🔴 French Days : ventes flash jusqu'à - 50% 🔴 French Days 2022 : ventes flash jusqu'à - 50%

Dall-E, Mid-journey... Pourquoi les communautés d'art en ligne bannissent les images générées par IA ?

13 septembre 2022 à 15h25
32
Mid-journey by Colin © Colin Golberg via Mid-journey
© Colin Golberg via Mid-journey

Face à l'incroyable popularité de Mid-journey, Dall-E et autres, les communautés d'art en ligne organisent une levée de boucliers.

De nombreuses plateformes d'art déplorent en effet le véritable tsunami d'œuvres générées via une intelligence artificielle en son sein, et ont décidé de les bannir ou de sévèrement en limiter le partage.

Le soulèvement des artistes contre la machine

L'actualité de l'art en ligne est ces derniers mois prise d'assaut par des intelligences artificielles telles que Mid-journey, Stable Diffusion ou Dall-E. Capables de créer une véritable œuvre d'art en seulement quelques instants en analysant simplement une image ou à partir d'une description textuelle, elles font la joie de nombreux internautes.

N'importe qui est ainsi capable de partager une superbe image, parfois en singeant des artistes reconnus en fonction de ce qui est demandé à l'intelligence artificielle. Les communautés d'art en ligne telles que DeviantArt, ArtStation, Newgrounds et bien d'autres sont ainsi aujourd'hui noyées dans de telles œuvres.

Un effet de mode qui n'est pas vu d'un très bon œil au sein de certaines de ces communautés. De nombreux artistes y voient ainsi une forme de vol, tandis que d'autres y trouvent au contraire une autre forme de création.

Un nivellement de l'art vers le bas ?

Les artistes réfractaires arguent que ces œuvres générées par l'intelligence artificielle desservent l'art. Ils estiment en effet que leur travail pouvant parfois être de très longue haleine se trouve dévalué, alors que des outils comme Mid-journey peuvent créer une image en seulement quelques secondes. Un rythme acharné que nul être humain dépourvu de tels outils n'est capable de suivre.

Fur Affinity, une communauté d'art en ligne s'étant prononcée contre ce qu'on appelle désormais communément les « œuvres assistées », a également soulevé ses inquiétudes quant à l'aspect éthique de la situation.

Pour créer ce qu'on leur demande, les intelligences artificielles doivent en effet apprendre d'artistes de chair et d'os. Elles doivent donc se nourrir de ce qui existe. Des problématiques de droit d'auteur et de légitimité de l'existence des artistes se posent donc sérieusement. « Notre but est de supporter les artistes et leurs contenus. Nous ne pensons pas qu'il est dans le meilleur intérêt de notre communauté d'autoriser des contenus générés par l'intelligence artificielle sur notre site » a ainsi indiqué Fur Affinity.

D'autres communautés populaires comme DeviantArt ou ArtStation ne se sont pas encore prononcées à ce sujet. Toujours est-il qu'il s'agit dans le monde de l'art en ligne d'une des dernières évolutions sur un thème qui divise grandement.

