🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

Le comble : cet artiste se fait bannir car sa création ressemble trop à ce qu'aurait fait une IA

10 janvier 2023 à 12h00
51
Création bannie Ben Moran © Ben Moran
L'œuvre bannie en question © Ben Moran

La communauté Reddit r/Art, forte de 22 millions de membres, a banni un artiste à cause d'une œuvre considérée trop proche du travail d'une IA.

L'œuvre en question, en introduction de cet article, a été réalisée par Ben Moran, après un travail de très longue haleine. Celui-ci a dû se battre becs et ongles pour faire appel de la décision auprès de la modération du groupe, notamment grâce à un important soutien de ses pairs.

L'art marche sur la tête

Cela fait maintenant des mois que les intelligences artificielles d'art telles que DALL-E ou Mid-journey défraient la chronique et divisent les communautés d'artistes. Au point que celles-ci ont majoritairement décidé de bannir des œuvres créées par ces outils. Depuis, une méfiance certaine s'est insidieusement installée, les artistes n'arrivant parfois même plus à faire la différence entre une œuvre humaine ou artificielle.

Le dernier cas d'école en la matière est l'affaire qui nous intéresse ici. Ben Moran s'est en effet vu banni du tentaculaire subreddit r/Art en raison d'une œuvre s'apparentant grandement aux travaux d'une intelligence artificielle. L'artiste a essayé de plaider son innocence en contactant la modération, arguant notamment être en mesure d'envoyer le fichier PSD de la peinture.

Ce à quoi un modérateur lui a crûment répondu : « Je ne te crois pas. Même si tu l'avais vraiment peinte, c'est tellement évident qu'il s'agit d'une œuvre générée par l'IA que ça n'a pas d'importance. Si tu es un artiste comme tu le prétends, alors tu dois te trouver un autre style. Car d'une tu ne convaincras personne, et deuxièmement une IA fera mieux que toi en à peine quelques secondes ».

Une sentence particulièrement cinglante, alors que Ben Moran avait passé un mois et une centaine d'heures sur sa création. De nombreux utilisateurs ont ainsi pris sa défense, forçant r/Art à passer un temps en mode privé, afin d'éviter les vagues de posts négatifs.

La faute à pas de chance

Cette décision du modérateur s'explique par le fait que le style adopté par l'artiste se rapproche malheureusement de ce que les outils de génération d'œuvres ont l'habitude de reproduire. À savoir un style Renaissance, dépeignant des femmes sur un thème guerrier.

Ben Moran enseigne par ailleurs le style Renaissance, considéré comme un bon point de départ pour se lancer dans l'art. L'artiste a ainsi partagé ses réticences vis-à-vis des œuvres créées via l'IA. « Avec le développement de ces outils, vous pouvez facilement apprendre un style artistique en une journée, sans connaître la théorie. Il suffit de taper quelques mots et vous avez ce que voulez en un rien de temps ».

Un sentiment largement partagé par de nombreuses communautés d'artistes (et plutôt ironiquement au sein même du groupe r/Art), estimant que les outils comme DALL-E ou Stable Diffusion dénaturent l'art et la passion qu'implique son processus créatif. Mais alors que l'IA semble être plus que jamais dans l'air du temps, difficile d'imaginer que ces outils décriés à plus d'un titre soient mis au ban de la société dans son ensemble de sitôt.

