COMPUTEX 2019 - AMD dévoile ses CPUs Ryzen de 3e génération, dont un Ryzen 9 plutôt compétitif

le 27 mai 2019 à 14h15
0
AMD Ryzen

AMD tenait cette nuit, en amont de l'ouverture du Computex, une conférence de presse majeure. L'occasion pour la firme de célébrer ses 50 ans tout en dévoilant ses prochaines générations de puces CPU et GPU. Les processeurs Ryzen de troisième génération, sont enfin officiels et ils ne déçoivent pas... en tout cas sur le papier.

Au-delà de ces annonces grand public, AMD a également axé une partie de sa conférence sur ses belles prestations sur le terrain des serveurs. En la matière, AMD peut compter sur de solides partenariats avec les grands noms du secteur (Azure, AWS, mais aussi Tencent ou encore Baidu en Chine), et ce, au détriment du quasi monopole dont Intel profitait il y a encore quelques années. Pour continuer sur cette lancée, AMD a fait la démonstration des performances de ses puces Epyc de seconde génération, surnommées « Rome ». Elles aussi sont aguicheuses.

AMD Ryzen 5, 7 et 9 les présentations sont (enfin) faites


Ils étaient probablement les plus attendus de la conférence AMD de cette nuit, les processeurs AMD Ryzen de troisième génération sont désormais une réalité. Sur scène, Lisa Su a longuement présenté la nouvelle lignée de processeurs AMD. Tous reposent sur le nouveau chipset X570 de la firme et sur la plateforme AM4, utilisée par les rouges depuis quelques années maintenant. Ces processeurs peuvent donc s'ajouter aux cartes mères déjà existantes.

Basés sur des cores sous architecture ZEN 2 et gravés en 7 nm par TSMC, les processeurs Ryzen de troisième génération profitent de performances en hausse de 15 % en termes d'IPC (instructions par cycle), a précisé AMD, tout en dévoilant des débits deux fois supérieurs à ceux de la première génération de processeurs Ryzen.

De manière plus concrète, le nouveau lineup de la marque s'axe sur deux puces Ryzen 5 (débutant à 199 dollars), deux Ryzen 7 (à partir de 329 dollars) et une nouvelle référence estampillée Ryzen 9.

Véritable réponse du berger à la bergère, le Ryzen 9 3900X se place en alternative frontale aux Intel Core i9. Il embarque 12 cores et 24 threads pour des fréquences comprises entre 3,8 et 4,6 GHz et 70 Mo de cache. Son TDP se stabilise à 105 Watts et son prix n'excède pas les 499 dollars. AMD est très fier d'annoncer que sa puce est 14 % plus véloce qu'un Core i9-9920X de chez Intel... pour moitié moins cher, puisque ce dernier est proposé à près de 1 200 dollars. Ce dernier se pare en outre d'une enveloppe thermique nettement plus importante, puisque fixée à 165 Watts.



Plus abordable, le Ryzen 7 3700X est proposé à 329 dollars, soit à peine plus cher qu'un i5-9600K (proposé aux environ de 300 euros dans nos contrées). On y trouve cette fois 8 cores et 16 threads, des fréquences allant de 3,5 à 4,4 GHz, 36 Mo de cache et un TDP de 65 Watts.



Le modèle de plus accessible de la nouvelle gamme Ryzen d'AMD n'est autre que le Ryzen 5 3600 et ses prestations sont plus qu'honorables pour un prix maintenu sous la barre des 200 dollars (199 très exactement). Il s'arme de 6 cores et 12 threads, cadencés à 3,6 GHz de base et 4,2 GHz en boost. Son TDP est là aussi fixé à 65 watts pour un total de 40 Mo de mémoire cache.

Les deux autres références présentées par AMD durant la conférence sont dévoilées en détail sur le tableau ci-dessous, réalisé par WCCFTech. L'ensemble de ces puces doit arriver sur le marché le 7 juillet prochain. Une date qui avait précédemment fuité.

AMD processeurs Ryzen 3XXX.jpg

Epyc Rome, une nouvelle baffe adressée à Intel ?


Comme évoqué en début d'article, AMD a également donné plus de détails sur ses processeurs Epyc « Rome ». Eux aussi très attendus, ils peuvent se gausser de performances à même de tenir Intel en respect sur le marché des serveurs.

En benchmark Biophysique, deux processeurs Rome dotés chacun de 64 cores sont ainsi capables de compléter le test deux fois plus vite qu'un duo d'Intel Xeon Platinium 8280 (Cascade Lake) équipé de 28 cores. Un combat disproportionné, certes, mais qui nous permet d'avoir une idée assez nette des prestations de Rome en calcul lourd.



Les puces Epyc de seconde génération sont attendues sur le marché au cours du prochain trimestre et à des tarifs inférieurs aux solutions proposées par Intel.
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

General Motors envisage... un Hummer 100% électrique
Les vélos et trottinettes électriques bientôt légales dans l'état de New York
Radar 360° et caméra arrière, Damon pousse l'innovation sur ses motos électriques
Dr.Mario World arrive le 10 juillet sur iOS et Android
Volkswagen garantira les batteries de l'ID.3 pendant 8 ans : une première
Selon Kuo, Apple proposerait à nouveau un smartphone compact en 2020
RCS : le successeur du SMS arrive et c'est Google qui s'en charge
Salon du Bourget - Drones : Dassault et XSun présentent un prototype autonome à alimentation solaire
Test du Jabra Elite 85h : un casque Bluetooth performant dans tous les domaines
Libra : ce qu'il faut savoir sur la cryptomonnaie annoncée de Facebook
scroll top