La France et la Nouvelle-Zélande appellent à lutter contre l'extrémisme violent en ligne

Bastien Contreras Contributeur
16 mai 2019 à 13h59
0
Facebook mécontent

Ce mercredi, la France et la Nouvelle-Zélande ont conjointement lancé « l'appel de Christchurch », du nom de la ville touchée par un attentat terroriste il y a deux mois. Son but est d'inciter les États et les géants du numériques à trouver des solutions contre l'extrémisme violent sur Internet.

Le 15 mars dernier, dans la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, un terroriste s'attaquait à deux mosquées, tuant 51 musulmans. Un attentat relayé en direct, via Facebook.

Pour lutter contre des violences si extrêmes, la Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, estime que la réponse doit être collective : « Il faut apporter une réponse mondiale à un réseau mondial. »

Réunir les pays et les grandes entreprises de la tech contre la violence

Elle s'est ainsi associée au président français, Emmanuel Macron, pour lancer « l'appel de Christchurch ». Son objectif est de faire en sorte que les États et les grandes entreprises du numérique œuvrent conjointement, afin de combattre la diffusion de violence et de propos haineux en ligne.

Ce coup d'envoi a été donné hier, lors du deuxième sommet « Tech for Good », dont le but est notamment de « réconcilier la technologie et le bien commun », selon les propos d'Emmanuel Macron. L'événement a réuni des chefs d'États tels que la Première ministre britannique Theresa May ou le président sénégalais Macky Sall, ainsi que de grands dirigeants de la tech, comme Jack Ma, président du groupe chinois Alibaba, ou Dara Khosrowshahi, PDG d'Uber.

Facebook tente de prendre les devants

La France entend ainsi se positionner comme un acteur majeur de la nouvelle régulation de l'industrie numérique. Le président de la République avait d'ailleurs reçu, vendredi dernier, Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, pour évoquer les moyens mis en œuvre pour lutter contre la propagation de contenus haineux sur sa plateforme.

Hier, le réseau social a justement annoncé qu'il allait durcir les conditions d'accès à sa fonctionnalité Live. Ainsi, un utilisateur ayant enfreint les règles d'utilisation pourra dorénavant se voir interdire la possibilité de diffuser des contenus en direct sur Facebook.

Source : L'Obs
19 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des députés proposent de taxer les véhicules en fonction de leur poids
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
La nouvelle Livebox d'Orange est enfin dévoilée !
Red Dead Redemption 2 : la version PC réclamera
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Le gouvernement américain bannit huit nouvelles entreprises chinoises de la tech
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top