Boston Dynamics va vendre des bras pour Spot, son chien robot, dès l'an prochain

25 octobre 2020 à 16h32
8
Spot Boston Dynamics © Boston Dynamics
© Boston Dynamics

Placé sur Spot, le bras robotique servira à ouvrir des portes, ou manipuler des objets tombés au sol.

Fort de 260 exemplaires vendus depuis juin dernier, le chien-robot Spot n'en finit pas d'épater par ses facultés de déplacement. Boston Dynamics mettra bientôt en vente un bras-accessoire pour compléter ses fonctionnalités.

Cap vers de nouveaux horizons

En juin dernier, Boston Dynamics lançait la commercialisation pour le grand public de son chient-robot Spot. Mis en vente pour la coquette somme 75 000 $, le robot quadrupède est capable de se déplacer sur tous types de terrains et permet d’automatiser des tâches d’inspection de routine et de saisie de données, sur des lieux comme des chantiers de construction ou des infrastructures énergétiques.

Le fondateur de Boston Dynamics, Marc Raibert, n'avait pas attendu pour annoncer l'arrivée prochaine d'un nouvel accessoire pour compléter le robot : « Nous allons rendre [Spot] disponible avec un bras robotique dans quelques mois. Nous avons des prototypes qui fonctionnent, mais ils ne sont pas encore commercialisables ». Ce sera chose faite en 2021, a récemment indiqué la compagnie américaine.

« Doté d’un bras, le robot devient un système de manipulation mobile. Cela ouvre vraiment de larges horizons pour les capacités des robots », s'enthousiasmait Marc Raibert. Mais pour quoi faire au juste ?

Une API ouverte pour personnaliser le bras

Dans sa programmation standard, le bras permettra d’ouvrir des portes et de ramasser des objets. Mais pas que : « Le bras est bien plus qu'un simple outil informatique », précise Rob Playter, nouveau P.-D.G. de Boston Dynamics. « Il sera doté d'une interface utilisateur intuitive et équipé pour fonctionner à la fois par télémanipulation et selon des comportements autonomes supervisés via la tablette ».

spot bras robotique
Spot arm © Boston Dynamics

Les développeurs pourront également personnaliser les fonctions du bras via une API que Boston Dynamics mettra à leur disposition. L’entreprise américaine a par ailleurs annoncé une version de Spot dédiée aux entreprises avec une station de chargement. Installée à un endroit déterminé, le chien-robot s’y posera de manière autonome lorsque ses batteries seront vides.

Il faudra toutefois attendre encore un peu pour un usage domestique : « Je pense que vous allez adorer que le robot puisse être placé dans une pièce et utiliser son système de vision pour identifier les vêtements de vos enfants qui traînent, ou peut-être vos propres vêtements qui traînent […] les saisir et les mettre dans le panier à linge », prédisait Marc Raibert.

Source : Engadget

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
9
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Un robot crée une superbe fresque Super Mario en domino en 24 heures
Amsterdam a inauguré le tout premier pont en acier imprimé en 3D
Face au blocus des communications à Cuba, les USA envisagent de déployer Internet via des ballons
La Défenseure des droits s'oppose aux caméras de reconnaissance des individus dans l'espace public
Voici CAPS, la capsule volante française autonome, passe-partout et monoplace (Vidéo)
Végétaliser les villes ? Google veut cartographier les quartiers prioritaires
Les chasseurs d’ondes de l’ANFR à la recherche des fréquences suspectes (Vidéo)
Après le supersonique, United Airlines veut des avions à propulsion électrique
Elon Musk réserve chez Virgin Galatics quand Bezos dézingue son concurrent
Haut de page