ProtonMail avertit sur les nouvelles propositions européennes concernant la collecte de données

Pierre Crochart Contributeur
04 décembre 2019 à 09h03
0
e-evidence commission européenne protonmail
© ProtonMail

Alerté par de nouvelles propositions de la Commission européenne visant à faciliter l'obtention de « e-preuves » par les agences gouvernementales, le Suisse ProtonMail signe une lettre ouverte enjoignant les responsables à plus de mesures.

Bien que non concernée par les éventuels débouchés de ses propositions — car basée en Suisse —, la plateforme webmail soucieuse de la confidentialité de ses clients monte au créneau pour avertir sur les dangers de ces nouvelles mesures.

Qu'est-ce qui risque de changer ?

Partant du principe que l'interconnexion des individus via les services de messagerie et les applications facilite l'organisation criminelle, la Commission européenne propose de faciliter le travail des agences gouvernementales. Comment ? En allégeant les démarches judiciaires nécessaires pour que celles-ci puissent collecter des données sur les ressortissants européens ayant attiré leur attention.

Autrement dit, explique ProtonMail, ces propositions pourraient permettre à des services de renseignement européens de forcer les entreprises localisées en Europe (notamment les FAI) à fournir les données de leurs clients. Et cela, sans qu'aucun juge ne passe en revue ni n'approuve la requête au préalable. Pour reprendre le cas spécifique des fournisseurs d'accès à Internet, ils sont pour l'heure régis par un cadre légal très strict en ce qui concerne la collaboration avec des services de renseignement étrangers. En réalité, ils n'ont l'autorisation de fournir les données de leurs clients qu'à des agences nationales et ne peuvent donc pas collaborer avec des gouvernements étrangers.

« De la même façon qu'il existe des lois régissant la manière dont les preuves physiques sont récoltées pour protéger la vie privée des citoyens, nous croyons qu'il devrait y avoir des lois similaires pour la collecte de preuves numériques », écrit ProtonMail sur son blog.

La crainte de l'escalade sécuritaire

Alors que l'Europe jouit encore de nombreuses barrières juridiques à l'obtention de données par les agences gouvernementales, ce n'est pas le cas des États-Unis. Or ces nouvelles propositions de la Commission tenteraient à nous rapprocher du modèle américain.

Peu souhaitable, d'après la plateforme basée en Suisse, qui s'est ainsi alliée à Privacy Tech Europe — un groupement d'entreprises européennes concernées par la confidentialité des données — pour rédiger une lettre ouverte enjoignant aux membres du Comité parlementaire européen sur les libertés civiles, la justice et les affaires intérieures à soutenir les amendements proposés par la rapporteuse Birgit Sippel décrits ci-après.

Les amendements proposés par la démocrate allemande ont pour vocation de faciliter le travail des agences gouvernementales sans pour autant renier le droit à la vie privée des citoyens européens. Ses propositions ne transigent notamment pas sur le fait d'impliquer un juge local pour toute requête visant à récolter les données d'un citoyen. Pour Birgit Sippel, les utilisateurs des services et applications ciblées devraient aussi être informés clairement par celles-ci en cas de requête de collecte de données les concernant — si cela ne venait pas entraver une enquête.

Source : ProtonMail
Modifié le 04/12/2019 à 09h51
4 réponses
5 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top