Web Summit - Faut-il interdire la "robotphilie" ?

05 novembre 2015 à 10h42
0
A l'heure du Machine Learning et en plein boom de la robotique, les premiers débats sur l'éthique à suivre émergent à l'occasion du Web Summit. La question n'est pas anodine : que penser des ébats sexuels entre un homme et un robot ?

Quelle position doit adopter l'humanité face à la robotique ? Doivent-ils être égaux aux humains ou définitivement soumis à ce dernier. Quelle sont les implications de la robotique en général sur la société ? Voilà un vaste débat abordé à l'occasion du Web Summit avec un point de réflexion pour le moins insolite : quel avis devons-nous avoir face aux humains ayant des ébats sexuels avec des robots ?

Pour certains, cette pratique est fondamentalement mauvaise puisque la machine est mise sur le même plan que l'humain. L'homme devient donc lui-même une chose. A vrai dire, il existe même des campagnes militant contre les pratiques sexuelles avec les robots. L'homme étant repositionné en tant que simple chose, la pratique entrave la première règle fondamentale de la robotique à savoir : ne pas faire de mal à l'homme et à sa nature.

Plusieurs comparaisons ont été dressées entre le Robot Sex et la prostitution, notamment parce que la personne payée est généralement elle-même considérée comme un objet permettant d'assouvir ses besoins. Kathleen Richardson, chercheuse à l'université britannique de Montfort, mène cette campagne contre cette nouvelle forme d'ébats. Elle explique d'ailleurs que les acteurs du marché justifient précisément cette pratique en avançant qu'elle permettra de limiter les effets de la prostitution. « Mais nous perdons notre sens de l'humanité », affirme-t-elle.

035C000008233876-photo-sex-robot.jpg


De leur côté, les défenseurs de cette pratique avancent justement que contrairement aux prostituées, les robots ne subiront pas de traumatismes physiques et psychologiques. En outre, cela offre des opportunités aux personnes handicapées rencontrant un certain nombre de problèmes relationnels. Aussi Nell Watson, « futuriste » à l'université Singularity en Silicon Valley, estime que le principal malaise humain est la solitude et que le robot peut, d'une certaine manière, y remédier.

Enfin, pour certains les relations sexuelles avec les robots sont une suite logique de ce qu'il se passe déjà aujourd'hui. Déjà, les sites pornographiques proposent le plus souvent des conversations coquines avec de prétendues personnes. Bien souvent, ces dernières prennent la forme de bots programmés pour échanger avec le client. Certains ont même tenté de draguer Cortana !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Nintendo va lancer une manette Switch inspirée de la Super Nintendo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top