Source : Waxy

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
32
20
eykxas
Pourtant, si moi même je vais dans un musée, que je m’abreuve de van gogh, de magritte et d’autres et que je fais une œuvre inspiré de ceux là, quelle différence avec ce que fait l’IA ?<br /> Aucune, c’est exactement le même processus de compilation et d’apprentissage. Donc quand ce sont des neurones organiques ça passes, mais quand ce sont des neurones synthétiques c’est interdit ?
docloulou
Un peu comme les ouvriers qui râlent sur les bras robotisés…<br /> C’est dommage de ne pas intégrer l’art IA dans les sites Deviant art &amp; co, suffit juste de faire une catégorie « Art artificiel ». L’art a de multiples intérêts et l’un d’eux est de pouvoir rêver en regardant une œuvre.
Ccts
Ben en fait tu as une démarche artistique… l’ia va générer des trucs à la pelle et dans le tas tu va trouver un truc sympa…c’est intéressant mais c’est pas vraiment de l’art … ptet si l’ia pouvait en plus expliquer sa démarche artistique dans la conception ou le message qu’elle veut passer…
crush56
Il y a rarement eu plus incohérent que l’art, donc rien de nouveau sous le soleil
eykxas
Sauf que l’IA ne veut rien. Les IA comme Midjourney et autre (je m’en suis moi même servi) ne sont pas autonome.<br /> Elle ne créé que ce que tu leur demande de créer. Et de la manière dont tu veux que ça soit fait. (en modifiant les paramètres, en leur affectant un poids, en changeant les couleurs, en demandant d’utiliser des modèles etc…). La recherche artistique, et le résultat que tu veux obtenir, c’est toi qui le fait. L’IA se contente juste, enfin essaye, de respecter tes ordres selon sa base de connaissance.
vidarusny
Effectivement, il découvre le combat de l’homme contre la machine, bien connu dans beaucoup de métier.<br /> Effectivement aussi je ne vois pas réellement la différence entre un artiste qui s’inspire de paysage et de technique vu ailleurs…<br /> Sur ce domaine l’humain gagnera-t-il ? L’avenir nous le dira. Reste que la machine apparaît toujours comme un progrès a celui qui n’en est pas victime…
vidarusny
Excuse mais, quand j’entends des accro me parler de tableau en me mettant en avant la démarche artistique de peintre mort depuis des siècles… Ces artiste ne peuvent pas nous expliquer leur démarche artistique…<br /> Un prof me disait que l’important est ce que l’objet éveillait en nous… Tout ça me dépasse, mais je trouve la démarche artistique une excuse qui peut être parfois facile.
eykxas
Pour apporter de l’eau à mon moulin, voici ce que je viens de demander à l’IA.<br /> C’est pas mal mais trop artistique à mon goût et pas assez coloré. Donc je vais modifier les « paramètres » comme suit : « a black dragon in a snowy sky full of stars and multicolor aurora borealis --stylize 1250 »<br /> voici donc la nouvelle proposition de l’IA :<br /> 2022-09-13 15_49_59-• Discord _ #général _ Serveur de eykxas954×415 142 KB<br /> C’est pas mal, les couleurs me plaisent, mais le dragon est bien trop « informe ». Alors on va l’améliorer un peu. Nouvelle « requête »<br /> 2022-09-13 15_56_35-• Discord _ #général _ Serveur de eykxas1063×416 135 KB<br /> Bon l’IA n’a pas tout à fait respecté ce que je lui ai demandé, ça ne fait rien je continuerai d’adapter les paramètres selon le résultat exacte que je veux obtenir. Etant nul en anglais forcément ma requête est mal « construite ». Dans ce dernier exemple j’avais ajouté des poids pour forcer l’IA à mettre plus ou moins en avant des parties de ma requête.<br /> Toute cette démarche « artistique » c’est bien la mienne, pas celle de l’IA. Et il va me falloir sans doute encore plusieurs heures d’essai et de me creuser la tête pour trouver les bons paramètres afin que l’IA puisse enfin dessiner ce que j’ai en tête.
philouze
