Chez Microsoft, l’AR grand public n’est pas pressentie avant plusieurs années

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
11 mars 2019 à 15h12
0
Hololens

Dans un bref entretien accordé au site spécialisé Upload VR, Greg Sullivan, Directeur de la Communication pour Microsoft, s'est exprimé sur les projets de la firme quant à son récent HoloLens 2. Ostensiblement pensé pour les professionnels et annoncé à un tarif de 3 500 dollars, l'appareil confirme la vision du groupe de Redmond en matière d'AR.

Contrairement à Apple et d'autres acteurs de l'industrie, Microsoft voit pour l'heure en la réalité augmentée, une technologie dédiée avant tout au monde de l'entreprise. Si l'on en croit Greg Sullivan, les choses sont simples : la réalité augmentée n'est pas encore prête à se généraliser auprès du grand public, du moins chez Microsoft... et pour le moment. Concernant le commun des mortels, la firme préfère d'ailleurs renvoyer le chaland vers ses casques de Réalité Mixte, capables - sur le papier - de mêler AR et VR. Regarder un film Netflix sur un écran géant virtuel, incrusté directement dans notre environnement réel, ce sera donc pour plus tard, même si le directeur de la comm' de Microsoft ne se ferme aucune porte.

L'HoloLens 2 : un produit voué à l'entreprise tout au long de sa vie

« La manière dont nous voyons les choses (...), c'est que le parcours qui mènera au grand public se mesure certainement en années », estime Greg Sullivan lorsqu'on l'interroge sur l'avenir de l'AR. « Ceci étant dit, nous croyons que la Réalité Mixte au sens large est, dans une certaine mesure, le future du modèle d'interaction. Nous pensons qu'il y a une vraie plus-value à libérer le monde digital des écrans plats (...) pour l'emmener dans le monde réel, avec nous », a-t-il ajouté.

Greg Sullivan ne se montre cependant pas des plus catégoriques lorsqu'on lui demande si une version grand public du HoloLens, dépourvue de certaines fonctionnalités, mais proposée à un prix nettement plus abordable, est dans les cartons. Sur ce dossier, l'intéressé se contente de déclarer que Microsoft n'a aucune annonce à faire dans ce sens pour l'instant. Nous n'en saurons pas plus.

Le monde du Gaming ? Un remarquable pourvoyeur de contenus digitaux, nous dit Microsoft

Avec l'HoloLens premier du nom, la firme avait toutefois proposé quelques applications en lien avec le Gaming. Un moyen pour la marque de prendre la température, expliquait le Directeur de la Communication de Microsoft à Upload VR.

« Nous ne savions pas précisément où se trouvait le meilleur taux de retour sur investissement avec cet appareil », a indiqué Sullivan. « Mais il est aussi vrai que le middleware, les outils et l'expertise pour créer du contenu digital se trouvent avant tout dans l'industrie du Gaming. Même chose pour les outils et les connaissances qui permettent de créer des choses en 3D ».

Tenez-vous-le pour dit, Microsoft garde donc un œil attentif sur le Gaming, et pas seulement pour sa division Xbox. Reste maintenant à savoir si l'HoloLens et le monde du jeu vidéo sont vraiment fait pour se rencontrer à moyen ou long terme. Au travers d'un casque low-cost, la chose semble envisageable, mais rien n'est fait.

Modifié le 11/03/2019 à 16h51
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top