🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Bras de fer entre Russes et Allemands sur le télescope Spektr-RG, à 1,5 million de km de la Terre

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
16 juin 2022 à 13h50
26
Spektr-RG
Vue d'artiste du télescope Spektr-RG et de ses deux instruments ART-XC et eROSITA

À la suite de l’invasion de l’Ukraine, l’instrument eROSITA, contribution majeure de l’Allemagne au télescope en bande X Spektr-RG, a été éteint, et la coopération est au point mort. Mais les autorités russes menacent, contre l’avis de leurs scientifiques, de forcer le redémarrage de l’instrument.

Une affaire politique autant que technique.

eROSITA est à l'arrêt

Depuis son arrivée au point de Lagrange Terre-Soleil L2 à l'automne 2019, le télescope russe Spektr-RG (pour Röntgen-Gamma) observe l'ensemble du ciel avec ses deux grands instruments détecteurs de rayons X, eROSITA et ART-XC.

Il « scanne » en particulier la Voie Lactée pour y détecter des événements très énergétiques mais nécessitant des instruments sensibles. Le télescope observe et recense aussi les trous noirs dans les galaxies voisines, les pulsars et supernovas.

En février 2022, le télescope avait réussi avec brio les quatre premières séquences d'observation sur les huit prévues au cours de sa mission principale, et les équipes scientifiques préparaient déjà les futures extensions de la mission, qui disposera encore en 2025 d'un potentiel conséquent. Mais l'invasion de l'Ukraine par la Russie est venue bouleverser le calendrier. En effet, l'instrument eROSITA est une contribution majeure de l'Allemagne, dont l'agence (la DLR) a cessé toute coopération scientifique ou technique avec la Russie.

La solution russe

Résultat, eROSITA est arrêté. L'instrument est sain, et il s'agit d'une décision plus administrative que technique : s'il nécessitera sans doute un étalonnage lors de son redémarrage, il n'est pas complètement éteint. Son système de régulation thermique est toujours en fonctionnement, et son système de contrôle fonctionne. Il est en « safe mode », ou mode de sauvegarde.

eROSITA carte du ciel Spektr-RG © Jeremy Sanders, Hermann Brunner and the eSASS team (MPE); Eugene Churazov, Marat Gilfanov (on behalf of IKI)
L'instrument eROSITA avait produit cette carte des événements extrêmes du ciel observables après un an de mesures. © Jeremy Sanders, Hermann Brunner et l'équipe eSASS (MPE); Eugene Churazov, Marat Gilfanov (pour IKI)

En l'état, cela handicape toute la mission du télescope Spektr-RG, car l'autre instrument ART-XC fonctionne en tandem. Si le télescope continue de scanner les régions du ciel, les données seront sensiblement dégradées… Il s'agit donc d'une impasse. Plusieurs scientifiques autour du monde ont critiqué la position allemande, arguant que les avancées scientifiques ne devraient pas dépendre des conflits terrestres.

Mais depuis fin mai, l'agence russe, par la voix de son fougueux directeur Dmitri Rogozine, a aussi déclenché une importante polémique. En effet, il est question pour la partie russe de « pirater » les commandes de la partie allemande pour prendre de facto le contrôle de l'instrument eROSITA.

Détourner un instrument, une bonne idée ?

Cette menace a d'abord engendré plusieurs questionnements : est-il déjà possible d'accéder au contrôle de eROSITA ? Comme l'instrument est sur une plateforme russe, cela ne devrait pas poser d'obstacle majeur, mais gare, car sans les équipes allemandes, une mauvaise commande pourrait endommager eROSITA de manière permanente. Il s'agit d'un télescope spécialisé dont les réglages sont très fins… Et pour lesquels les logiciels ne sont pas nécessairement parés de toutes les sécurités, tout simplement car ils sont conçus pour fonctionner avec une équipe de spécialistes et chercheurs aux manettes. Donc gagner le contrôle, pourquoi pas, mais opérer eROSITA sans dégrader ses résultats, cela reste peu probable.

