The Boring Company : un premier test du tunnel a été effectué sous Los Angeles

Par
Le 19 décembre 2018
 0
tunnel the boring company

Un premier essai du tunnel anti-bouchons de The Boring Company a été réalisé dans la nuit du mardi 18 décembre 2018, sous Los Angeles. Pour l'occasion, Elon Musk a mis au jour un nouveau système de roues déployables censé maintenir le véhicule lors de son déplacement.

Les projets de The Boring Company avancent doucement mais sûrement. Après un premier test fixé au 10 décembre, puis repoussé huit jours plus tard, les équipes de l'entreprise fondée par Elon Musk ont enfin réalisé une démonstration de leur tunnel anti-bouchons situé sous Los Angeles. Tunnel dont l'objectif, à l'avenir, sera de relier l'aéroport de LA à son centre-ville en l'espace de huit minutes seulement.

Uniquement réservé aux véhicules à la fois électrique et autonome

Après une avancée significative des chantiers, Elon Musk a eu le plaisir de faire tester son projet à plusieurs médias américains tels que Electrek et TechCrunch, sur une portion d'1,14 kilomètre située sous la 120e rue de Hawthorne, une ville du Comté de Los Angeles. Pour l'occasion, la firme californienne a privilégié l'utilisation d'une Tesla Model X. Un choix loin d'être anodin.


Car Elon Musk a de suite précisé que seuls les véhicules autonomes et électriques, au moins capables de freiner et d'accélérer tout seuls, seront autorisés à emprunter son tunnel. A l'heure actuelle, les produits Tesla demeurent les seuls éligibles, avant que cette alternative au réseau routier classique n'ouvre ses portes à d'autres voitures. Ces dernières devront d'ailleurs s'équiper de « tracking wheels », ou « roues de suivi », littéralement.

Une allure modeste, mais qui devrait grimper

Concrètement, ce nouveau système mis en place par le groupe repose sur de petites roues installées sous le châssis du véhicule. Une fois dans le tunnel, elles se déploient latéralement de sorte à s'appuyer sur des parois externes dans le but de maintenant l'automobile dans le droit chemin malgré une vitesse élevée. A l'avenir, cette pièce complémentaire devrait même être vendue sur le marché entre une fourchette de 200 à 300 dollars, comme nous l'apprend TechCrunch, présent à la conférence de presse.


Lors des tests, l'engin utilisé a atteint la vitesse de 56 km/h environ. Une allure bien loin des objectifs d'Elon Musk, qui compte exploiter au maximum ce tunnel anti-bouchons autorisant des vitesses tutoyant les 240 km/h. Un moyen de diviser le temps de trajet entre l'aéroport et son centre ville par cinq, par rapport à la durée habituellement enregistrée lors d'un déplacement en voiture.
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Elon Musk

scroll top