Source : Ben Moran via Twitter

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
51
19
Ezeta
Donc, un robot qui plagie un humain, c’est inadmissible, mais un humain qui plagie un robot, ça ne pose absolument aucun problème ?<br /> Et un humain qui plagie un humain ?<br /> l’art est très souvent et depuis toujours inspiré d’autres choses. Il n’y a qu’à regarder les adaptations du tableau de Léonard de Vinci, qui pullulent partout, et personne ne s’étonne que ce soit la même demoiselle avec exactement la même pose, juste une légère variation des couleurs, sur chacun de ces tableaux.<br /> Pour moi, si il y a réinterprétation, c’est OK.
nicgrover
Style Renaissance… Art pompier plutôt… entre renaissance et manga…<br /> Il devrait vraiment changer de style car même si la touche est propre le style reste très académique, style propice à l’IA.
nicgrover
On appelle cela un faussaire…
SlashDot2k19
Vous avez 2h.
Loposo
Si c est son style et qu il aime ça pourquoi pas, l IA ne fait pas que ce style d image.<br /> On peut demander à la basquiat à la soutine,kandinsky, miro,…<br /> Bref l admin est vraiment abrutis<br /> " Si tu es un artiste comme tu le prétends, alors tu dois te trouver un autre style. Car d’une tu ne convaincras personne, et deuxièmement une IA fera mieux que toi en à peine quelques secondes"<br /> Donc lui se prend pour un génie avec un style unique mais ils flippent tous des premières version d IA, des améliorations arrive bientôt, ça va être quoi la.<br /> Et pas mal d artistes connus ont eu des styles qui n ont pas forcément trouvé un publique au début, mais ils ont continué heureuselent
Feladan
De ce que j’ai compris, ce n’est pas tant une histoire de plagiat, c’est juste que ces outils sont accessibles et ne demandent pas les mêmes compétences (aucune, si j’ai bien compris faut juste entrer une phrase non ?) qu’un artiste.<br /> Sinon, tout le monde pourrait pondre des images AI, en faisant croire que c’est d’eux, dans un contexte où tout le monde pense tu l’as réalisé toi même.<br /> Tout simplement. Pour moi c’est normal que ce soit « banni ».<br /> Bon après ce qui pose problème, c’est la réponse du modérateur, qui est clairement un c*n et n’a visiblement lui même pas compris pourquoi c’est à proscrire .
nicgrover
En règle générale, on écrit les noms d’artistes avec une majuscule car ce sont des noms propres.<br /> Une IA ne créera jamais d’œuvre unique, ce qui est le propre de l’artiste. Elle copiera un style, un genre, interprétera sur la base de ce qu’on lui demandera de faire.<br /> Mais la démarche intellectuelle d’un Picasso, d’un Newman ou d’un Ryman ne sera jamais à sa portée trop d’éléments propres à l’être humain lui manqueront; enfin à l’heure actuelle mais je doute que le futur nous démontre le contraire…
Loposo
Il y a 1 an les mêmes artistes rigolaient des œuvres de l IA, c était pas bon du tout. En 1 ans ils flippent tous.<br /> Bref<br /> Mais la sur d autres sites, on a plus de détails, l artists a un book qu il a proposé pour démontrer, il a différentes maquettes,… Pas mal dans ce style car il le dit que c est un style qu il aime et la c était une commande pour un auteur de livre héroïque fantaisie avec qui il a déjà travaillé.<br /> L admin a juste mit son profil en invisible, lui a répondu que c était un menteur,… Un bon admin bien merdique<br /> Bref les IA font déjà des œuvres unique, après copier un style est une chose. Mais des millions d artistes ont fait et continue le style renaissance et à chaque fois ce sont des œuvres unique même si ils s inspire de ce qu ils ont vu ou étudié. Bref l IA fait des œuvres unique les images qu elle crée n existe nul part, c est pas des simple copies
Bombing_Basta
Faut bannir ce modérateur, et salement…<br /> Mais est-ce que ses chevilles passeront par le vide sanitaire…?
Than
Exemple typique où le modérateur en question est un c*n, qui ne passerait pas lui-même le test de Turing.<br /> C’est quand même dingue. L’IA s’inspire, mais l’humain n’a pas le droit de s’inspirer ?<br /> Quand bien même ça serait inspiré d’une IA, le problème n’est-il pas d’évoluer avec les techniques ?<br /> Auquel cas, s’il s’agit d’un « concours », alors mettre des règles et créer des catégories fera le reste.<br /> L’artiste se filmera en train de créer son oeuvre, en guise de preuve, ou autre moyen.<br /> En fait, là, c’est panique à bord parce que ce qui a longtemps été pensé comme une particularité humaine se trouve en fait confrontée à une chose toute bête : son égo.
Than
Oui et non.<br /> Aujourd’hui, c’est déjà de l’ordre du « peut-être ».<br /> C’est quoi créer une oeuvre « unique » ?<br /> Si c’est répondre à une demande, une envie, alors l’IA le fait déjà.<br /> Chaque oeuvre, ou modification d’une autre, inspiration d’une oeuvre, est une oeuvre unique.<br /> Qui décide de ce qui est une oeuvre ou non ?<br /> Tout est art.<br /> Pourquoi une oeuvre se définirait-elle uniquement par sa « démarche intellectuelle » ? Est-ce que toutes les oeuvres considérées comme telles rentrent dans cette définition ? J’en suis pas sûr, très loin de là.<br /> L’art, ça répond pas vraiment à tout un tas de critères, en permanence, pour toute chose.<br /> Des fois, c’est simplement quelqu’un qui a tenté un truc, et qui s’est « perdu » à persister jusqu’à ce que le résultat soit montré, ou aperçu par quelqu’un d’autre qui a trouvé ça intéressant.<br /> Et côté intérêt, on partage clairement pas tous le même sur les « oeuvres » (me parlez pas d’art moderne par exemple, ça n’en est pas pour moi mais ça en est pour d’autres).<br /> Il va falloir s’y faire. Artiste, ça évolue aussi. Leurs outils aussi évoluent.<br /> Mieux ou moins bien, j’ai pas la réponse à ça, mais je pense surtout que cette question n’a pas vraiment d’intérêt.<br /> Dans tous les cas, de quel droit on se permet de dire à un artiste qu’il devrait pas avoir son style, mais un autre ? C’est aberrant de stupidité.