Outre ce côté terre à terre, l'aspect politique fait débat, et la communauté scientifique russe liée au télescope s'est élevée contre le projet de Roscosmos. En effet, le Space Research Institute (responsable de l'analyse des données), mais aussi Rashid Syunyaev (responsable scientifique de la mission) se sont opposés à l'idée. En plus du risque de briser de façon irrémédiable le lien avec les scientifiques allemands, leur argument repose sur l'impossibilité de publier les données à l'international avec un instrument « volé ». Il n'est pas certain qu'ils soient écoutés, le directeur de Roscosmos demandant aux chercheurs de travailler « exclusivement pour les intérêts scientifiques nationaux ». Le sujet n'est pas clos aujourd'hui.

Source : NASA Spaceflight

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
26
17
SplendoRage
On peut remercier l’Allemagne de confondre politique et astronomie …<br /> Réduire à néant une collaboration scientifique sous couvert qu’il ne faut pas collaborer avec les russes, c’est digne d’une cours d’école de maternelle !<br /> Entre le coup astronomique des instruments, de la recherche à leur conception et leur déploiement … Sans compter le temps … Et le temps, canne s’achète pas !<br /> Oui … Autant tout foutre en l’air, surtout que les promesses en terme de découverte astronomiques s’annonçaient prometteuses pour toute la communauté scientifique …<br /> Merci l’Allemagne …
Blackalf
Plusieurs scientifiques autour du monde ont critiqué la position allemande, arguant que les avancées scientifiques ne devraient pas dépendre des conflits terrestres.<br /> On ne peut pas leur donner tort, bien sûr…mais la menace des russes de pirater l’instrument pour en prendre le contrôle est-elle légitime pour autant ? je pense que non, c’est une fois de plus leur propension à la menace gratuite plutôt qu’au dialogue qui ressort.
Aristote76
Bof refiler un satellite à un pays qui voulais faire tomber l’ISS c’est pas une idée géniale non plus.
MattS32
Blackalf:<br /> mais la menace des russes de pirater l’instrument pour en prendre le contrôle est-elle légitime pour autant ?<br /> S’approprier des trucs qui ne sont pas à eux, c’est un peu leur mode de fonctionnement ces derniers temps
Blackalf
Hélas oui, et avec des justifications on ne peut plus bidons.
Jean_Me
Le télescope eRosita a été monté sur un satellite russe<br /> De ce fait ils ont aussi leur mot à dire je trouve que c’est légitime…
gothax
Même si c’est loin l’Allemagne devrait être plus humble car après la seconde guerre mondiale, certe elle était « occupée » par les 4 principales nations victorieuses, mais elle a pu se reconstruire, nouer des partenariats extraordinaires (scientifique, militaire, civil … Airbus, Ariane, …) égal à égal ! Bref …<br /> Quant à la réaction de Rogozine suite aux décisions de l’Allemagne, elle était prévisible et sans surprise de la part de cet individu.<br /> Dommage pour le domaine scientifique.<br /> Merci Éric encore une fois pour ton article très original et dont le sujet m’était inconnu.
Michael_Donati
Pauvre Russie. C’est clair que l’étoile du Berger, La planète Vénus était à leur porter de main! Une conquéte avec Rovers, satelittes et même une équipe de Cosmonautes aurait put se plaçer en orbite autour de la planète. Pour l’observer, l’etudier et rendre hommage à Lomonossov qui a prouvé que Vénus est un corps céleste…Des cosmonautes pour une mission de 6 mois dans l’espace, c’est faisable! Mais Poutine garde ses sous pour faire la guerre…Et voilà que la Russie perd un de ses « oeils » de l’espace…Pauvre Russie, tu devais éclairer le monde avec l’étoile du Berger, et te voilà cantonner à te chimailler pour les commandes d’un telescope!
SplendoRage
