Test du vivo V21 : un smartphone 5G convaincant, mais un peu trop onéreux

Pierre Crochart
Par Pierre Crochart, Spécialiste smartphone.
Publié le 02 août 2021 à 11h43
© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Après un vivo X60 Pro plutôt convaincant, attaquons-nous au modèle milieu de gamme en l’objet du V21. Destiné à celles et ceux qui cherchent un smartphone 5G polyvalent sans casser la tirelire, le vivo V21 s’insère sur un marché très congestionné. Alors a-t-il ce qu’il faut, où il faut, pour convaincre ?

Lancé avec succès en Europe depuis bientôt un an, vivo s’est arrogé la lumière des projecteurs au début de l’été en tant que partenaire officiel de l’Euro de football. Une publicité bienvenue pour la marque chinoise ; qui signe de très bons produits malheureusement un peu trop surestimés côté tarif. 

Une problématique qui, comme le suggère le titre de ce test, est également au programme sur le vivo V21 5G.

7 /10
Vivo V21 5G

Meilleurs prix

Les plus
  • Fin, léger, robuste
  • Écran lumineux…
  • Un jour et demi d’autonomie
  • De belles photos au grand-angle
  • Des selfies très détaillés
  • Peu d’applications préinstallées
Les moins
  • … mais mal calibré par défaut
  • Interface de l’appli Caméra confuse
  • Les photos à l’ultra grand-angle
  • Performances un peu décevantes
  • Pas de prise jack, ni de haut-parleurs stéréo
  • Globalement un peu trop cher par rapport à la concurrence

Vivo V21 5G : la fiche technique

En termes de positionnement, le vivo V21 s’impose comme le concurrent évident de smartphones comme le Xiaomi Mi 11 Lite 5G, le Samsung Galaxy A52 5G, le POCO F3 ou, dans une moindre mesure, le realme GT. Mais comparativement à ces appareils, le vivo V21 nous semble faire un peu plus de compromis que les autres, pour 399€.

Fiche technique Vivo V21 5G

Résumé
Taille de l'écran6.44 pouces
Taux de rafraîchissement90Hz
Mémoire interne128 Go, 256 Go
Mémoire vive (RAM)8 Go
Capacité de la batterie4000 mAh
Charge rapideOui
Définition du / des capteur(s) arrière64 + 8 + 2
Caractéristiques techniques
Système d'exploitationAndroid
Version du système d'exploitation11
Surcouche AndroidFuntouch OS
Assistant vocalGoogle Assistant
Affichage
Taille de l'écran6.44 pouces
Type d'écranAMOLED
Définition de l'écran2400 x 1080 pixels
Taux de rafraîchissement90Hz
Densité de pixels409 ppp
Écran HDROui
Mémoire
Mémoire interne128 Go, 256 Go
Stockage extensibleOui
Performance
ProcesseurMediatek Dimensity 800U 5G
Finesse de gravure7nm
Nombre de cœurs CPU8
Fréquence CPU2.4GHz
GPUMali-G57 MC3
Mémoire vive (RAM)8 Go
Batterie
Capacité de la batterie4000 mAh
Batterie amovibleNon
Recharge sans-filNon
Charge rapideOui
Puissance de la charge rapide33W
Appareil Photo
Nombre de caméras (avant & arrière)4
Définition du / des capteur(s) arrière64 + 8 + 2
Définition du / des capteur(s) avant44
Enregistrement vidéo4K30 i/s
Flash arrièreDual-LED
Flash FrontalOui
Taille des photosites objectifs arrière0.8 µm ou 1.6 µm après pixel binning
Ouverture objectif photo arrièresƒ/1.8 ; ƒ/2.2
Ouverture objectif photo frontauxƒ/2.0
Réseau
Carte(s) SIM compatible(s)Nano-SIM
Compatible double SIMOui
Compatible 5GOui
Connectivité
Wi-Fi5 (ac)
Bluetooth5.1
NFCOui
GPSOui
Equipement
Type de connecteurUSB-C
Lecteur biométrique à empreinte digitaleOui
Capteur de reconnaissance facialeReconnaissance faciale 2D
Prise JackNon
Nombre de haut-parleurs1
Caractéristiques physiques
Hauteur159.7mm
Largeur73.9mm
Epaisseur7.3mm
Poids176g
Certification IPNon
Débit d’Absorption Spécifique (DAS)
DAS tête0.91 W/kg
DAS tronc1.09 W/kg