ABC
Les IA graphiques et photo sont presque toutes basées sur le vol en ligne des œuvres d’artistes. Les IA ne font que recompiler, mixer, monter des images sur lesquelles elles n’ont aucun droit. Ces entreprises ont des pratiques illégales et doivent être sanctionnées et interdites. Si elles créaient elles même leur contenu, ça demanderait tellement de moyens que ça serait non rentable.<br /> Getty, la célèbre banque d’image a déjà interdit les images générées (volées) par les IA dans ses bases de données. L’IA artistique c’est juste un miroir aux alouettes pour les c*ns.<br /> L’IA des images n’est trop souvent qu’une vaste escroquerie qui consiste à faire prendre des vessies pour des lanternes. 0% création la dedans, 100% vol.
bennukem
Quid de la propriété intellectuelle des cœurs gravés sur les arbres ?<br /> Le metavers est là !
ABC
Ezeta : « Donc, un robot qui plagie un humain, c’est inadmissible, mais un humain qui plagie un robot, ça ne pose absolument aucun problème ?<br /> Et un humain qui plagie un humain ? »<br /> Pour l’humain qui plagie un humain, il y a déjà la loi. Les procès ne manquent pas, notamment s’il y a une utilisation médiatique ou commerciale.<br /> Pour l’humain qui plagie un robot, le problème ne se pose pas encore puisque les robots ne font qu’appliquer des algorithmes et des filtres. Quand ils créent du contenu, s’il n’est pas sourcé explicitement, ça a de grandes chances d’être issu de créations volées sur le web, donc du contenu humain dans 99,99999% des cas.<br /> Dans le cas présent, le travail de l’illustrateur utilise une structuration et des filtres (ou un sous-style) qui peuvent laisser planer le doute en effet.<br /> La solution est compliquée, une IA qui détecte les contenus volés en utilisant les mêmes algorithmes que les IA de vol de contenu ? Après, à toute règle il y a des exceptions. Les entreprises doivent laisser des contrôleurs inspecter leur système de création. Si elles refusent, interdiction.
nicgrover
Une chose importante que vous ne mentionnez pas est le discours qui va avec l’œuvre d’Art.<br /> Quand je parles d’œuvre unique c’est par référence à :<br /> L’ouvrier ne crée pas, il fabrique et répond à un cahier des charges et multiplie les exemplaires identiques.<br /> L’artisan est un peu plus libre, il crée un modèle (un buffet pas exemple) et le réalise en quelques exemplaires (avec quelques modifications esthétiques au besoin), la base restant la même.<br /> L’artiste produit une œuvre unique accompagnée du discours définissant l’œuvre ou tout du moins sa démarche artistique. Vous me direz, et Warhol dans tout cela… Il a bien multiplié l’image de l’image mais son œuvre dans sa globalité reste liée à l’unicité.<br /> En ce qui concerne l’Art moderne cela remonte aux année 1930, on parle plus d’Art Contemporain et il n’a rien à envier à l’Art de l’Histoire de l’Art en faisant partie intégrante, que l’on le comprenne ou non… Duchamp disait « Ce sont les regardeurs qui font les tableaux »… " Fontaine" 1917 R. Mutt (Duchamp)
Loposo
Non, car même en étant un très mauvais dessinateur d art, petit je m inspirait de perso de bd dessin animé ou pokemon pour dessiner. Mais ce n est pas bon je regarde comment c est fait et m en inspire,.<br /> Comme tout les étudiants en arts on apprends les techniques ( pas du vol même si tout le monde apprend les même) et après on décortique un tableau on le reproduit avec sa touche etc,… La encore pas du vole. Ils analysent pleins d œuvres style,…<br /> Donc ils assimilent ça pour en faire quelque chose plus tard avec leurs créations.<br /> Et ils ont jamais donné 1 euro à Picasso matisse, de vinci, caravage,…<br /> Donc en quoi l IA serait du vol, c est la même sauf qu elle a accès à beaucoup plus d œuvres et va bien plus vite.<br /> Bref ceux qui crient au vol sont ceux qui on peur d être remplacé, exemple graphiste pour faire un logo l IA le fait, bref plein de petit job sur feverr,…<br /> Et il y en a qui le prend en outils exemple création de site Web, ça donne des maquettes en quelques minute, présente au client et au final gagne du temp<br /> Getty souhaite faire plaisir à ses clients ne pas les froisser. Shutterstock lui décide de prendre les image faite par IA
nicgrover
Ancien étudiant en Art, jamais au grand jamais on ne nous a appris une technique quelconque, c’est plutôt du domaine des Beaux-Arts.
ABC
Loposo : « Il y a 1 an les mêmes artistes rigolaient des œuvres de l IA, c était pas bon du tout. En 1 ans ils flippent tous. »<br /> La prochaine fois, utilisez des mots que vous comprenez. <br /> Ou le monde revu et corrigé par les « je sais rien mais j’ai un avis sur tout » dignes des réseaux sociaux.<br /> Non les artistes n’ont rien à craindre des IA, c’est autre chose. Complémentaire quand c’est bien fait (très rarement donc). En revanche, les IA qui font beaucoup parler d’elles en bluffant, qui volent les contenus sur le web et bidouillent le travail des artistes sans leur autorisation pour faire des images dignes d’un faux Dali de la place du Tertre, et en faisant croire à des gens comme vous qu’elles ont créé quelque chose, c’est pas de l’art ni de la création. C’est juste du vol assisté par IA. La place des concepteurs de ces outils est devant un tribunal.<br /> Allez dans les écoles d’art, échangez avec des artistes qui vivent de leur travail, allez dans les musées en essayant d’analyser ce que vous voyez, cultivez-vous (vous en avez besoin). Et après seulement, vous pourrez émettre un avis qui éventuellement, vaudra quelque chose.