Ce type de projet coûtent des millions d’€ et ceux qui ont mit le plus, c’est bien les russes pour le coup … Satellite russe, envoyé depuis une fusée russe, depuis une base de lancement russe …<br /> Et d’un coup, les allemands qui coupe court à la collaboration alors qu’elle est indispensable pour les instruments à bord …<br /> Oui, les scientifiques qui osent se plaindre de la décision allemande ont raison … On parle d’un satellite qui se trouve à plusieurs centaines de milliers de km de la Terre et dont toute la communauté scientifique attend les premières observations et résultats !<br /> L’Allemagne est entrain de perdre toute crédibilité sur le plan astronomique au niveau mondial, et au lieu d’être plus intelligent et de dire « on continue pour la science », non … Ils préfèrent mettre leurs homologues russes dans une position impossible, quitte à les forcer à pirater les instruments de bord pour pouvoir continuer …<br /> C’est vraiment digne d’une cours d’école … Et je trouve LA-MEN-TABLE !
Blackalf
Ca fait un moment qu’on sait pour qui tu roules, ce message n’a donc rien d’étonnant.
ebottlaender
En même temps c’est un peu le but d’une sanction, c’est pas là pour plaire aux russes. Mais bon aussi, s’ils arrêtaient d’envahir leurs voisins…
SplendoRage
Vois-tu, je ne roule pour personne, mais je pense que que rien n’est fait par simple envie ou hasard … Le hasard n’existe pas …<br /> la 1ere guerre mondiale n’est pas arrivée par un simple claquement de doigt … Tout comme la seconde, ni la guerre en Lybie, en Irak ou en Afghanistan …<br /> Cependant, Si à la place de la Russie, cela avait été les USA ou même la France, j’en serais arrivée à la même conclusion … La décision de l’Allemagne est juste lamentable …<br /> Mettre la politique en avant de la science, et surtout de l’Astronomie … Non …<br /> Cela montre simplement qu’il ne peut pas exister de collaboration entre pays d’un point de vu des science sur le moyen ou le long terme … Et si tu me parles de l’ISS, cette station appartient à plus de 55% aux américains, 35 à 40% aux russes et les miettes pour les européens … Et si les USA estiment du jour au lendemain qu’ils doivent retirer leurs billes, je vois mal les européens reprendre le bébé … (Ce qui a faillit arriver sous l’ère Trump)
MattS32
SplendoRage:<br /> Cela montre simplement qu’il ne peut pas exister de collaboration entre pays d’un point de vu des science sur le moyen ou le long terme<br /> En effet, tant qu’il y aura des fous sanguinaires à la tête de certains pays et des illuminés pour les soutenir, ça sera un frein à toute collaboration scientifique à long terme.
bmustang
la russie devient infréquentable, mais d’autres sont à venir, le bloc s’organise contre l’occident, la paralysie économique, scientifique… ne fait que commencer et sera très dure.
Blackalf
SplendoRage:<br /> Vois-tu, je ne roule pour personne<br /> Ce n’est pas ce que montre ton historique de messages supprimés, il prouve au contraire abondamment de quel côté vont tes sympathies.
mcbenny
C’est vrai que la Russie n’a jamais changé de position dans des expériences/processus scientifiques depuis leur invasion de l’Ukraine, pas vis-à-vis de l’ISS, pas vis-à-vis des lancements de Soyouz, etc.
SplendoRage
Sauf que ce n’est pas les russes qui bloquent le déploiement d’eRosita, mais l’Allemagne … Jusqu’à présent, RosCosmos a respecté ses engagements sur le point de vue de la recherche spatiale …<br /> Ce qui n’est pas le cas pour l’autre côté …<br /> Ca, c’est un fait … Comme je l’ai déjà dis, la science ne devrait avoir aucun parti prit politique, car c’est de part la science que l’humanité avancera. Pas autrement ! Hors, la réponse de l’Allemagne n’a rien de scientifique, mais bien politique, pour faire plaisir aux copains voisins … Et ça, c’est pas normal !<br /> @Blackalf : Tu as raison, ma sympathie ne va vers qu’un seul côté, le mien ! Au collège, à force de harcèlement et de violence à mon égard, on m’avait octroyé le statu de la collégienne victime invisible aux yeux de tous à celle du bourreau indéfendable de par mes actions en réponse à ce qu’on me faisait subir …<br /> Donc désolée de ne pas manger au râtelier de la bien-pensance générale ;o
MattS32