C’est simplement une variation contemporaine du néo-luddisme<br /> fr.wikipedia.org<br /> Néo-luddisme<br /> Pages pour les contributeurs déconnectés en savoir plus<br /> Sommaire<br /> déplacer vers la barre latérale<br /> masquer<br /> Néo-luddisme est un néologisme datant de 1990 et désignant une mouvance activiste d'orientation technophobe, c'est-à-dire manifestant son opposition à tout ou partie du progrès technique et se concrétisant par le parasitage, la dégradation, la destruction d'équipements ou encore des occupations de terrain, visant à empêcher la construction de grandes infrastructures jugées contr...<br /> On nous a rabâché que la formation, la poésie, la musique et l’art étaient les dernières chasses gardées de l’homme contre la machine.<br /> C’était faux,<br /> et les artistes, choqués, se révoltent contre cette concurrence « déloyale » , tout comme les tisserands du 19ème qui pétaient les premiers métiers à tisser automatiques.<br /> Un ami m’a fait découvrir ces boulots là sur MidJourney, et je kiffe totalement, c’est d’un niveau artistique que peu d’illustrateurs ou de peintres peuvent se permettre d’atteindre :<br /> Tumblr<br /> midjourney<br /> Posts on fhtagn-and-tentacles tagged as midjourney<br /> Par ailleurs, je trouve que la blessure narcissique que représente la chute de ce dernier bastion humain n’a pas encore fait des vagues à la hauteur de la « gravité » de la chose, en grande partie parce que toute une génération n’a même pas compris le phénomène.
tfpsly
vidarusny:<br /> Effectivement, il découvre le combat de l’homme contre la machine, bien connu dans beaucoup de métier.<br /> Et la nouveauté est qu’ils peuvent travailler ensemble : des artistes utilisent désormais des réseaux de neurones non pas pour se faire remplacer mais pour être plus productif. Exemple d’une personne utilisant Dall-E2 pour plus rapidement combler des trous dans des textures, les rendre tilable etc.<br /> https://www.artstation.com/artwork/JeQxBm<br />
Arthur_12
Ces IA sont à l’art ce que le MP3 fut pour la musique…
Martin_Penwald
Pour créer ce qu’on leur demande, les intelligences artificielles doivent en effet apprendre d’artistes de chair et d’os. Elles doivent donc se nourrir de ce qui existe.<br /> Montrez-moi un artiste qui dit n’avoir jamais subi aucune influence et je vous montrerai un menteur.
vidarusny
Ca ne change aucunement le sens de ma réponse, travailler avec n’a rien de nouveau. Si je prends l’exemple de @philouze, le tisserand travaillait avec le métier, mais différemment, laissant le coté pratique pour d’autres aspects de son métier. Diminuant le nombre de tisserands au total parce que devenu inutile le marché étant inondé.<br /> La notion de avec ou sans n’a pas de sens en soit on travaille toujours avec la machine, mais elle augure généralement un changement non souhaité pour les victime.<br /> Car le sujet est bien la notion d’inondé le marché, l’offre et la demande…<br /> Que vaut une œuvre si elle est perdue dans les autres ?<br /> Parce que , qu’on le veuille ou non, L’artiste est finalement un simple artisan. Si il n’y a pas d’acheteur prêt à payer le prix…<br /> Et que devient l’artiste si son travaille peut-être fait plus rapidement par une machine ??? Si l’art devient un simple acte mercantile généralisé ?<br /> L’avenir va répondre à ces questions. Soit les artistes a l’ancienne résiste et son aussi nombreux demain avec des procédés traditionnels, soit ils déclinent, soit il augmentent… Seul le résultat sera la réponse.
jcc137
Vous avez le droit de vous inspirer des auteurs connus pour faire votre peinture, mais pas de copier leurs tableaux, ce serait alors du plagiat.<br /> En vous inspirant de leurs oeuvres vous créerez une oeuvre inédite, avec votre touche, qui vous appartient. Vous avez alors des chances de devenir un artiste.<br /> Mais une IA… Qui est l’artiste ? quelle est son inspiration ? Qu’a-t-elle voulu personnellement représenter ? Quel message veut-elle faire passer ? Quel est son style ? bref un tas de questions qui fait qu’elle (ce programme informatique) ne sera jamais considéré comme un véritable artiste.
Martin_Penwald
Mais ça pose une question importante : une variation contemporaine du néo-luddisme est-elle du néo-néo-luddisme ou un pléonasme ?<br /> Z’avez 2 heures.
octokitty
On vit vraiment une ère formidable, et c’est incroyable de voir comment les « œuvres » générées se sont affinées en juste quelque mois… mais il ne faut pas oublier que certaines combinaisons de pixels ou de textures générées par l’IA sont illégales, aussi bien sur le plan du copyright que criminel. Les IA type chatbot ont été détournés pour devenir des vecteurs de haine après apprentissage, alors avec un générateur d’art visuel, ça peut être bien pire.
vidarusny
jcc137:<br /> Qui est l’artiste ? quelle est son inspiration ? Qu’a-t-elle voulu personnellement représenter ? Quel message veut-elle faire passer ? Quel est son style ?<br /> Serais tu honnêtement capable de répondre a ces question pour toutes les oeuvre crée par l’homme?