ABC
Loposo : « Non, car même en étant un très mauvais dessinateur d art, petit je m inspirait de perso de bd dessin animé ou pokemon pour dessiner. Mais ce n est pas bon je regarde comment c est fait et m en inspire,. »<br /> Vous êtes sérieux là ? Vous comparez vos gribouillages de Mickey avec la création et fondez là-dessus un raisonnement aussi fallacieux que risible.<br /> Même réponse que précédemment cultivez-vous. L’ignorance est la mère de la misère intellectuelle.
Loposo
J ai certainement fais autant de musé que vous voir plus, bref. Pas du vol.<br /> Si on demande faire un style dali l IA va s en inspirer comme si je demande à un étudiant.<br /> Bref au artistes de faire avec car ça disparaîtra pas, et pas du vol.<br /> Et qu’est ce qui vous dit que mes dessins n était pas de l art ?
Loposo
Clubic.com – 10 Jan 23<br /> Un manga généré par IA sur le point d'être publié<br /> Après la génération d'œuvres d'art, de texte, de voix et même de conseils juridiques, l'intelligence artificielle nous montre un nouveau versant de ses capacités.<br />
ABC
Nicgrover, ça fait plaisir de lire un avis de cette qualité.
ABC
C’est bien moche, juste une batterie de filtres, aucun design.<br /> Combien de travaux volés pour obtenir ce résultat ? Rien ne se créé à partir de rien, il faut des milliers (ou plutôt des millions) de créations humaines à la base pour servir de matière à l’IA.<br /> Si le studio ne peut sourcer ses bases, le risque de contenus volés est élevé.<br /> À savoir que pour la reconnaissance d’image, les GAFAM font travailler des millions de petites mains pour « éduquer » l’IA (y compris avec les captchas visuels). Alors pour la « création », mettre des filtres sur des images, les mettre dans des cases et maquetter le tout avec les pieds, OK. mais d’où proviennent les images de bases ? Le fling par exemple ? Les IA ne peuvent inventer les millions d’objets, de paysages, de créatures sous tous les angles et avec toutes les expressions. Tous les ordinateurs du monde n’y suffiraient pas. Sauf à utiliser les mêmes techniques que pour la reconnaissance d’image et en plus, en volant les contenus sans payer les créateurs d’images.
ABC
Loposo : « J ai certainement fais autant de musé que vous voir plus »<br /> C’est un gag ? Retournez-y, ne serait-ce que pour apprendre l’orthographe du mot Musée.
Than
Si vous insultez l’IA, insultez aussi tous les apprenants. Car on apprend tous des précédents, et des contemporains aussi… On fait exactement la même chose.
ABC
Avez-vous conscience que ça ne veut rien dire ?
Than
Quel discours ?<br /> Toutes les oeuvres d’art vont-elles avec un discours ?<br /> Je l’ai justement mentionné en précisant « Pourquoi une oeuvre se définirait-elle uniquement par sa « démarche intellectuelle » ? Est-ce que toutes les oeuvres considérées comme telles rentrent dans cette définition ? J’en suis pas sûr, très loin de là. ».<br /> Je ne suis pas certain que Van Gogh, par exemple, quand il réalisait des tableaux pour survivre en les vendant trois fois rien, avait une réelle démarche intellectuelle derrière autre que « put@in j’ai faim, donnez-moi à manger contre la seule chose que je sais faire et que j’aime faire » ? <br /> La démarche intellectuelle, c’est parfois un prétexte. Souvent/parfois/des fois, on crée une oeuvre pour le plaisir de la réalisation (parfois davantage que pour le plaisir de l’avoir terminée).<br /> Enfin, vous citez fort à propos ceci : « « Ce sont les regardeurs qui font les tableaux » »<br /> Donc la démarche intellectuelle, ou la définition d’art, au final, c’est les regardeurs qui la feraient ? Cette réponse me va très bien, perso’ ! Et je la trouve plus honnête.<br /> Certains « artistes » se cachent derrière ça, justement. Parfois parce qu’ils n’ont juste pas de démarche. <br /> Et parfois ils en ont une, mais se gardent de la donner pour x ou y raison.<br /> Bref, l’art, on peut s’amuser à le/les codifier, mais en réalité chacun y fait ce qu’il veut et y voit ce qu’il veut.<br /> Mais que l’artiste, systématiquement, accompagne son oeuvre d’un discours, c’est une fable. Et ça l’a toujours été.<br /> Par ailleurs, dans des concours, les artistes ne font-ils justement pas que suivre un cahier des charges un peu moins souple qu’un ouvrier ? Et un peu plus souple qu’un ingénieur ?
Than
Est-ce qu’un artiste qui ne vit pas de son travail n’est pas un artiste ?<br /> Je veux bien les définitions d’artiste.<br /> La votre me semble très capitaliste.<br /> Pas qu’elle soit fausse. Juste que ça pose question.<br /> Surtout avec le ton assez hautain que vous prenez pour répondre à l’ensemble des personnes n’ayant pas votre avis.<br /> Cultivez-vous aussi. Et apprenez l’humilité, vous en avez bien besoin.<br /> Après seulement vous pourrez émettre un avis qui, éventuellement, vaudra quelque chose et sera moins rassurant pour votre propre façon de voir les choses.
ABC
Que de lieux communs. Aucune hauteur de vue, vous prenez tous les propos de nicgrover au premier degré pour les monter en épingle et vous exciter avec. Plutôt que de lui rentrer dans le tas version gros bourrin, essayez de relire ce qu’il a écrit, humblement.