SoC MediaTek, absence de prise jack, un seul haut-parleur… Si l’on ne devait juger le smartphone qu’à l’aune de sa fiche technique, le vivo V21 accuse déjà de quelques tares. Accordons-lui toutefois de largement surpasser ses concurrents au chapitre des selfies grâce à son capteur photo avant de 44 mégapixels. 

Le vivo V21 s’accompagne dans sa boîte d’une coque de protection en silicone transparent, d’une paire d’écouteurs filaires (jack 3.5 mm) et de son adaptateur USB-C, d’un bloc de charge 33 W et d’un câble USB-A vers USB-C.

© Pierre Crochart pour Clubic

Design : un smartphone fin et agréable à utiliser

On doit reconnaître à vivo une certaine expertise pour concevoir des smartphones à la fois légers et élégants. Un équilibre très naturel se dégage du V21 qui, grâce à des dimensions raisonnables, pourrait « presque » (avec de gros guillemets) s’envisager comme un compact. Mesurant moins de 16 cm de haut, le V21 impressionne surtout pour sa finesse, qui ne dépasse pas 7,3 mm. On reste un cran au-dessus du Mi 11 Lite 5G (6,8 mm), mais le vivo s’en tire extrêmement bien.

Le V21 est très fin...
... et offre une bonne prise en main.

Conçu en verre, le vivo V21 est plutôt agréable à l’œil et au toucher. Notamment grâce à son dos effet mat. On retrouve dans l’angle supérieur gauche un bloc d’appareils photo qui reprend l’esthétique « Big Eye » propre aux modèles haut de gamme du constructeur comme le X60 Pro ou le X51 5G avant lui.

© Pierre Crochart pour Clubic

Parfaitement plat, l’écran du vivo V21 dispose d’une diagonale de 6,44 pouces. On lui trouve néanmoins des bordures assez généreuses, et une « encoche en goutte d’eau » qui apparaît un brin anachronique à l’heure où tous sont passés à la découpe dans l’écran pour loger l’appareil photo avant.

© Pierre Crochart pour Clubic

Côté interactions et connectique, vivo joue la carte de la sobriété. À part le bouton de mise sous tension et la réglette de volume, on ne trouve rien sur ses tranches latérales. La prise USB-C, le tiroir à cartes SIM / carte SD et l’unique haut-parleur se situent au niveau inférieur. Enfin, l’écran abrite un capteur d’empreintes digitales permettant de déverrouiller le smartphone.

Écran : une dalle AMOLED lumineuse

Cadencée à 90 Hz, la dalle AMOLED du vivo V21 affiche une définition Full HD+. Amplement suffisant pour une diagonale qui n’excède pas les 6,5 pouces. Plutôt réactif (bien qu’un peu bridé par les performances du téléphone), l’écran est surtout très lumineux. Notre sonde X-Rite et le logiciel de calibration Calman Ultimate ont calculé une luminosité maximum de 764 cd/m2. Excellent donc, même pour profiter de ses contenus favoris en extérieur quand la luminosité est forte.

© Pierre Crochart pour Clubic

En revanche, vivo a des efforts à faire sur la calibration de ses dalles en usine. Avec le mode « Standard » par défaut, on obtient une image très bleue, donc la température atteint 7372K. Le mode « Professionnel » ne fait pas de miracles non plus. En plus de faire s’effondrer la couverture du spectre DCI-P3, il affiche une image bien trop chaude (6170K).

