré un tout petit peu mieux. Mais cette considération mise à part, nous n'avons rien à reprocher au V23.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Autonomie : suffisant pour la journée

Disons-le d'emblée, le vivo V23 n'est pas le smartphone le plus endurant du marché. Cela étant dit, il est parfaitement capable de vous accompagner toute une journée, sans que vous ayez à vous montrer prudent sur votre utilisation.

Avec son accumulateur de 4 200 mAh, mon exemplaire de test a atteint les 5% d'autonomie après environ 25h et plus de 5h30 de temps d'écran. C'est parfaitement dans la moyenne, et nous n'en attendons pas vraiment plus.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic

Sur PC Mark, qui va simuler un usage continu sur le téléphone jusqu'à ce que la batterie atteigne les 20%, le V23 repart avec 13h47. Il fait donc aussi bien que le realme 9 Pro+, qui semble définitivement être son plus gros concurrent.

Côté recharge, vivo a fait quelques efforts et permet désormais de regagner une batterie pleine en 1h tout rond. Avec le chargeur 44 W fourni, on récupère déjà 70% de jus en 30 minutes.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Photographie : des photos éclatantes

Le V23 a une configuration photo un peu particulière, en cela qu'il compte énormément sur ses deux capteurs avant pour se démarquer de la concurrence.

À l'arrière, on retrouve un Samsung GW1 de 64 mégapixels (1/1.72" ; ƒ/1.9 ; 1.6 µm), un ultra grand-angle 8 mégapixels (1/4.0" ; ƒ/2.2 ; 120° ; 1.12 µm) et un module macro de 2 Mpx (ƒ/2.4).

Sur la face avant, sous l'encoche, on distingue un capteur grand-angle de 50 mégapixels (ƒ/2.2 ; AF) et un ultra grand-angle de 8 mégapixels (ƒ/2.3 ; 105°) pour les photos de groupe. Un duo de flash LED encadre ce bloc photo.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Grand-angle

Bien des smartphones ont déjà montré de quoi le Samsung GW1 était capable. Et ce vivo V23 parvient à en tirer toutes les capacités.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

De belle taille, et grâce au pixel binning qui vient regrouper les pixels par groupe de quatre (les photos sortent en 12 mégapixels par défaut), on obtient des clichés très détaillés, parfaitement exposés et — surtout — aux couleurs vives. Trop vives ? On laissera ça à l'appréciation de chacun.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Nous n'avons en réalité pas grand-chose à reprocher au vivo V23 lorsqu'on parle de son capteur photo principal. Il n'y a qu'à dégainer le smartphone pour obtenir, dans une écrasante majorité des situations, une très belle photo. 

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Ultra grand-angle

Là, les choses se compliquent. C'est le lot des smartphones de milieu de gamme : il existe un fossé important entre la qualité du module photo principal et ses subalternes.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Ici, et bien que le champ de vision de 120° soit très étendu, la qualité optique est vraiment mauvaise. Même en pleine journée et quand les conditions météo sont à l'avenant.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Le piqué est médiocre (même au centre), et le bruit est omniprésent dans les zones les plus sombres de l'image. Plus gênant : les clichés manquent cruellement de détail. 

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

On pourra, à la rigueur, se rassurer en se disant que les couleurs sont plus ou moins conformes à celles que l'on obtient avec le capteur photo principal. Mais ça s'arrête là. 

Zoom

Comme souvent, le V23 ne dispose pas d'un zoom à proprement parler. Il se sert de la haute résolution de son module principal pour « zoomer » numériquement dans l'image. Un crop, tout simplement.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 2x © Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 10x © Pierre Crochart pour Clubic

Aussi il ne faut pas s'attendre à grand-chose. On perd fatalement en qualité par ce procédé. Mais les résultats restent moins catastrophiques qu'avec l'ultra grand-angle !

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 2x © Pierre Crochart pour Clubic

On déconseille de pousser le curseur au-delà du grossissement 2x, sans quoi on aura du mal à qualifier la bouillie de pixels obtenue de « photographie ».

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 2x © Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 10x © Pierre Crochart pour Clubic

Portrait / macro

Grâce à son capteur principal de bonne qualité, le V23 est un bon portraitiste. Il n'a aucun mal à détourer son sujet correctement, et permet d'ajuster le flou d'arrière-plan pendant ou après la prise.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Les choses se gâtent un peu avec le mode portrait avant. Pas de panique : les photos sont très belles, mais le smartphone opte par défaut pour un mode « beauté » qui vient lisser à l'extrême les traits du sujet. Le pire étant via le module ultra grand-angle (décidément), où je ressemble davantage à une statue de cire qu'à un journaliste tech fatigué.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
Selfie : grand-angle et ultra grand-angle © Pierre Crochart pour Clubic

Heureusement, on peut désactiver facilement cette fonctionnalité. On retrouve donc des résultats plus naturels. Mais soyons honnêtes : une nouvelle fois, seul le capteur grand-angle vaut vraiment la peine d'être utilisé ici.