ABC
Than:<br /> Cultivez-vous aussi. Et apprenez l’humilité, vous en avez bien besoin.<br /> Pour la culture, c’est une tâche de chaque jour. Pour l’humilité, bien sûr, on en a tous besoin. Pour le reste, reprenez la réponse formulée juste avant.<br /> Than:<br /> Je veux bien les définitions d’artiste.<br /> La votre me semble très capitaliste.<br /> Bah non justement.<br /> « Il est une chose mille fois plus dangereuse que le bourgeois , c’est l’artiste bourgeois » —<br /> Baudelaire
Blackalf
Than:<br /> Surtout avec le ton assez hautain que vous prenez pour répondre à l’ensemble des personnes n’ayant pas votre avis.<br /> Cultivez-vous aussi. Et apprenez l’humilité, vous en avez bien besoin.<br /> « Balayer devant sa porte » : S’attaquer à reconnaître et/ou corriger ses propres erreurs, manquements, limitations, problèmes…avant de prétendre s’occuper, en paroles ou en actes, des erreurs, manquements, limitations ou problèmes des autres.<br />
Than
Alors, en fait, y’a pas de premier degré à toutes les sauces.<br /> Par contre il y a de vraies interrogations. Vous pourriez avoir la décence d’y répondre, pour qu’on échange quelques pensées intéressantes, plutôt que votre pathétique agressivité ?<br /> Qu’en dites-vous ?<br /> Au contraire, je ne suis pas du tout rentré dans le tas de Nicgrover. J’ai trouvé sa réponse intéressante, même si je ne suis pas forcément d’accord avec.<br /> Et ce n’est pas parce que je ne suis pas d’accord avec quelqu’un que je lui « rentre dedans » quand je lui réponds. On appelle ça échanger, discuter, etc.<br /> Je le disais justement plus haut : apprenez l’humilité, mais maintenant j’y ajoute aussi qu’il serait plus efficace dans vos conversations avec d’autres humains que vous appreniez à comprendre ce que vous lisez. Humblement, mais en passif-agressif quand même, honnêtement. <br /> On récolte ce qu’on sème. Parce que vous, dans le genre bourrin, vous vous posez bien. Mais on peut mettre ça de côté, et avoir une vraie discussion.<br /> Mes questions à Nicgrover tendaient plutôt vers cette direction. Maintenant, à chacun la décision de la voie à prendre… et ça, je ne peux humblement rien y faire.
Than
Ça s’appelle monter d’un cran avant de redescendre plus calmement.<br /> Ce que j’ai fait dans mon message suivant.<br /> Ce n’est pas admissible non plus de laisser ses messages où il « rentre dans le tas » d’autres personnes sans la moindre remarque de la modération, au moment où j’écris du moins. <br /> Dans la vie réelle, on ne laisse pas quelqu’un nous parler comme ça sans lui faire remarquer. Plus ou moins poliment.<br /> Je n’ai pas été particulièrement gentil, mais je n’ai pas été injurieux non plus.
ABC
Than:<br /> apprenez l’humilité<br /> Vous y tenez ! Je vous ai déjà répondu, j’y travaille chaque jour.<br /> En même temps, en vous lisant, je relativise.
StephaneGotcha
Chat GPT va bientôt assigner en justice tous ceux qui essayent d’écrire quelque chose sans passer par lui.<br /> Genre un commentaire sur un site internet par exemple.<br /> Hé m…
Blackalf
Than:<br /> Ce n’est pas admissible non plus de laisser ses messages où il « rentre dans le tas » d’autres personnes sans la moindre remarque de la modération, au moment où j’écris du moins. <br /> Le problème de beaucoup de membres est qu’ils manquent de recul et de vue d’ensemble pour juger de certaines choses, à commencer par ce que fait la modération.<br /> Avec 127 sujets vus et 2,2 k messages lus, tu entres dans cette catégorie. Personnellement, je compte 41,0 k sujets vus et 532 k messages lus et j’ai également une très bonne mémoire. Voilà ce que j’appelle avoir une vue d’ensemble, qui permet de savoir quelles sont les attitudes habituelles et récurrentes de l’un ou l’autre membre.<br /> Etre un modo sur Clubic s’apparente au rôle d’un contrôleur aérien : d’un côté il y a les pilotes qui savent d’où ils décollent, où ils vont et qui s’adressent à leur personnel de cabine et aux passagers. De l’autre il y a le contrôleur qui surveille une large zone, sait ce qui s’y passe et communique avec tous les pilotes.
Palou
nicgrover:<br /> Ancien étudiant en Art, jamais au grand jamais on ne nous a appris une technique quelconque<br /> Ah bon ? même pas le crayon graphique, le fusain, le pastel, la sanguine ?
Sodium
Ca ne doit tout de même pas être si compliqué de prouver qu’il s’agit d’une véritable oeuvre humaine. Si c’est de l’art digital (je n’ai pas suivi), il dispose d’un historique de la réalisation de l’oeuvre, si ça a été fait à la main il peut envoyer des zooms sur la technique de dessin.<br /> A part ça, il faut reconnaître que l’oeuvre est très quelconque… mais tous les artistes ne sont pas des Dali ou des Da Vinci, c’est le résultat d’années et d’années de pratique. Envoyer bouler quelqu’un qui possède tout de même une certaine technique parce que « c’est pas assez bien » est très violent et contre-productif. Qu’on lui laisse le temps d’acquérir un véritable style et de se perfectionner.
nicgrover
