Des sénateurs US veulent pouvoir prévenir d'une catastrophe via Netflix

Par
Le 19 juillet 2018
 0
netflix
Pe3k / Shutterstock.com

À l'instar de Facebook avec ses Emergency Alert, le Sénat américain planche sur une façon d'avertir les utilisateurs de services comme Netflix ou Spotify d'un danger actuel ou imminent.

Aux États-Unis, il est quasiment impossible de ne pas être au courant d'un état d'urgence.

Une notification est poussée sur le téléphone de tous les citoyens, un bandeau défile sous les yeux des abonnés au câble, sans parler des éditions spéciales des JT qui se déclenchent quasi-instantanément.

Mais quid des citoyens qui ont les yeux rivés sur Netflix ou sont en train de buller sur Spotify ? Rien. Et c'est précisément ce qui dérange les sénateurs américains.

Un projet de loi pour loger tous les services à la même enseigne


Introduit par les sénateurs d'Hawaii et du Dakota du Sud, ce projet de loi intitulé le Reliable Emergency Alert Distribution Improvement ou READI, prévoit d'étendre les mesures de la loi actuelle à tous ces services de streaming.

La chose a du sens : les services de streaming musical et de SVOD drainant de plus en plus de notre temps d'attention, il importe de s'y adapter.

Reste que la fiabilité de ce genre de système n'est pas tout à fait optimale. On ne compte plus les ratés et faux positifs déclenchés par ces dispositifs par le passé. Le dernier en date : à Hawaii, justement. Au début du mois de janvier dernier, le 50e état des USA devait lancer un test en interne pour évaluer la fiabilité de son système d'alerte à grande échelle. Une erreur en entraînant une autre, c'est finalement tout l'archipel qui s'est cru sous le feu des missiles ennemis.

Outre l'intégration de notifications d'état d'urgence à ces services de streaming, le READI act prévoit également de faire disparaître pleinement l'option qu'ont les citoyens de désactiver les alertes fédérales sur leurs téléphones.
Modifié le 19/07/2018 à 16h12

Les dernières actualités Technologies et politique

scroll top