Le CSA monte une équipe de professionnels des médias pour lutter contre les fake news

Fake news

Afin de jouer au mieux son rôle de régulateur, conformément à la récente loi « anti-fake news », le CSA a décidé de s'entourer d'experts. L'autorité a donc fait appel à des journalistes, des dirigeants, des chercheurs, ou encore à des associatifs, constituant ainsi une équipe dédiée à la question de la désinformation.

La loi du 22 décembre 2018, également connue sous le nom de loi « anti-fake news », relative à la lutte contre la manipulation de l'information, concerne l'ensemble des plateformes en ligne. Celles-ci sont tenues de mettre en œuvre diverses actions permettant de limiter la diffusion de fausses informations, en particulier en période électorale.

Élaborer de nouveaux outils contre la désinformation

Dans ce cadre, c'est le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) qui a été chargé, par le gouvernement, de surveiller l'application de ces nouvelles règles. L'organisme a ainsi envoyé de premières recommandations aux plateformes le 15 mai dernier, afin de les aider à lutter le plus efficacement possible contre la propagation de fake news, quelques jours avant les élections européennes.

À présent, le CSA cherche à « concevoir les outils de cette nouvelle régulation ». Dans cet objectif, l'autorité a constitué une équipe projet de neuf personnes, toutes issues de ses services. Ce groupe aura notamment pour rôle de travailler sur la mise en œuvre du dispositif prévue par la loi, mais également d'anticiper les implications de potentielles futures réglementations, en particulier quant à la lutte contre les contenus haineux en ligne.

CSA : Les Experts

Par ailleurs, l'équipe projet pourra s'appuyer sur un comité d'experts, extérieurs au CSA. Composé de 18 personnes d'horizons différents, il aura un rôle consultatif et pourra également émettre des avis et des propositions. Il sera piloté par Michèle Léridon, ancienne directrice de l'information de l'Agence France-Presse (AFP) et conseillère du CSA.

Les membres du groupe seront donc chargés d'apporter un éclairage à la fois juridique, économique, scientifique et éthique sur la lutte contre les fake news. C'est pourquoi on retrouve des profils aussi divers que Cécilia Ragueneau, ancienne directrice générale d'iTélé et de RMC, Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières, Sophie Viger, directrice générale de l'école 42, ou encore Christine Balagué, professeure titulaire de la chaire « Good in Tech » de l'Institut Mines-Télécom Business School.

Le comité d'experts se réunira plusieurs fois par an, pour débattre des sujets autour de la désinformation en ligne. La première réunion est prévue dès aujourd'hui.

Source : CSA
Modifié le 16/12/2019 à 11h57
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
31
20
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

The Expanse, la saison 4 débarque sur Amazon Prime
LomoMod No.1 : carton photographique
· S | F · Moon, deuxième escale de votre chronique ciné
Les ballons Internet de la maison-mère de Google obtiennent le droit de voler en Ouganda
Comment la NASA choisira-t-elle le site d'atterrissage des astronautes sur Mars ?
Le Microsoft Surface Hub 2X pourrait tourner sous Windows 10X
Bon plan RingVPN : protégez votre navigation pour 2,58€/mois
Grève : Alliance Autocar lance le
C'est Noël chez Boursorama, jusqu'à 110 € offerts pour l'ouverture d'un compte bancaire
Altice revend la moitié de sa fibre localisée au Portugal pour renflouer les caisses
Haut de page