J’ai donné en exemple l’œuvre de Duchamp « Fontaine » signé R. Mutt de 1917. Nous avons bien à faire à une œuvre d’Art accompagnée d’un discours.<br /> La notion de discours sur l’œuvre est plutôt récente et re-apparue avec l’Art Conceptuel, le discours existait déjà chez les grecs quant à la sculpture ou l’architecture et tout au long de l’histoire…<br /> Que ce soient Duchamp, Kosuth… il devenait important d’expliquer une démarche qui dépassait le simple regard pour une vision plus intellectuelle de l’Art contemporain. Le passé a laissé aux critiques le soin d’expliquer (en bien ou en mal), d’éduquer les regardeurs (la bourgeoisie en mal d’académisme).<br /> « Olympia » de Manet en est le parait exemple, elle qui trône aujourd’hui face à la « Venus » de Cabanel au Musée d’Orsay. Autant la « Venus » n’a pas besoin de discours autant « Olympia » ne peut s’en passer.<br /> et non les artistes n’ont pas toujours accompagné leur œuvre d’un discours. Une œuvre de commande demandait ce que contrat exigeait. A la Renaissance, la quantité de poudre de Lapis Lazuli était même rigoureusement précisée, au gramme près.<br /> De quels concours parlez-vous ? Avez-vous des sources ? Dans un concours d’Architecture l’architecte est libre de ses choix du moment qu’il tient compte du lieu et de la finalité du projet. Le cahier des charges viendra bien assez tôt quitte à adapter la vision de l’architecte. Le centre George Pompidou en est un exemple. Lancé par le président de l’époque il ne parlai pas de cahier des charges, celui-ci étant inhérent à l’architecture (art de la construction) et le résultat a étonné tout le monde à commencer par Piano et Rodgers. Les critiques de la « Raffinerie » se sont perdues dans les couloirs du temps.
Marc.Mitrani
@palou, je pense qu’il voulait dire qu’étudier l’art n’est pas équivalent à apprendre les techniques de création artistiques. Un peu comme une école de technique cinématographique (réalisation, production, ingé-son, image, etc) n’apprendra jamais à ses élèves à devenir acteurs.
Squeak
Il va certainement falloir encadrer ça d’un point de vue légal. Car pour l’instant c’est flou, et ça pourrait engendrer des problèmes. L’IA a été entraînée avec l’œuvre d’humains. Est-ce que des portions d’une œuvre ne pourraient pas se retrouver dans une image générée? Et là, c’est quelque chose qui pourrait être sujet à polémique de la part d’un auteur.<br /> La critique que j’ai vu sur un autre site c’est que des artistes qui mettent des heures à réaliser une œuvre originale pourraient être désavantagés car des gens vont se servir d’IA pour créer une image qui a l’air originale mais sans fournir aucun travail. Pire, cela pourrait inclure des éléments et le style d’autres artistes. La comparaison qui a été citée était « Imaginez que l’on porte des jambes artificielles qui permettent de courir un marathon plus vite que les meilleurs humains, est-ce que l’on pourrait être méritant face à des athlètes qui se sont entraîné dur pendant des années? ».
Oli1
L’oeuvre présentée est de mauvais goût, indubitablement. Mais le commentaire du modérateur l’est tout autant. Ce jugement hâtif (et sans fondement, puisque l’auteur est prêt à présenter la preuve du travail réalisé) est frustrant. Finalement, on ne sait pas si IA il y a eu. En revanche, il serait vraiment dommage que l’artiste ait réellement passé des jours de travail pour arriver à ce résultat…
philouze
« La critique que j’ai vu sur un autre site c’est que des artistes qui mettent des heures à réaliser une œuvre originale pourraient être désavantagés car des gens vont se servir d’IA pour créer une image qui a l’air originale mais sans fournir aucun travail. »<br /> Mais c’est le but même de la machine de désavantager le travail humain.<br /> Un robot d’usine va désavantager l’ouvrier, la moissonneuse le faucheur.<br /> il n’y a pas de scandale particulier au fait que ça soit les artistes qui soient enfin « à portée de machine »<br /> Pire, cela pourrait inclure des éléments et le style d’autres artistes. La comparaison qui a été citée était « Imaginez que l’on porte des jambes artificielles qui permettent de courir un marathon plus vite que les meilleurs humains, est-ce que l’on pourrait être méritant face à des athlètes qui se sont entraîné dur pendant des années? ».<br /> C’est une extension du même argument, le « mérite » n’a pas été un argument pour remplacer les poinçonneurs de tickets et les caissières par des caisses automatiques<br /> L’artiste ressent juste maintenant, comme d’autre avant lui, ce sentiment d’injustice de voir une machine faire sans effort ce qui lui prend des heures.<br /> Mais ça ne l’a pas empêché d’utiliser au quotidien des objets faits par des machines qui ont remplacé des millions d’hommes avant lui.<br /> et sans scrupules ni remords<br /> On a créé le terme néo-luddiste parce que les luddistes étaient ceux qui ont bousillé les premiers métiers à tisser industriel qui leurs « piquaient leurs emplois »<br /> Oui, un métier a disparu, tout comme tous les métiers qui au fur et à mesure deviennent remplaçables.<br /> Les artistes se sont sentis longtemps irremplaçables, à l’abri et bien au moins pour une vaste quantité de job « alimentaires » ( peut être de très loin le gros du boulot) ils ne le sont plus.<br /> j’ai beau lire les tribunes enflammées , les commentaires , j’y vois un énorme mélange de rage, de sentiment d’injustice, de surprise, d’incrédulité, de déni, ça sent surtout la blessure narcissique …<br /> Et l’humanité entière va ressentir cette blessure narcissique face à l’IA.<br /> on en appelle à l’unicité de la création humaine alors qu’en face les éditeurs comment à utiliser massivement les IA - c’ets bien la preuve que ce n’est pas un critère.<br /> ( ! le dernier des Humano a toutes ses illus de marges faites sur MidJourney, … et c’est des dessinateurs de BD légendaires qui sortent de là )<br /> Et non, l’IA ne fait pas que pomper.<br /> je n’ai pas d’exemples humain pour ça par exemple :<br /> 1280×1920 470 KB<br /> et l’ensemble des essais MJ de ce mec sont incroyables, et pour moi ses prompts et leurs résultat, ben c’est bien de l’art.<br /> Qu’un homme ait tenu le pinceau ou pas.<br /> Tumblr<br /> midjourney<br /> Posts on fhtagn-and-tentacles tagged as midjourney<br />