© Pierre Crochart pour Clubic

Notre choix s’est finalement porté sur le mode « Lumineux ». Il s’agit en effet du mode qui offre les couleurs les plus vives avec une couverture à 100% (bon, 99,6% pour être exact) de l’espace colorimétrique DCI-P3. Heureusement, on peut réchauffer l’affichage via les réglages du téléphone. Et après quelques essais, j’ai pu obtenir des mesures très correctes — bien qu’imparfaites. En cause, un cruel manque de vert dans l’équilibre RGB qui dénature un peu les couleurs et ne permet pas d’obtenir un blanc « parfait ». On s’en accommodera. 

Le taux d’échantillonnage de l’écran, en revanche, ne semble pas être aussi élevé que d’autres smartphones de la même catégorie que nous avons testés récemment. De manière générale, on remarque comme une petite latence entre le toucher et l’action à l’écran. Pas forcément gênant si vous n’avez pas l’habitude de manipuler des téléphones très haut de gamme, mais disons que cela ne fait pas du vivo V21 un excellent candidat pour les gamers qui nous lisent. Sans parler de ses performances plutôt modestes, s’entend.

© Pierre Crochart pour Clubic

Son : un seul haut-parleur plutôt puissant

Inutile de dire que le vivo V21 ne saurait rivaliser avec le Xiaomi Mi 11 Lite 5G du côté du son. Doté d’un unique haut-parleur, il offre comme qui dirait le service minimum.

© Pierre Crochart pour Clubic

Mais disons que dans une grande majorité des cas, on s’en satisfera. Si l’on souhaite simplement écouter des podcasts, regarder des vidéos ou des stories, cela est amplement suffisant. Comme souvent, le spectre sonore favorise d’ailleurs les médiums afin d’apporter plus de clartés aux voix.

Le vivo V21 n’offre pas beaucoup d’options sonores pour ajuster l’écoute à notre goût. Pas d’égaliseur, pas de Dolby Atmos ou assimilés. 

Dépourvu de prise jack, le V21 prend toutefois en charge le Bluetooth 5.1 et propose le support des codecs AAC, SBC, aptX, aptX HD, aptX Adaptative et LDAC.

Performances : un smartphone « moyen »

Nous n’avons pas eu beaucoup d’occasions de jouer avec le Dimensity 800U de MediaTek. Il y a bien eu le Redmi Note 9T en début d’année, mais la majorité des constructeurs a continué à accorder sa confiance à Qualcomm et ses Snapdragon ces derniers temps.

Notre protocole de benchmarking a donné à voir un smartphone plutôt capable dans bien des situations, mais qui se retrouve assez rapidement bloqué dès qu’on veut s’adonner à du jeu vidéo très gourmand. Sur AnTuTu, on obtient par exemple 353 139 points, et 468/1499 points sur Geekbench. Le score de 1611 points sur 3D Mark l’éloigne également beaucoup des 3123 obtenus par le Xiaomi Mi 11 Lite 5G — vendu au même prix.

Rien de particulier à redire sur l’espace de stockage en revanche. La puce UFS 2.2 de 128 Go offre des débits tout à fait corrects pour la gamme de prix du vivo V21.

On l’a dit : le jeu vidéo n’est pas la tasse de thé du smartphone de vivo. C’est possible, évidemment, mais pas dans les meilleures conditions. Genshin Impact, notamment, se lance sans problème. Mais il ne faudra pas espérer jouer dans une meilleure qualité que « très faible », et sans dépasser les 45 images par seconde au mieux. Point positif : malgré l’intensité des tâches à laquelle nous avons soumis le V21, aucune chauffe n’a été remarquée.

© Pierre Crochart pour Clubic

Logiciel : une interface un peu frustrante

Toujours alimenté par Android 11 et FunTouch OS, les smartphones vivo s’inspirent d’une version « Stock » du système d’exploitation. Mais le constructeur commet quelques petits impairs frustrants dans l’exercice.

Notre modèle de test a été mis à jour vers le correctif de sécurité de juin 2021 et dispose des DRM L1 autorisant la lecture de vidéos HD sur les plates-formes de SVOD. Rappelons toutefois que si les vivo de série « X » peuvent prétendre à 3 années de mises à jour Android, le gamme V doit se contenter de 2 ans maximum.

