INNOROBO 2012 : Innovation, handicap et accessibilité

Ludovic Loth
Spécialiste logiciels et apps
16 mars 2012 à 16h45
0
L'émergence de la robotique de service (définie par opposition comme toute robotique non industrielle) amène avec elle un grand nombre de problématiques, mais également de solutions, et ce, notamment dans le domaine du service à la personne.

L'innovation en robotique fait parfois rêver, compagnons ou robots industriels et de services intelligents, robotique ludique ou d'éducation. Cependant la robotique sait aussi être une réponse aux enjeux sociétaux majeurs tels que le handicap ou le vieillissement de la population.

Mobilité

00C8000005039032-photo-cyberdyne-robot-suit-hal.jpg
Acteur majeur et motivant de la communauté robotique internationale notamment grâce à l'emblématique Professeur Sankai, la société Cyberdyne ne fait pas dans la demi-mesure. Véritable défi technologique, l'exosquelette Robot Suit HAL a pour ambition de redonner ou d'aider à la marche et plus encore. Détectant les signaux du cerveau à même le muscle, et donc, sans capteur cérébral, celui-ci permet en effet d'exécuter des mouvements de façon naturelle et sans effort. Reste que si le patient ou l'utilisateur n'est pas capable de fournir ses signaux, un système autonome est capable de prendre le contrôle effectuant des mouvements préenregistrés tels que la marche, la descente ou la montée d'escaliers.

Ce système se présente sous forme de jambières rigides de « seulement » 12kg, et pouvant fonctionner jusqu'à 15 heures sans recharge, et force est de constater que les démonstrations sont impressionnantes. La société commercialise également un système pour le buste et les bras approximativement du même poids et de même autonomie. Cet ensemble très futuriste s'est déjà vendu à près de 2 000 exemplaires au Japon.

0096000005039120-photo-topchair.jpg
Demandant un peu moins d'efforts d'imagination, nous avons également pu rencontrer l'entreprise française TopChair. Actrice au cœur de la fédération SYROBO, celle-ci propose un fauteuil roulant capable de monter et descendre des escaliers grâce à un chenillard incrusté, en plus des roues, sous le fauteuil. Cette technologie destinée à affronter les obstacles urbains les plus contraignants est commercialisée depuis 2008 et tend à intégrer de plus en plus de capteurs et d'électronique afin de rendre ce fauteuil encore plus performant.

Déficiences visuelles

La fédération française SYROBO regroupe donc nombre de petites et moyennes entreprises aux recherches et technologies innovantes. Spikenet Technology est de celles qui répands sa technologie dans le monde entier. Actant dans le domaine du traitement vidéo, celle-ci travaille notamment sur un projet alliant vidéo détection et géolocalisation permettant de guider par la voix et le son une personne atteinte de déficience visuelle vers un objectif (ou un objet) donné.

Si la robotique est un « alliage » fait de matériel et de logiciel, c'est bien dans ce dernier domaine que Spikenet Technology excelle. Basé sur les connaissances biologiques des couches de la perception visuelle et des réseaux neuronaux, leur système de traitement d'image permet en effet de reconnaitre une forme en quelques millisecondes seulement en travaillant à basse résolution sur la « saillance » des formes (ce qui rend cette méthode insensible aux défauts de lumière ou de bruit).

Cette façon de travailler permet, de ce fait, d'utiliser des caméras dont la résolution n'est pas la première qualité (on mise ici plus sur la vitesse) sur un système embarqué et léger. Bien évidemment les applications de ce type de technologie s'étendent au-delà du handicap ; la défense et la sécurité se montrent déjà fort intéressées par le sujet. Une technologie d'avenir donc, qui ne permettra peut-être pas aux non-voyants de voir, mais possiblement d'évoluer sans trop de problèmes dans un environnement inconnu.

Robots de compagnie

00AA000005039254-photo-robosoft.jpg
Autre domaine en pleine extension : l'assistance aux personnes âgées. Robosoft est une entreprise de robotique qui proposait jusque là des solutions de sécurité, de nettoyage ou encore de transport. Si nous les connaissions, les voir arriver sur le marché des robots de compagnie aurait certainement été une surprise. Qui peut le plus peu le moins, ceux-ci nous présentaient Kompaï, un robot se voulant être, selon le constructeur, une « béquille » pour la personne âgée ou le service d'aide à domicile (médicalisé ou non) qui la possède. Comprenez par là que le robot se veut être l'aide nécessaire à une personne âgée afin qu'elle puisse rester chez elle le plus longtemps possible avant l'intégration en maison de retraite.

Kompaï se déplace avec ou sur la demande de l'utilisateur, lui demande régulièrement si tout va bien, lui rappelle de prendre ses médicaments et peut-être pris en main à distance par le médecin ou l'infirmière pour s'assurer que tout va bien. Reconnaissance et synthèse vocale sont bien entendu de la partie, et l'utilisateur peut même jouer avec celui-ci.

Pour le moment, l'interface homme-machine est un ordinateur portable tactile, gageons que ce n'est pas ce qu'il y a de plus engageant surtout face à une personne âgée; mais Robosoft prévoit déjà des améliorations de ce côté.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top