CES 2020 : Le géant français Valeo dévoile un droïde de livraison électrique

Valeo-eDeliver4U.jpg
© Valeo

L'équipementier automobile dévoile son prototype, conçu en partenariat avec une importante plateforme d'e-commerce chinoise, cette semaine à Las Vegas.

Alors que le monde de la tech est en ébullition à l'aube du CES 2020, Valeo, qui y a déjà participé à plusieurs reprises, présentera cette année différentes innovations destinées à mettre en lumière son travail à destination du véhicule électrique, autonome et connecté. L'équipementier automobile français y dévoile notamment Valeo eDeliver4U, un prototype de droïde de livraison électrique et autonome.


Une autonomie de 100 kilomètres pour le droïde eDeliver4H

Le petit engin roulant, que vous pouvez retrouver sur notre image de couverture et qui est, pour l'instant, la seule image dont nous disposons, a été développé en partenariat avec Meituan Dianping. Cette entreprise chinoise, née en 2010, s'est spécialisée dans la vente en ligne de services, façon Groupon, avant de lancer son service de livraison de repas Meituan Waimai, façon Uber Eats. Le partenariat entre les deux groupes résulte d'un premier accord conclu lors du CES édition 2019, dans le domaine de la livraison autonome du dernier kilomètre.

Le petit droïde, qui peut circuler en milieu urbain de manière autonome, peut rouler à une vitesse de 12 km/h et est capable de livrer jusqu'à 17 repas par trajet. Sachant qu'il dispose d'une autonomie avoisinant les 100 kilomètres, Valeo eDeliver4U pourrait se révéler être une vraie solution dans des zones denses ou interdites à la circulation.


« Ce droïde de livraison illustre la capacité de Valeo à s'ouvrir aux nouvelles formes de mobilité, grâce aux plateformes technologiques que nous avons développées. La modularité de ces plateformes permet à nos technologies d'équiper aussi bien les automobiles que les navettes autonomes, les robotaxis ou encore les droïdes », a déclaré le PDG de Valeo, Jacques Aschenbroich, en marge de l'annonce.

Une distribution de repas intelligente et une propulsion électrique

Concernant ses mensurations, l'engin de Valeo mesure 2,8 mètres de long, 1,2 mètre de large et 1,7 mètre de hauteur. Pour distribuer les repas aux bonnes personnes, Meituan Dianping l'a doté d'un caisson de livraison connecté qui se débloque en utilisant une application mobile, ce qui garantit une distribution sécurisée.


Valeo a, de son côté, développé l'autonomie et la propulsion électrique du robot, un savoir-faire parfaitement maîtrisé par le géant français, précurseur dans le développement des technologies distribuées sur les véhicules au moins en partie autonomes. Le eDeliver4U est équipé de systèmes de perception qui incluent des algorithmes et de capteurs comme le Valeo SCALA, qui scanne l'environnement avant des véhicules et détecte tout obstacle statique ou en mouvement. Le droïde embarque également une caméra frontale, deux radars, deux caméras fisheye et six capteurs ultrasons, tous reliés à des logiciels et à de l'intelligence artificielle.

S'agissant de la propulsion électrique, le Valeo eDeliver4U est équipé d'un moteur Valeo 48 volts et d'un onduleur 48 V, qui est un peu le cerveau de l'engin, puisqu'il contrôle la propulsion. On retrouve aussi, sur le robot, une batterie 48 V, un réducteur de vitesse, un chargeur de batterie 48 V, les systèmes de freinage et de direction électriques, ainsi qu'un convertisseur DC/DC.

Source : Communiqué de presse
Modifié le 06/01/2020 à 11h58
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Comment contrôler vos données personnelles sur smartphone ?
Quel est le meilleur service de SVoD pour vos films et séries du week-end ?
PlayStation : plus de 40 jeux et DLC devraient bientôt être disponibles sur Steam
Le gouvernement américain suspend (définitivement ?) le ban de Xiaomi
Voiture électrique : quelle solution de recharge choisir ?
Le nouveau Google Assistant prend des couleurs pour l'arrivée d'Android 12
Première séquence de gameplay et première cinématique pour Total War: Warhammer 3
Shadow and Bone : la nouvelle série de fantasy de Netflix serait-elle l'élue ?
Avis Coinhouse (2021) : une plateforme crypto sécurisante mais encore trop lacunaire
Les messageries décentralisées, de vraies alternatives à WhatsApp ?
Haut de page