On l’a dit : Funtouch OS offre une expérience très basique d’Android. La surcouche se fait très discrète, au point de n’apparaître clairement que dans le choix de quelques icônes par exemple. Nous parlions de frustrations, et en voici une belle : impossible, en activant la navigation gestuelle, de passer rapidement d’une application à l’autre en faisant glisser son doigt sur la barre située en bas de l’écran. Vivo est l’un des rares constructeurs à ne pas proposer ce petit raccourci bien pratique.

L’autre frustration que j’ai remarquée est encore plus gênante. Alors que l’on peut sélectionner le capteur grand-angle ou le zoom depuis l’application Caméra comme sur n’importe quel smartphone, en appuyant simplement sur l’icône « 1x », « 2x », il faut cliquer sur « objectif » puis « super grand-angle » pour choisir le module ultra grand-angle. Incompréhensible. On note aussi, toujours dans l’appli Photo, un mode « Flou » totalement redondant avec ce que propose le mode « Portrait ». 

Bref de petites erreurs d’appréciation qui, je l’espère, seront corrigées dans des mises à jour ultérieures. 

Côté confidentialité des données en revanche, vivo fait les choses plutôt bien. Non qu’il propose des options inédites, mais il autorise au moins à désinstaller complètement les quelques bloatwares livrés avec le téléphone (Netflix, Booking, LinkedIn, Facebook et TikTok). 

Batterie : un jour et demi d’autonomie

Avec sa batterie de 4 000 mAh, le vivo V21 ne devrait pas avoir trop de mal à vous tenir une journée entière. En tout cas, ici, et même avec le mode de fréquence de rafraîchissement réglé sur « Auto » (la fréquence oscille entre 60 et 90 Hz en fonction du contenu regardé), j’ai pu tenir une bonne journée et demie.

Sur une veille totale de 32h, mon exemplaire de test ne s’est éteint qu’au terme de 7h33 d’utilisation. Une période durant laquelle j’ai joué une bonne demi-heure à Genshin Impact, fait défiler des stories sur Instagram et scroller avidement sur Twitter, entre autres. Bref, rien que du très correct pour cette gamme de prix.

Pour la recharge, il faudra tout simplement compter sur une heure tout rond pour passer de 0 à 100% d’autonomie avec le chargeur 33 W inclus. En 30 minutes, on récupère déjà un peu plus de 50% de jus.

Photographie : manque de polyvalence, mais néanmoins capable

Comme tant d’autres smartphones de son rang, le vivo V21 est équipé d’un capteur grand-angle de 64 mégapixels (1/1.72" ; ƒ/1.8 ; pixels de 0,8 µm ou 1,6 µm en pixel binning) et d’un ultra grand-angle de 8 mégapixels (1/4.0" ; ƒ/2.2 ; pixels de 1,12 µm). Un module macro de 2 mégapixels complète le trio — sans parler de l’appareil photo avant de 44 mégapixels (ƒ/2.0, OIS) qui trône à l’avant.

Et outre les quelques difficultés à prendre en main une application Caméra capricieuse (voir chapitre Logiciel), le vivo V21 est plutôt capable en photo au quotidien.

© Pierre Crochart pour Clubic

Grand-angle : des photos très justes au quotidien

On le connaît par cœur, ce capteur 64 mégapixels. Parfaitement taillé pour vous accompagner au quotidien, il capture des photos naturelles, détaillées et, surtout, profite d’un piqué plutôt bon sur l’ensemble de l’image.

© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Juste dans sa restitution des couleurs, il n’est pas handicapé par un traitement trop agressif des algorithmes de vivo. L’exposition est parfaite, le contraste savamment dosé et la saturation relevée juste ce qu’il faut pour donner ce petit quelque chose en plus à des clichés autrement très banals.

