Hyundai discute avec SoftBank pour racheter Boston Dynamics pour 1 milliard de dollars

La holding japonaise pourrait céder l'entreprise innovante qui a popularisé les robots Atlas, Spot et Pepper au constructeur automobile sud-coréen.

Après être passée dans les mains de Google pendant plusieurs années puis de SoftBank depuis 2017, l'entreprise américaine Boston Dynamics pourrait être vendue au groupe Hyundai. C'est en tout cas ce qu'affirment nos confrères américains de Bloomberg, qui évoquent « des pourparlers », sur la base de sources proches du dossier. Le montant de l'opération pourrait atteindre le milliard de dollars.

Les représentants de Hyundai, SoftBank et Boston Dynamics gardent le silence

Grâce à ce milliard de dollars, Hyundai prendrait le contrôle de la firme du Massachusetts, fondée par Marc Raibert en 1992, et qui a fait le buzz à plusieurs reprises ces dernières années, notamment avec l'intrigant Spot, le robot-chien, dont la commercialisation a démarré en juin dernier, pour un coût unitaire de 75 000 dollars.

Les sources qui ont fait fuiter l'annonce de discussions ont tenu à conserver l'anonymat, précise Bloomberg, de peur que la révélation de leur identité ne fasse capoter les pourparlers.

Hyundai a refusé de commenter les révélations, mais indique poliment « explorer en permanence diverses opportunités d'investissement et de partenariat », tandis que Boston Dynamics affirme que ses travaux « continuent d'enthousiasmer les partenaires intéressés à explorer une relation commerciale plus profonde avec notre société ».

Pas de rentabilité pour Boston Dynamics

En cas de vente, Boston Dynamics franchirait une nouvelle étape de son développement. Après s'être séparée du Massachusetts Institute of Technology (MIT), l'entreprise est longtemps restée indépendante, jusqu'à ce que Google, alors tournée vers la robotique à cette époque, finalise son rachat en décembre 2013. À l'époque, l'opération fut estimée à 500 millions de dollars.

En 2017, Alphabet, maison-mère de Google, décide de se débarrasser d'un actif qui n'était pas rentable. Au mois de juin, Boston Dynamics est rachetée par SoftBank. Depuis, l'entreprise a soigné sa communication et régulièrement fait la une des médias. Visuellement, c'est beau. Et d'un point de vue technologique, Boston Dynamics fait état de réelles avancées sur le secteur de la robotique. Pourtant, il est toujours difficile de percer son modèle économique.

Si le buzz est certain, l'entreprise affirme ne pas avoir encore dégagé de bénéfices. Hyundai pourrait remédier à cela. Le groupe sud-coréen utilise des robots industriels dans son activité de constructeur automobile, et pourrait mettre à profit, au propre comme au figuré, cette potentielle acquisition.

Source : Bloomberg

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Pour Amazon, le robot est l'avenir de la sécurité des travailleurs
La reconnaissance faciale envisagée pour sauver les koalas de l'extinction
Les compagnies aériennes prévoient d'investir massivement dans les taxis volants
Le robot chinois Zhurong nous fait parvenir des photos depuis la planète Mars
Sur les traces du Concorde : United Airlines achète 15 avions supersoniques auprès de Boom Supersonic
Désinformation en ligne : le MIT met au point une IA capable de détecter les réseaux de fake news
Airbus dévoile son idée d'éclairage à bord des avions pour faciliter le débarquement des passagers
Quand l’intelligence artificielle devient une alliée des archéologues
Le Mayflower, bateau autonome tournant à l'énergie solaire, est prêt à traverser l'Atlantique
Snapchat et LEGO® veulent vous faire construire ensemble, à distance et en réalité augmentée
Haut de page