Étendre la redevance TV ne rapporterait "quasiment rien" à l’État

Thomas Pontiroli
14 octobre 2014 à 11h02
0
Est-ce que la redevance audiovisuelle de 133 euros par an sera étendue aux tablettes, smartphones et ordinateurs ? Pour un député de l'opposition, cela ne rapporterait de toute façon presque rien à l'Etat.

Au début du mois d'octobre, le président François Hollande relançait l'idée d'étendre la redevance audiovisuelle (133 euros en métropole) à tous les écrans capables de diffuser des chaînes de télévision, notamment celles du service public. Aujourd'hui, le député UMP du Bas-Rhin, André Schneider, remet en question cette possible extension de la taxe dans une question parlementaire, repérée par NextInpact.


01A4000007682227-photo-redevance-audiovisuelle.jpg


Alors que le président François Hollande soutient que « la seule détention du poste de télévision ne peut pas être exclue de cette réflexion puisque l'on peut regarder les chaînes du service public par d'autres moyens » car grâce aux ordinateurs, tablettes et smartphones, « les téléspectateurs sont devenus des spectateurs, pas seulement devant la télévision », le député André Schneider considère de son côté que cette mesure « pénaliserait les étudiants qui ne possèdent généralement pas de téléviseur par manque de moyens ».

Le député rappelle que « 98,3 % des foyers français possèdent au moins un poste de télévision », et que « de nombreux foyers sont exonérés du paiement de cette redevance (les personnes de plus de 75 ans, celles dont le revenu fiscal de référence est égal à 0 ». Selon lui, « élargir l'assiette de la redevance ne rapporterait quasiment rien aux caisses de l'État ». Si 61% des Français possèdent un smartphone en 2014 selon Deloitte, 46% une tablette et 72% un PC portable, il n'y a qu'une seule redevance à payer par détenteur de poste de TV. En d'autres termes, élargir la taxe à tous les écrans ne concernerait en principe que 1,7% de la population.

Le débat de la rentabilité de France Télévisions



Derrière cette question se cache en fait le débat classique opposant la gauche et la droite sur le financement du service public (« La France doit-elle financer ses entreprises publiques en ponctionnant toujours plus les contribuables ? »), mais aussi le sujet de la rentabilité des chaînes publiques (« Ne peuvent-elles pas concilier la qualité du service public avec une meilleure rentabilité ? »). Selon Bfmtv, la perte de France Télévisions se porterait par exemple à 45 millions d'euros sur le Web en 2014, car les recettes ne comblent pas les coûts.

Parmi les solutions du député André Schneider : le groupe France Télévisions « devrait peut être revoir son offre de contenus, la mutualisation de ses moyens de diffusions, etc. » Celui-ci cite l'exemple d'Arte qui « a parfaitement réussi dans ce domaine en stabilisant sa part d'audience malgré la concurrence de plus en plus vive des chaînes privées de la TNT ». Bien qu'étant un groupement européen d'intérêt économique, la chaîne Arte est financée à 95% par la contribution à l'audiovisuel public perçue en France comme en Allemagne.

Pour le député, avec la diminution des dépenses des annonceurs (-0,8% au premier semestre 2014 selon l'UDA) et la convergence des médias, « le service public audiovisuel a besoin d'une véritable stratégie à long terme et non de quelques millions supplémentaires arrachés aux contribuables français ». Rappelons que sur ce sujet épineux, André Schneider est rejoint dans l'opposition par... le cabinet du Premier ministre.


A lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Biocarburant : les vols long-courriers bientôt tous concernés ?
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Nintendo va lancer une manette Switch inspirée de la Super Nintendo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top