© Pierre Crochart pour Clubic

Vous le savez, on capture par défaut ses photos en 16 mégapixels afin de profiter du pixel binning (et donc de photos mieux exposées). Mais il est tout à fait possible de tirer parti des 64 mégapixels du capteur via un mode « haute résolution ». Comme souvent, on ne vous le recommande pas particulièrement, en cela qu’on perd beaucoup de détails dans l’image. 

16 MP / 64 MP © Pierre Crochart pour Clubic

Enfin dans les situations où un contraste important est de rigueur, le mode HDR parvient efficacement à rééquilibrer les hautes lumières et les ombres pour que chaque partie de l’image soit bien mise en valeur.

© Pierre Crochart pour Clubic
SDR / HDR © Pierre Crochart pour Clubic

Ultra grand-angle : des couleurs qui dénotent

Techniquement beaucoup moins intéressant que le grand-angle, le module ultrawide souffre surtout d’une grande dérive chromatique dans les tons rouges. Si vous prenez successivement une photo à l’ultra grand-angle et au grand-angle, les couleurs n’auront tout simplement rien à voir.

© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Un mal commun à bien des smartphones d’entrée ou de milieu de gamme, auquel n’échappe donc pas ce vivo V21. Ajoutons à cela qu’il est même difficile de trouver comment profiter de l’ultra grand-angle, et on obtient définitivement un capteur qu’il vaut mieux éviter.

© Pierre Crochart pour Clubic

L’exposition est imparfaite (trop à droite) ; les images auraient là pour le coup bien besoin d’un peu plus de contraste, et le piqué est de manière générale assez faible.

© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Heureusement, et comme pour le grand-angle, les algorithmes arrivent très bien à arrondir les angles dans les scénarios « HDR ».

SDR / HDR © Pierre Crochart pour Clubic

Zoom : numérique uniquement

Vous l’avez deviné en lisant la fiche technique : le V21 n’embarque aucun téléobjectif. Comme beaucoup d’autres smartphones cette année, il profite de la haute résolution du module grand-angle (64 mégapixels) pour rogner dans l’image et ainsi simuler un grossissement. Non sans perte de détails, évidemment.

Zoom 2x © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 10x © Pierre Crochart pour Clubic

Mais là où d’autres smartphones savent encore masquer leurs imperfections en zoom 2x, le V21 atteint déjà ses limites. Les textures apparaissent baveuses et imprécises. Tout cela manque clairement de détails pour trouver un quelconque intérêt.

Zoom 2x © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 10x © Pierre Crochart pour Clubic

Les plus téméraires pourront toutefois grimper jusqu’à un zoom numérique 10x. Sans grand succès, vous l’imaginez bien.

Zoom 2x © Pierre Crochart pour Clubic
Zoom 10x © Pierre Crochart pour Clubic

Portrait et macro

Avec son grand-angle, le vivo V21 est capable de produire de beaux portraits. Attention, par défaut la fonctionnalité de « perfectionnement » (un lissage extrême des traits du visage) est activée, et elle ne fait pas dans la dentelle. 

© Pierre Crochart pour Clubic

Le smartphone n’a aucun problème pour détourer son sujet avec talent. Il offre un rendu très naturel, et permet de choisir avant, pendant ou après la pose l’intensité du flou d’arrière-plan.

© Pierre Crochart pour Clubic
© Pierre Crochart pour Clubic

Le V21 est aussi à l’aise avec des animaux ou des natures mortes, et évidemment aussi via son capteur photo avant. Grâce à sa grande résolution, on obtient par son biais des photos très détaillées. Idéal si vous êtes amateurs de selfies ou que vous passez votre temps sur TikTok (on peut filmer en 4K, ou en 1080p avec la stabilisation optique à l’avant).

Selfie / Portrait Selfie © Pierre Crochart pour Clubic

Le mode macro, lui, n’est pas tout à fait extraordinaire — comme d’habitude. On lui préférera le mode portrait, quitte à rogner un peu dans l’image. Le rendu sera toujours meilleur.