vidarusny
octokitty:<br /> Les IA type chatbot ont été détournés pour devenir des vecteurs de haine après apprentissage, alors avec un générateur d’art visuel, ça peut être bien pire.<br /> Tu peux développé SVP ? Parce que l’homme n’a pas besoin de machine pour faire de l’art discutable éthiquement parlant.
eykxas
Les IA ne « copie » pas. Aucune IA ne fera de reproduction d’une œuvre déjà existante. Tout ce qu’elles savent faire c’est « imiter » le style de tel ou tel artiste. Exactement comme on peut le faire nous même. Si l’oeuvre est défini comme étant une oeuvre de tel artiste, alors là oui c’est un problème. Tout comme je peux moi même faire des faux.<br /> Mais si l’oeuvre est « inspiré de » ou « dans le style de » il n’y a ni plagiat ni copie.<br /> Et ensuite vous oubliez un détail une « IA » ne fera jamais rien toute seule. ce n’est pas un être pensant, juste un programme exécutant les ordres d’un humain. Une IA ne fait passer aucun message. N’interprète rien. Par contre, moi qui guide cette IA, j’ai ces réflexions. Mais ce sont les miennes, cela ne vient pas de l’IA.<br /> Dit autrement, l’IA n’est qu’un « super set » de pinceaux, de palettes et de peintures ^^
Martin_Penwald
Un livre imprimé par une presse est-il un vrai livre, par opposition à un livre écrit par un moine copiste ?<br /> Dit autrement, à partir de quel moment décide-t-on qu’un outil rend la démarche artistique caduque ?<br /> Un artiste qui peint avec ses mains et son caca a-t-il une démarche plus profonde que celui qui utilise de la peinture et des pinceaux ? Une pièce taillée à la tronçonneuse peut-elle être une œuvre d’art ?<br /> Tiens, d’ailleurs, il me semble que la question s’est posée avec la photographie à ses débuts.
Sbourf
La différence me semble surtout être sur la durée et la quantité. Si je vais au musée pour m’imprégner des styles et des façons de faire des autres artistes, cela me prends du temps. Beaucoup de temps. Et pour m’approprier tout ça, en faire des toiles présentables au public, c’est d’autant plus long. Là où une IA peut s’approprier des milliers et des milliers d’images en quelques minutes et en produire des tonnes en autant de temps.<br /> Or ces communautés/sites/forums centrés sur l’art visent précisément à valoriser le travail « artisanal » et donner une visibilité à ces artistes et au temps qu’ils ont consacrés à la création. L’IA fait plutot un travail « industriel ». Que l’on distingue les deux, me semble être un minimum. Et qu’un site en bannisse un au motif que ca rentre pas dans sa ligne éditoriale me semble pas absurde non plus. S’il y a vraiment un public pour cet art assisté par IA, je ne doute pas que des sites similaires qui lui sont réservé émergeront.
xavz78
Peut-être que le prolifération des oeuvres d’art générées pas l’IA pourrait au contraire créer un effet relatif de rareté pour les artistes.
baal-fr
C’est incroyable comme les non-artistes savent mieux que les artistes eux-même ce qu’ils font
Sodium
Ca doit faire dix ans que je dis que l’ia va remplacer les humains pour l’essentiel des métiers existants, même créatifs, même à haut niveau d’études. Et c’est exactement ce qu’il se passe. Il n’y a qu’une réponse possible à apporter : un revenu universel à vie. Mais comme à leur habitudes, comme pour le réchauffement climatique, les sociétés humaines vont attendre qu’il soit beaucoup trop tard pour réagir.
Vincent_P
Fur Affinity, une communauté d’art en ligne s’étant prononcée contre ce qu’on appelle désormais communément les « œuvres assistées »<br /> C’est l’Hôpital qui se fout de la Charité ! Sans rire ! Vous avez déjà vu les réalisations des furries ? Du Fan Art de mon petit poney qui pompe allègrement l’original et qui réussit à faire moins bien. En plus, ce cancer s’est propagé à tous les sites de créations d’image. C’est d’ailleurs à cause d’eux que je ne vais plus sur deviantArt tellement ils ont pollué le site.<br /> Il y a plus d’intérêt dans une oeuvre de MidJourney que dans la totalité des déjections que ces gens ont produites.<br /> C’est les FURieux qu’il faudrait bannir !
Blap
Du Fan Art de mon petit poney qui pompe allègrement l’original<br /> Ah ca pour pomper, ca pompe.
philouze
