Pepper, le robot humanoïde à 1 790 $, se fait virer de tous ses postes

Nerces
Par Nerces, Spécialiste PC & Gaming.
Publié le 15 juillet 2021 à 15h00
© SoftBank
© SoftBank

Même les robots ont des sentiments…

Présenté pour la première fois le 5 juin 2014, Pepper, le robot humanoïde conçu par SoftBank, a été produit à plus de 27 000 exemplaires. Il n'est plus aujourd'hui fabriqué qu'à la demande… la faute à ses « licenciements » successifs. Explications.

Un robot « français »

Facturé 1 790 dollars l'unité, Pepper est un robot « hôte » dont l'objectif est d'accueillir le public dans les meilleures conditions. Pour cela, il adopte bien sûr une forme humanoïde, mais se trouve aussi capable d'analyser le visage et la voix de son interlocuteur ou interlocutrice pour détecter ses émotions.

À l'origine du projet Pepper, on trouve le robot Nao, imaginé par la start-up Aldebaran Robotics, basée à Paris. En 2012, le Japonais SoftBank rachète la société française et s'engage dans le nouveau projet avec un objectif ambitieux : faire de Pepper un robot de service destiné aussi bien aux entreprises qu'aux particuliers.

Dans un premier temps cependant, Pepper n'est pas proposé à tout le monde, « n'importe comment ». Si les particuliers japonais peuvent effectivement en faire l'acquisition, il faut être une entreprise pour s'en offrir un hors de l'archipel.

Plus de 27 000 robots produits

Au départ le succès semble être au rendez-vous. Nous n'avons pas les chiffres concernant les particuliers, mais entre curiosité et réel besoin, de nombreuses entreprises font l'acquisition du robot d'un mètre vingt de haut : SoftBank bien sûr, mais aussi Nestlé, Renault, Carrefour, Costa, Uniqlo...

© SoftBank
© SoftBank

La société Nissei Edo Co., spécialisée dans les plastiques, a aussi embauché Pepper et l'a habillé en moine bouddhiste. Le robot était programmé pour des chants liturgiques. Du côté de Nestlé, ce ne sont pas moins de 1 000 robots qui ont été achetés et mis à disposition des magasins de la marque à travers le Japon : l'objectif était de présenter les machines Nespresso. Par ailleurs, de nombreuses maisons de retraite japonaises ont fait de Pepper un compagnon pour leurs résidents.

Or, dans tous ces cas de figure, Pepper a déçu. Les robots ont petit à petit été retirés de leur poste et, lorsque c'était possible – lorsqu'acheter en contrat de leasing – retournés à SoftBank. Pour Takayuki Furuta, responsable à l'Institut de Technologies de Chiba, le problème vient des trop fortes attentes du public : « Parce qu'il a la silhouette d'un humain, on s'attend à ce qu'il réagisse avec l'intelligence d'un humain. La technologie actuelle n'est pas au niveau, c'est un peu comme comparer une voiture jouet avec une vraie voiture ».

Si Pepper a donc été « viré » de nombreux emplois sans ménagement, nul doute cependant qu'il constitue une étape supplémentaire dans la démocratisation de la robotique et que les robots des générations futures seront plus convaincants encore.

Source : TweakTown

Par Nerces
Spécialiste PC & Gaming

Tombé dans le jeu vidéo à une époque où il fallait une belle imagination pour voir ici un match de foot, là un combat de tanks dans ces quelques barres représentées à l'écran, j'ai suivi toutes les évolutions depuis quarante ans. Fidèle du PC, mais adepte de tous les genres, je n'ai du mal qu'avec les JRPG. Sinon, de la stratégie tour par tour la plus aride au FPS le plus spectaculaire en passant par les simulations sportives ou les jeux musicaux, je me fais à tout... avec une préférence pour la gestion et les jeux combinant plusieurs styles. Mon panthéon du jeu vidéo se composerait de trois séries : Elite, Civilization et Max Payne.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Proutie66

Touche t-il les assedic?

tinou7789

Cela n’existe plus depuis plus de 10 ans.

Space_Boy

C’était clair depuis le début. Il a une tête et 2 bras, mais con comme une sardine (pardon). En plus, il y a un écran. Bizarre non?
Par contre, régardez le robot « Sophia ». Il y a un entretien avec Will Smith. La c’est que de l’AI, et bien impressionnant.

Par contre, cela a aidé sans doute dans l’adaptation du peuple de ces robots humanoide.

SlashDot2k19

N’est pas Astro le petit robot qui veut…

Rom_un

J’ai eu un Peeper pendant 3ans et c’est une superbe interface homme machine pensée pour interagir le mieux possible avec les humains grâce à ses nombreuses émotions programmables.
Le soucis viens du contenu proposé : des scénarios scriptés de présentations commerciales sans IA ( du genre : Produit suivant ou Menu ?).
Avec une connexion wifi, on peut intégrer n’importe quelle IA. Et ainsi juger de son niveau de conversation.
Facile à programmer en phyton. 15 minutes pour créer une version qui reconnaît le sexe et l’âge et en fonction demande le 06.
Pour l’écran sur le torse, c’est très pratique dans pas mal de cas où un schéma et un plan valent mieux qu’un long discours. Mais aussi dans la prise de contrôle à distance par un humain ou la tablette affiche le visage, trop bizarre sinon d’avoir la voix du robot qui change en humain. Cela fait parti de l’expérience acquise sur l’interface homme machine par cette boîte.

philouze

on sent le potentiel totalement gâché par des implémentations hazardeuses. J’ai eu à faire au Pepper de Renault vers 2013/14, c’est totalement inutile, parce que le niveau d’interaction était proche du néant, et que tout ce que ça proposait c’était naviguer sur sa tablette entre des trucs qu’on connaissait déjà ou qu’on voyait en vrai dans le show-room à 5m du robot.
Mal pensé, sans but, mal interfacé. Le robot lui même n’était probablement pas en cause.

wackyseb

La seule question à poser aux robots est où sont les humains.
Laissons les robots où ils sont et continuons d’embaucher de vrais personnes.

cid1

On est loin de Skynet et tant mieux. :smile:

Djudenne

Ou alors c’st un plan de Skynet pour faire croire que les robots sont nul et faut pas s’en mefier mais maintenant ils sont retiré, caché et construise d’autre robot…
Ne sous estimes pas Skynet, on est foutu ^^

tux.le.vrai

L’évolution technologique rend encore plus vite les robots obsolètes que les hommes.

Dommage qu’ils soient juste dépassés par de nouveaux robots. Combien de temps, pourrons nous (les hommes) suivre ?