« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos

05 juin 2020 à 10h20
0

Le fondateur de Tesla et de SpaceX a sévèrement taclé celui du géant du e-commerce et de Blue Origin, jeudi sur Twitter.

Elon Musk aime manier les nouvelles technologies et vanter les mérites de ses projets et réussites, mais il lui arrive aussi parfois, sur les réseaux sociaux et Twitter plus particulièrement, de pousser de sérieux coups de gueule, souvent controversés. Cette fois, le milliardaire a placé un certain Jeff Bezos dans son collimateur. Le P.-D.G. de Tesla a volé au secours d'un écrivain et journaliste dont le livre sur le coronavirus a été bloqué de la boutique Amazon Kindle, en fustigeant l'homme le plus riche du monde.

« Les monopoles ont tort », balance Musk

Tout a commencé jeudi 4 juin après-midi avec la publication d'un tweet d'Alex Berenson. Cet ancien journaliste du New York Times est venu s'indigner sur Twitter d'un mail envoyé par Amazon Kindle, lui refusant de publier son recueil de données de 25 pages, intitulé Unreported Truths About COVID-19 and The Lockdown (en français : Vérités non déclarées sur la maladie COVID-19 et le confinement), dans lequel il revient notamment sur la gestion et les risques liés au coronavirus aux États-Unis, données à l'appui.

La boutique de livres d'Amazon indiquait alors à l'auteur, qui a crié à la censure, que son livre n'est pas conforme à ses directives, précisant dans le courrier électronique « par conséquent, nous n'offrons pas votre livre à la vente ».

Il n'en fallait pas plus pour faire réagir Elon Musk. « C'est insensé », a d'abord twitté le fondateur de Tesla, en réponse au journaliste. Dans un second message, posté sept minutes plus tard, le milliardaire en a rajouté une couche : « Il est temps de briser Amazon. Les monopoles ont tort ! ». Ambiance.

Amazon remet en ligne le livre un temps écarté

Derrière la dénonciation et le soutien à Alex Berenson, la démarche d'Elon Musk est subtile, puisqu'il en profite, sans doute, pour jeter un peu plus le discrédit sur une entreprise étroitement surveillée par les régulateurs aux États-Unis pour sa relative toute-puissance dans ses secteurs d'activités.

Le fin mot de l'histoire ? Quelques heures après les tweets, la publication de Berenson était de nouveau en ligne.

Si Jeff Bezos n'a pas réagi à l'appel lancé par Elon Musk, une porte-parole de la société a déclaré que le livre avait été supprimé par erreur et que les tweets ne sont pour rien dans sa réintégration sur la plateforme.

Une chose est sûre : Elon Musk et Jeff Bezos ne partiront définitivement pas en vacances ensemble.

Source : Twitter

Modifié le 05/06/2020 à 11h17
74
46
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top