COVID-19 : le robot Spot de Boston Dynamics utilisé pour un diagnostic à distance

27 avril 2020 à 10h20
0
Spot Boston Dynamics
© Boston Dynamics

La société spécialisée dans la robotique, Boston Dynamics a annoncé que son robot-chien Spot était utilisé dans la lutte contre l'épidémie de COVID-19. Dans un hôpital de la région de Boston, il sert au diagnostic de patients à distance.

L'enseigne entend étendre cet usage : elle a mis à disposition des informations matérielles et logicielles concernant ses produits, souhaitant inciter d'autres acteurs de la robotique et du médical à la suivre dans cette voie.


Utilisé en diagnostic

L'hôpital de l'université Harvard, dans la région de Boston, utilise depuis près de deux semaines un robot Spot pour diagnostiquer les personnes suspectées d'être malades du nouveau coronavirus. Le robot se déplace d'un patient à l'autre, permettant à un spécialiste de santé d'interagir avec des malades sans les toucher.

Boston Dynamics, anciennement filiale de Google, qui fait désormais partie du groupe japonais SoftBank, prévoit donc e présenter Spot comme un outil de télémédecine. Cette méthode permettant d'éviter les contacts avec les patients, elle réduit logiquement les risques de contagion.

Dans un communiqué, la société a déclaré : « Aujourd'hui marque la deuxième semaine de présence de Spot dans un hôpital local de Boston, celui de Brigham and Women's, où le robot est déployé en tant que plateforme de télémédecine mobile, permettant aux prestataires de soins de santé de trier à distance les patients ». Elle ajoute : « Nous écoutons leurs commentaires sur ce que Spot pourrait faire de plus, mais nous sommes encouragés par leurs rapports selon lesquels l'utilisation du robot a aidé le personnel infirmier à réduire le temps d'exposition à des patients potentiellement contagieux ».


Les avantages de la télémédecine

Dans le cas de l'hôpital de Boston, Spot a transporté un et une radio bidirectionnelle, permettant aux médecins de réaliser une véritable visioconférence avec chaque patient.

Selon Boston Dynamics, l'utilisation du robot et la réduction du risque permettent à une partie du personnel médical de se concentrer sur les diagnostics, et à une autre de se préserver pour d'autres tâches. Avec Spot, les médecins peuvent même diagnostiquer les patients depuis chez eux. La firme explique ainsi : « Avec les protocoles actuels dans les hôpitaux locaux, les patients soupçonnés de contracter le COVID-19 sont invités à faire la queue dans des tentes à l'extérieur pour répondre aux questions et obtenir des évaluations initiales de la température. Ce processus nécessite jusqu'à cinq membres du personnel médical, ce qui expose ces personnes à un risque élevé de contracter le virus. Grâce à l'utilisation d'un robot mobile, les hôpitaux sont en mesure de réduire le nombre de personnel médical nécessaire sur les lieux ».

La société a ajouté rendre son travail open-source, invitant « toute plateforme de robotique mobile » à l'utiliser afin d'aider le domaine médical. Elle précise que les données mises à disposition ne sont pas dépendantes d'appareils ou de logiciels de la marque, celles-ci pouvant par exemple être adaptés à des robots à roues ou à chenilles. En tout cas, voilà un nouvel emploi pour Spot le robot-chien.

Source : The Verge.
Modifié le 27/04/2020 à 10h20
21
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Crysis Remastered revient en vidéo et annonce déjà son report
scroll top