Ah, et parlant de choses qui valent la peine d'être utilisées : passez votre chemin sur le module macro. Il est médiocre, tout simplement. Sans autofocus, la mise au point est une vraie tannée, et les résultats sont en tout point décevants. Préférez le mode portrait pour vos natures mortes.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Nuit

Rompons le suspens immédiatement : le vivo V23 n'est pas un photographe nocturne. Il dispose bien d'un mode photo de nuit, qui viendra allonger le temps de pose pour améliorer les détails. Mais le tout manque encore de précision, et le SoC semble bien à la peine pour réduire le bruit dans les ombres de l'image.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
Ultrawide : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
Grand-angle : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic

En intérieur, le V23 s'en sort encore correctement. Avec le grand-angle, évidemment. L'ultrawide est toujours dans les choux.

Dehors, le smartphone corrige avantageusement les hautes lumières, mais a du mal à remettre les détails au centre de l'image. Les textures sont un peu baveuses ; le tout est imprécis. 

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
Ultrawide : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
Grand-angle : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic

Les résultats ne sont pas honteux pour autant. Mais, comme il est toujours question de prix, je trouve que pour 529€ on ne s'y retrouve pas vraiment. Un bon vieux Pixel 4a propose des rendus autrement plus convaincants pour bien moins cher, si vous cherchez avant tout un photophone de qualité.

vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
Ultrawide : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic
vivo v23 test © © Pierre Crochart pour Clubic
Grand-angle : auto / nuit © Pierre Crochart pour Clubic

Vidéo

Le vivo V23 vous laissera enregistrer des vidéos en 4K à 30 images par seconde avec son capteur principal. Comme en photo, les couleurs sont très vives. Mais la qualité de l'image est décevante. Brouillonne même. En revanche, la stabilisation est plutôt efficace.

Le mode 1080p60 propose un rendu un peu plus équilibré, mais ne vient pas corriger un piqué en deçà de nos attentes. Et ce n'est certainement pas l'ultra grand-angle (également disponible en 1080p60) qui viendra rehausser nos impressions. 

Ajoutons qu'aucun filtre « coupe-vent » ne semble en vigueur ici. Et la qualité de l'enregistrement audio s'en retrouve fatalement impactée.

Enfin, et c'est là un point fort pour le V23, le capteur avant est capable de filmer en 4K à 30 images par seconde, et en HDR. Également bien stabilisé, il permettra à coup sûr aux créateurs et créatrices de contenus sur les réseaux sociaux de proposer des vidéos de bonne qualité — là où le module avant est souvent délaissé par la concurrence.

Vivo V23 5G : prix, disponibilité et concurrence

Le vivo V23 5G est déjà disponible dans le commerce. Il se décline dans les coloris Noir Étoile et Or Étincelant, et dans la configuration suivante :

  • 12+256 Go : 529€

Dans des configurations proches, on trouvera le OnePlus Nord CE 2 (369€), le Poco X4 Pro 5G (299€) ou le Redmi Note 11 Pro 5G (339€). Le Samsung Galaxy A53 est aussi à considérer (459€).

C'est un fait : le V23 nous apparaît un peu trop cavalier par rapport à sa proposition technique. À ce tarif, on peut lui opposer le realme GT 2 (549€), qui embarque non seulement un meilleur écran, mais aussi un processeur plus véloce et un meilleur appareil photo. Certes, il ne change pas de couleur, mais il nous apparaît autrement plus alléchant. 

Vivo V23 5G : l'avis de Clubic

7

Le plus gros problème du V23, c'est son prix. Un reproche que nous opposions déjà au V21 — et à la majorité des smartphones vivo pour ainsi dire.

Ce nouveau smartphone offre une bonne prestation sur à peu près tous les aspects, mais se frotte à une concurrence beaucoup trop féroce pour lui sur ce segment. 

Bien sûr, il a quelques atouts bien à lui. Son design, original, en est un. L'emphase mise sur le capteur photo selfie en est un autre. Mais sorti de là, on retrouve un smartphone plutôt classique, qui peine à se trouver une place dans un marché surchargé de références bien plus impressionnantes.

Les plus

  • Design résolument original
  • De bonnes performances globales
  • Qualité des photos et des selfies
  • Vitesse de recharge

Les moins

  • Fréquence de rafraîchissement automatique défectueuse
  • Ultra grand-angle (avant et arrière) médiocre
  • Module macro inutile
  • Qualité du haut-parleur
  • Placement tarifaire vis à vis de la concurrence

Design 8

Écran 8

Performances 7

Autonomie 7

Logiciel 7

Photographie 7

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Attention, WhatsApp ne va bientôt plus supporter ces versions d'iOS
iPhone : un bug de l'eSIM désactiverait au hasard iMessage et FaceTime
C'est officiel, le ROG Phone 6 d'Asus adoptera le Snapdragon 8+ Gen 1
Bill Gates n'utilise pas le Microsoft Surface Duo, découvrez le téléphone qu'il utilise
Les Honor 70 Pro et 70 Pro+ laissent déjà fuiter quelques détails, et il faudra s'attendre à de la recharge ultra rapide
MediaTek lance le Dimensity 1050 : un premier SoC milieu de gamme compatible avec les ondes millimétriques de la 5G
Xiaomi officialise son partenariat avec Leica et promet un nouveau photophone dès le mois de juillet
Pour la fête des mères, cette Samsung Galaxy Watch 4 s'affiche à un prix insolent
La tablette Samsung Galaxy Tab S7 FE 128Go profite de 100€ de réduction
La bonne santé de Free, qui a gagné plus d'argent et d'abonnés au 1er trimestre
Haut de page