Le CSA monte une équipe de professionnels des médias pour lutter contre les fake news

13 décembre 2019 à 18h27
0
Fake news

Afin de jouer au mieux son rôle de régulateur, conformément à la récente loi « anti-fake news », le CSA a décidé de s'entourer d'experts. L'autorité a donc fait appel à des journalistes, des dirigeants, des chercheurs, ou encore à des associatifs, constituant ainsi une équipe dédiée à la question de la désinformation.

La loi du 22 décembre 2018, également connue sous le nom de loi « anti-fake news », relative à la lutte contre la manipulation de l'information, concerne l'ensemble des plateformes en ligne. Celles-ci sont tenues de mettre en œuvre diverses actions permettant de limiter la diffusion de fausses informations, en particulier en période électorale.

Élaborer de nouveaux outils contre la désinformation

Dans ce cadre, c'est le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) qui a été chargé, par le gouvernement, de surveiller l'application de ces nouvelles règles. L'organisme a ainsi envoyé de premières recommandations aux plateformes le 15 mai dernier, afin de les aider à lutter le plus efficacement possible contre la propagation de fake news, quelques jours avant les élections européennes.

À présent, le CSA cherche à « concevoir les outils de cette nouvelle régulation ». Dans cet objectif, l'autorité a constitué une équipe projet de neuf personnes, toutes issues de ses services. Ce groupe aura notamment pour rôle de travailler sur la mise en œuvre du dispositif prévue par la loi, mais également d'anticiper les implications de potentielles futures réglementations, en particulier quant à la lutte contre les contenus haineux en ligne.

CSA : Les Experts

Par ailleurs, l'équipe projet pourra s'appuyer sur un comité d'experts, extérieurs au CSA. Composé de 18 personnes d'horizons différents, il aura un rôle consultatif et pourra également émettre des avis et des propositions. Il sera piloté par Michèle Léridon, ancienne directrice de l'information de l'Agence France-Presse (AFP) et conseillère du CSA.

Les membres du groupe seront donc chargés d'apporter un éclairage à la fois juridique, économique, scientifique et éthique sur la lutte contre les fake news. C'est pourquoi on retrouve des profils aussi divers que Cécilia Ragueneau, ancienne directrice générale d'iTélé et de RMC, Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières, Sophie Viger, directrice générale de l'école 42, ou encore Christine Balagué, professeure titulaire de la chaire « Good in Tech » de l'Institut Mines-Télécom Business School.

Le comité d'experts se réunira plusieurs fois par an, pour débattre des sujets autour de la désinformation en ligne. La première réunion est prévue dès aujourd'hui.

Source : CSA
Modifié le 16/12/2019 à 11h57
31
20
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
L'administration Trump tire un trait sur les normes environnementales au motif du Covid-19
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top