SplendoRage:<br /> Sauf que ce n’est pas les russes qui bloquent le déploiement d’eRosita, mais l’Allemagne<br /> Oui. Parce qu’ils ne veulent pas collaborer avec un fou sanguinaire. Ce qui est fort compréhensible.<br /> SplendoRage:<br /> Comme je l’ai déjà dis, la science ne devrait avoir aucun parti prit politique<br /> Sauf que la science, elle sert aussi la propagande des fous sanguinaires. Et les avancées scientifiques peuvent aussi éventuellement leur servir dans leurs sombres plans. Donc logique de ne pas vouloir collaborer avec eux.<br /> Alors oui, peut-être que à cause de ce retrait de l’Allemagne, l’humanité va avancer un peu moins vite. Mais c’est toujours moins grave que les actions de l’autre taré qui la font régresser à vitesse grand V (y compris d’ailleurs dans le domaine spatial, car l’industrie spatiale ukrainienne se retrouve à l’arrêt, bloquant plusieurs projets qui en dépendaient directement (comme le lanceur européen Vega ou le lanceur privé allemande de Rocket Factory), ou indirectement, via l’avion de transport AN-225, unique au monde et détruit par les sbires du taré.
Oli1
à @Blackalf, à propos de Spleen<br /> Je trouve extrêmement dommage qu’un intervenant dont je partage pleinement le point de vue au niveau du partage de la science et du mélange science/politique soit automatiquement classé comme étant pro-russe. J’ai envie de dire : et alors ? N’a-t-on plus le droit de penser différemment ? Est-on obligé de penser comme les autres sans trop réfléchir, si l’on ne veut être taxé de noms d’oiseaux ?<br /> Pour ma part, je reconnais bien évidemment les torts de l’envahisseur, mais des analyses un tant soir peu approfondies montrent que tout n’est pas noir ou blanc. N’oublions pas non plus que l’envahi est prêt à nous appauvrir sans se soucier des conséquences (qui pourraient débouhcer sur des guerres civiles ?), et rêverait que l’on entre dans sa guerre. Est-ce vraiment cela, un ami ?
julla0
Oui c’est cela un ami, on l’aide quand il est en train de mourir… tes considérations économiques ne sont pas dans son esprit car il a bien d’autres choses à penser.<br /> Quant à tes analyses… je ne vais pas trop m’étendre sur le sujet…<br /> Penser l’impensable, ce n’est pas penser différemment, comme dit au dessus par /troll, c’est juste du troll et encore, il est gentil.<br /> Maintenant si les pro-russes pouvaient éviter d’intervenir sur chaque sujet, ce serait bien.
SlashDot2k19
Encore un dommage collatéral de la guerre… Je sais pas où on va, mais on y va en courant…
Palou
@Oli1 Ne te base pas sur un ou deux messages de la personne que tu cherches à défendre (Spleen, ou plutôt SplendoRage), Clubic a un bon dossier en stock
juju251
Merci de relire le titre de l’artile à minima avant de poster un commentaire :<br /> Les commentaires « débats » sur le conflit Russie Ukraine en cours ont été effacés, ils n’ont pas leur place sur ce sujet.<br /> Je rappelle, une fois de plus que le fait de poster sciemment des messages hors sujets sont considérés comme un manque de considération et de respect de l’auteur de l’article et seront donc effacés.<br /> Merci d’avance.
Mandolin-Kid
« …tout simplement car ils sont conçus… » : vous êtes coutumiers de la confusion entre « car » et « parce que », conjonction de coordination et conjonction de subordination qui ne jouent pas du tout le même rôle, et qu’on ne peut pas utiliser l’une pour l’autre. « Car » sert par exemple non à donner la réponse à une question, mais à expliquer pourquoi on pose la question.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Un Cygnus à tout faire ! Le cargo NG-17 est reparti de la station spatiale hier
La petite sonde Capstone de la NASA décolle vers la Lune !
La Chine pourrait tenter de ramener des échantillons de Mars deux ans avant la NASA et l'ESA
La sonde spatiale Psyche ne partira pas explorer son grand astéroïde avant 2023
Découvrez les clichés du deuxième survol de Mercure de la mission BepiColombo
Ariane 5 est encore là et décolle ce soir avec deux grands satellites
La NASA a sélectionné l'équipage qui prendra place à bord de Starliner pour son premier vol habité
Ce système planétaire se désintègre lentement sous l'œil de nos télescopes
Starship : une première tentative de décollage orbital le mois prochain ?
Des employés de SpaceX se plaignent du comportement d'Elon Musk dans une lettre ouverte... et se font virer
Haut de page