Le Gouvernement promet apprentissage, formation par le numérique et très haut débit

01 juin 2018 à 15h36
0
Axelle Lemaire donne sa feuille de route en matière de politique numérique. La secrétaire d'Etat chargée du numérique entend axer ses efforts sur 3 principaux volets : la formation, l'accès au très haut débit et aux services en ligne.

00FA000007578359-photo-axelle-lemaire-secr-taire-d-etat-charg-e-du-num-rique.jpg
Confirmée à son poste de secrétaire d'Etat chargée du numérique, Axelle Lemaire présente les points sur lesquels elle compte axer ses travaux dans les prochains mois. Elle a donc rappelé (un premier point avait été formulé en mai dernier), à l'occasion d'une communication lors du conseil des ministres, sa feuille de route sur le numérique. Trois points seront particulièrement mis en avant :

  • La jeunesse : apprentissage des usages du numérique, apprentissage par le numérique, formations aux métiers du numérique, par des programmes destinés aux salariés et demandeurs d'emplois.
  • L'accès à Internet et à la téléphonie mobile : mise en œuvre du plan « France très haut débit » en lien avec les collectivités locales et les opérateurs avec un objectif (non fixé) de traitement des zones blanches.
  • La circulation des usages numériques : réduire la fracture numérique en ciblant les populations exclues.

En dehors de ces trois points, la secrétaire d'Etat entend miser sur les start-up via le label French Tech, la transition numérique des entreprises, l'Open data, l'accessibilité des services publics. Autant de points censés aboutir à l'avènement d'une « République numérique ».

Ces propositions devraient par la suite figurer au sein d'un projet de loi portant sur le numérique. Texte, qui avant d'être publié, devra passer de nombreuses étapes, notamment devant le Parlement avant d'éventuellement être adopté. Sur le calendrier, le gouvernement reste donc volontairement flou et évoque simplement un « examen par le Parlement en 2015 ».

Une première consultation sera toutefois lancée pendant le mois de septembre par le Premier ministre. Un travail préparatoire nécessaire sera donc entrepris, au cours duquel le Conseil national du numérique devrait participer.

Dans ce qui promet d'être le projet de loi majeure de ces prochaines années en numérique, certaines thématiques, comme la question de la neutralité des réseaux, ne sont pas évoquées par la secrétaire d'Etat. Avant d'occuper son poste au gouvernement, Axelle Lemaire défendait « l'inscription de la neutralité de l'internet dans la loi, de l'affirmation du principe d'un Internet ouvert ». Elle doit donc encore préciser sa position exacte sur la question.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

IFA 2014 : Sony Action Cam Mini, la caméra miniature encore rapetissée
Bose QuietComfort 25, la réduction de bruit en mieux
IFA 2014 : Sony QX1, transformez votre smartphone en appareil photo hybride
Microsoft matérialise son Graph au sein d'Office 365 Entreprise
Olympus Pen E-PL7 : un hybride dédié aux selfies pour fashionistas
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Haut de page