ABC
philouze : "Et non, l’IA ne fait pas que pomper.<br /> je n’ai pas d’exemples humain pour ça par exemple :"<br /> 1280×1920 470 KB<br /> Il ne vous est pas venu à l’idée qu’il puisse s’agir d’un montage d’éléments récupérés avec une batterie de filtres ?
Blackalf
Personnellement, je trouve ça froid, académique* et sans âme, ça ne dégage rien et ne suscite aucune émotion d’aucune sorte. Je préfère de loin du Frank Frazetta. <br /> à prendre dans ce sens : « Se dit d’une œuvre littéraire, artistique (de son auteur), dont la conformité à la tradition littéraire, artistique, supplée à un certain manque de naturel et d’originalité. »<br />
Squeak
Le but de mon commentaire n’était pas de lancer une énième polémique sur l’IA. Je disais simplement que peut-être il faudrait se pencher sur certains aspects en ce qui concerne le droit d’auteur. Une IA ne fera que faire ce qu’un humain lui a demandé de faire, en lui ayant fourni des données. Jusqu’à présent, une machine n’a pas les aspects cognitifs d’un cerveau qui lui va créer des outils, rechercher une certaine harmonie, imaginer, ressentir des émotions et les faire passer.<br /> Parmi les images du site que tu partages, je suis désolé mais ces images se ressemblent toutes et même si elles son très jolies visuellement, on peut voir que certains éléments proviennent bien d’œuvres réalisées par des humains. Il suffit qu’on ait montré à un programme à quoi ressemble un tentacule pour qu’il puisse générer des dizaines d’images qui ont cet élément, en appliquant des distorsions, en changeant la couleur etc.<br /> Je pense que le terme « IA » c’est joli pour impressionner la plupart des gens, mais ça ne reste que des algorithmes et des maths qui ont été développés par des humains et ces outils peuvent tout aussi bien être fantastiques (ex: détecter un cancer de manière précoce) que permettre aussi des dérives, d’où la nécessité de peut-être réglementer. Comme par exemple des développeurs sur Github qui souhaitent attaquer Microsoft car son IA qui permet de générer des morceaux de codes n’a fait qu’aller se servir parmi les milliards de lignes de codes des logiciels open source qui sont sur Github. Autrement dit tu entres par exemple « Trier un tableau par ordre alphabétique » et bien il se pourrait que ce code soit effectivement celui utilisé dans un logiciel.
philouze
ABC:<br /> Il ne vous est pas venu à l’idée qu’il puisse s’agir d’un montage d’éléments récupérés avec une batterie de filtres ?<br /> Mais précisément, récupérer des éléments « avec une batterie de filtres » est exactement ce que nous faisons quand nous croyons créer, et particulièrement en figuratif.<br /> Ce n’est pas parce que tu le fais « à la main » que ton cerveau a fait autre chose que ça.<br /> Nous « reproduisons » c’est bien le terme, soit du réel direct, soit du réel « imaginé » mais qui se rapporte à de l’existant reconnaissable (sinon c’est pas du figuratif) , auquel nous ajoutons nos filtres (soi disant « perso ») .<br /> TOUS les artistes passent par une phase de repompe massive de leurs idoles, sans que ça n’ait posé de problème.<br /> D’ailleurs l’esthétique collagiste a justement permis non seulement de se libérer de l’hypocrisie autour de ça, en s’autorisant de directement emprunter les oeuvres des autres - mais aussi des … droits d’auteur associés, du moment qu’on les étendait, détournait etc.<br /> Exactement ce que fait l’IA.<br /> qu’un artiste A fasse, avec ses mains, un collage de différents éléments, ou existants ou de style - ou bien qu’un artiste B demande à une machine de le faire - avec au passage exactement les instructions qui pourraient permettre de décrire l’oeuvre B - ne permet de tirer aucune supériorité morale ou aucune variation dans l’interprétation des abus de droits entre A et B<br /> Et c’est précisément ça qui fout la zone qui nous vaut cet article de Clubic :<br /> on pense tellement que la machine a un statut particulier que ce qu’on pense être issu de la machine doit être arbitrairement censuré, comme une manœuvre désespérée d’arrêter la marrée avec les doigts<br /> et du coup on se plante : l’œuvre était « à la mano » , pompée ou pas, et du coup va falloir l’autoriser, arg ! pourquoi ?
philouze
moi ça m’impressionne, et comme on dit « l’art est aussi dans les yeux de celui qui juge l’oeuvre »<br /> Académique peut être, dans le style baroque, mais aussi avec un contre jour caravagesque, des rapports d’échelle qui me plaisent surtout si l’image est zoomée.<br /> C’est une très bonne illustration à mon sens, ça et beaucoup d’autres du lien que j’ai donné m’irait tout à fait pour illustrer de la littérature fantastique par exemple.
ABC