vu que le néo-luddisme c’est avec l’arrivée des ordinateurs , je pense qu’on peut en rester à un simple prolongement du néo-luddisme des 90’s.<br /> Mais comme certains veulent faire de l’irruption du deep-learning une rupture historique majeure, plus importante encore que celle de l’informatique, alors ces gars étant les premières « victimes » du phénomène, ils sont aussi des néo-néo-luddistes
philouze
Attention, c’est exactement le reproche qui a été fait :<br /> au « salon des refusés » (sous texte : refusés des galeries, galeristes et critiques des productions classiques) , qui a provoqué bien malgré ces derniers, l’explosion de l’impressionnisme. Effet Streissand avant l’heure<br /> à l’irruption de la photographie (« ce n’était pas de l’art »)<br /> Un argument assurément qui se retournera contre ces critiques (celles-là en totu cas) de l’IA.<br /> il suffit de regarder le boulot de Mid Journey pour comprendre que - malheureusement - ce n’est pas un simple boulot « industriel », il produit mille fois plus vite, oui, mais il produit bien de l’art et du poétique avec justesse.<br /> Tout comme ce n’est pas le fait qu’une photo gère un nombre « industriel » de grains d’argents (ou de pixels) qui décide de la valeur artistique de la production.<br /> Il faut se faire une raison. Après la manufacture, les échecs, le jeu de go, la synthèse de texte « avec style humain indiscernable » (GPT3) , un autre bastion est tombé.<br /> Alors on peut ranger les « anciens » dans la catégorie « peinture artisanale », mais sauf erreur, la peinture réaliste n’a jamais repris le pas sur l’art contemporain ni sur la photographie, ça deviendra une niche.
LeChien
Algorithmes comme êtres humains ne peuvent imaginer que ce qu’ils connaissent déjà.<br /> L’artiste qui aujourd’hui produit des œuvres numériques (tablettes graphiques, …) est-il critiqué par ceux qui utilisent les méthodes traditionnelles parce-que ce serait trop &lt;facile|rapide|artificiel&gt; ?<br /> Pourtant le dégradé super joli et les effets de lumière n’ont pas été créés mais paramétrés.<br /> Certes, à moins d’un import, le tracé et la composition sont encore entièrement de leur fait… Et surtout, le style ou « la touche ».<br /> Les productions algorithmiques ne laissent finalement plus que l’idée ou l’idée qu’on se fait de ce que doit être le résultat (le plus possible).<br /> Moi qui suis en bien piètre dessinateur, j’aimerais parfois être bien meilleur pour arriver à produire certaines idées : voilà un outil qui peut-être m’aidera.<br /> Que ce passe-t-il si on demande à Dall-E et compagnie de produire une œuvre sans instruction autre que ce qu’ils ont « envie » de faire là tout de suite ?<br /> Kernel panic ou bien… ?
philouze
Arthur_12:<br /> Ces IA sont à l’art ce que le MP3 fut pour la musique…<br /> mauvaise analogie : on a jamais vu un lecteur MP3 composer une musique. Une IA, oui.
shitakunai
Bien dit
shitakunai
Bien joué ^^
jcc137
La reproduction d’un livre est parfaitement légale, qu’elle soit faite à la main ou par une machine, du moment que le copyright apparaît nettement et que les royalties ne sont pas détournées. Il n’y a rien d’artistique dans ce procédé sauf sur la mise en page (par exemple, la lettrine) qu’un moine copiste soignera mieux qu’une machine, mais là, lui aussi bénéficie d’un droit d’auteur.<br /> Un artiste qui fait de son caca une oeuvre, produit un art pour faire passer un message, représenter une conception abstraite ou concrète d’une nature morte, que sais-je… Il y a un esprit créateur à l’origine de ce tas de caca.<br /> Une IA ne fait que résulter (ou vomir) des données issues de requêtes binaires.
Martin_Penwald
Un appareil photo aussi.
jcc137
Un appareil photo aussi ???<br /> Moi pas comprendre.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

French Days : TOP 10 des dernières promos folles !
AirPods 3 : les derniers écouteurs Apple sont bradés pour les French Days
Optez pour l'un des VPN les plus innovants à prix cassé avec cette offre spéciale French Days
Cdiscount brade ce PC portable gamer MSI (RTX 3050) pour les French Days
NordVPN rajoute une IP dédiée en option à son VPN
Windows 11 : sur les PC portables pliables, Microsoft reste à la traine
Le volant Logitech G29 et son levier de vitesse sont à prix cassé pour les French Days
French Days : Le MEGA TOP 10 des offres à ne pas louper
Une barre de son pour moins de 200€ ? Ce sont les French Days Boulanger !
French Days Xiaomi : l'excellent Redmi Note 10 Pro est moins cher sur le store officiel !
Haut de page