© Pierre Crochart pour Clubic

Nuit : sans éclat particulier

La photographie nocturne reste un exercice compliqué pour les smartphones de milieu de gamme. Le vivo V21 ne fait pas exception à la règle.

Ultra grand-angle : Auto / Nuit © Pierre Crochart pour Clubic
Grand-angle : Auto / Nuit © Pierre Crochart pour Clubic

En intérieur, les résultats ne sont pas vilains. Même si l’on constate beaucoup de bruit dans l’image et que, fatalement, la qualité de l’image est dégradée par la forte montée en ISO du capteur. Chose que le mode nuit (disponible sur l’ultra grand-angle et le grand-angle) parvient dans une certaine mesure à corriger.

Ultra grand-angle : Auto / Nuit © Pierre Crochart pour Clubic
Grand-angle : Auto / Nuit © Pierre Crochart pour Clubic

En extérieur, un autre problème se pose : celui de la mise au point. L’ultra grand-angle comme le grand-angle ont bien du mal à faire le point sur notre sujet. En résultent des photos souvent floues qui, pourtant, ne sont pas totalement ruinées par le bruit numérique.

Ultra grand-angle : Auto / Nuit © Pierre Crochart pour Clubic
Grand-angle : Auto / Nuit © Pierre Crochart pour Clubic

Quand on prend le temps, et que les conditions sont réunies, le grand-angle parvient d’ailleurs à livrer des photos nocturnes plutôt sympathiques si l’on n’y regarde pas de trop près.

Vidéo : en 4K ou rien

Le vivo V21 peut filmer, au grand-angle, jusqu’en 4K à 30 images par seconde. Un mode de capture que nous vous conseillons de privilégier tant il offre une image incommensurablement meilleure que les autres. Problème : ce faisant, on tire un trait sur toute forme de stabilisation. À vos risques et périls donc.

Le mode 1080p60 est quant à lui mieux stabilisé, mais l’image est horriblement dégradée. La faute, notamment, à un bitrate plafonnant à 17 mb/s qui se montre bien incapable de rendre justice aux scènes que l’on veut immortaliser.

Vivo V21 : l’avis de Clubic

Conclusion
Note générale
7 / 10

Le vivo V21 est un bon smartphone 5G. Équilibré, que ce soit au niveau de son écran, de ses photos ou de son autonomie, il donnera pleine satisfaction à celles et ceux qui cherchent un téléphone agréable à prendre en main et robuste au quotidien.

Mais le vivo V21 est aussi, selon nous, un peu trop cher pour la prestation qu’il offre. Mis face à face avec un Xiaomi Mi 11 Lite 5G, il ne fait tout simplement pas le poids. Bien sûr, il surpasse ce dernier pour la qualité de ses selfies. Mais nous ne sommes pas sûrs que cette seule caractéristique compense les compromis qui ont dû être faits d’autre part — à commencer par ses performances.

Les plus
  • Fin, léger, robuste
  • Écran lumineux…
  • Un jour et demi d’autonomie
  • De belles photos au grand-angle
  • Des selfies très détaillés
  • Peu d’applications préinstallées
Les moins
  • … mais mal calibré par défaut
  • Interface de l’appli Caméra confuse
  • Les photos à l’ultra grand-angle
  • Performances un peu décevantes
  • Pas de prise jack, ni de haut-parleurs stéréo
  • Globalement un peu trop cher par rapport à la concurrence
Sous-notes
Design
8
Écran
7
Performances
6
Autonomie
8
Logiciel
7

Test réalisé sur un smartphone prêté par le constructeur.

Par Pierre Crochart
Spécialiste smartphone

Monsieur smartphone et jeux vidéo de Clubic. J’aime autant croquer dans la pomme que trifouiller dans les circuits de l’Android. J'ai commencé à tester des téléphones dans le Monde d'avant™. Mes domaines d'expertise :

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Nos experts recommandent des produits et services technologiques en toute indépendance. Si vous achetez via un lien d’affiliation, nous pouvons gagner une commission. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. En savoir plus
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.