philouze:<br /> Mais précisément, récupérer des éléments « avec une batterie de filtres » est exactement ce que nous faisons quand nous croyons créer, et particulièrement en figuratif.<br /> N’importe quoi. Avez-vous remarqué ce qu’est un style véritable pour un illustrateur, par exemple dans les dessins destinés à la presse nationale, au marketing, à l’animation, à la culture, à la communication, à la bande dessinée ou à la publicité ? Vous ne comprenez même pas l’ambivalence entre style et tripatouillage de pixels. Si vous n’arrivez pas à voir la différence avec les photomontages prédigérés par l’IA, il faut voir un ophtalmo ou suivre une formation d’art. Si toutefois vous arrivez à suivre.<br /> En plus vous dites « nous »… C’est comme « on », c’est personne. Il n’y a pas ceux qui « croient créer », il y a ceux qui créent (ce qui demande du talent et des années de travail) et ceux qui ne créent pas parce qu’ils en sont incapables. Tripatouiller du Photoshop, appliquer des filtres préformatés ou décalquer des Mangas, c’est à la création ce qu’est un œuf à la coque raté à la gastronomie. Malheureusement, ce sont les experts en œufs à la coque ratés qui croient tout savoir, étalent des contre vérités creuses basées sur l’inculture et expliquent aux Chefs comment il faut faire. On dit que les incompétents osent tout parce qu’ils n’ont pas conscience de leurs limites. C’est un début de réflexion.<br /> Et pour vous re-situer, je ne suis pas illustrateur de métier malgré une solide formation artistique, mais mes illustrations ont déjà été publiées dans des ouvrages d’art distribués dans de nombreux pays ou utilisés pour des marques à forte exposition nationale (publicité, communication… ). Contrairement à vous, mon avis a une valeur basée sur la connaissance. Inutile de me demander de faire preuve de modestie, je n’explique pas aux scientifiques ou aux sportifs professionnels ce qu’ils doivent faire.<br /> Je peux vous affirmer que des trucs issus de l’IA comme l’illustration creuse que vous présentez n’auraient probablement pas passé le cap de la présélection pour des ouvrages d’art de qualité. Après, tout peut se publier… Le sous-style IA est très formaté à 1 registre basé sur le photomontage + filtres, ce qui ne représente même pas 1 % de la palette des arts graphiques et figuratifs. Faire des montages sur des bases de contenus volés en appliquant des filtres à la « manière de », c’est le niveau zéro de la création, du sous-Shutterstock pour blog de 4e zone.<br /> Quant à expliquer ce qu’est la création, vous ne semblez pas en maitriser les composantes. Les arts graphiques sont un langage difficile d’accès. Tout comme la composition musicale par exemple. Ce que vous faites, ça a autant de sens qu’un sourd de naissance qui ferait une étude comparative entre la musique baroque, le sérialisme et l’Eurovision. Ridicule garanti.
ABC
philouze:<br /> moi ça m’impressionne, et comme on dit « l’art est aussi dans les yeux de celui qui juge l’oeuvre »<br /> Un nanar ou une daube, quelque soient les yeux qui regardent, ça reste un nanar ou une daube. Avec des raisonnement fallacieux comme le vôtre, un Floc’h, un Sempé, un Mondrian ou un Sattouf, ça a autant de valeur que les dessins gribouillés par n’importe qui ou les bouillies de pixels prédigérés par l’IA. Vous avez tort.<br /> Et non, tout ne se vaut pas. Sauf sur Facebook et Twitter bien sûr…
philouze
Je n’ai pas voulu jusque là valider mon discours par l’argument d’autorité, et je comprends complètement à la fois ton discours, ta défense, ta réaction, et que tu l’appuies par le fait que tu es du métier pour justifier ce point de vue.<br /> Mais je voulais juste te dire, je ne suis pas qu’entrepreneur et informaticien, j’ai eu plusieurs vies.<br /> et … passionné d’illus et d’art depuis gosse, j’ai un DEUG et une licence d’arts plastiques, + licence et une maitrise d’Arts appliqués.<br /> J’ai bien failli faire illustrateur, j’ai lâché le dessin tard.<br /> Je suis rentré dans l’info par l’infographie, vraiment par le coté créatif, puis je suis tombé dans le design graphique, puis le webdesign - et de vieilles connaissances en code m’ont changer en dev.<br /> De là j’ai bossé comme designer graph (web) ou pour des créas, pendant une bonne décennie.<br /> tout ça pour dire que non je ne suis pas un newbie de la chose avec un regard extérieur, je voulais juste te confirmer que des gens qui ont bien conscience des enjeux, ne sont pas d’accord avec toi. Disons que je ne résume pas l’art à la supériorité créatrice humaine - qui pour moi ne représente la partie émergée de l’iceberg qu’est la prod artistique.<br /> De mon point de vue aussi, tout n’est pas dépassable par la machine, sûrement pas les stars du domaine (les gens que tu cites entre autres) mais énormément de « moines copistes » de la créa vont l’être.<br /> Et malheureusement, c’est en fait le gros de la production.<br /> Il se passe la même révolution copernicienne que lorsque la photographie à balayé le métier de peintres portraitistes du 18-19ème. Il y en avait quelques centaines de milliers par pays.<br /> Alors oui, il reste des grands artistes et des peintres du dimanche.<br /> Et non, ça n’a pas invalidé l’intérêt du travail effectué avant par les portraitistes.<br /> Mais le métier « d’artiste peintre de portrait » , c’est mort<br /> Pour le reste et même si au vu de ce que j’ai écris ça te semble le contraire, je partage ton opinion.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Thylacine, mammouth laineux et dodo : cette entreprise de biotechnologie veut tous les ressusciter
Bon Plan : obtenez un VPN fiable et sécurisé en promo (-65%)
Électricité : le solaire et l'éolien doublent le gaz pour la première fois !
Votre smartphone comme webcam pour votre ordinateur ? Ça arrive vite !
Soldes Amazon et Cdiscount : TOP 10 des offres folles à saisir ce week-end
Wi-Fi à la maison : qui est le roi des débits (selon nPerf) ?
Les VPN bradent leurs prix : jusqu'à -82% de réduction !
Meta Quest 3, vers une version
Une nouvelle vague de malwares déferle sur l'Ukraine
Et hop ! Au tour d'Instagram de vous facturer pour... une certification
Haut de page