L'ancien patron de Twitter se fait pirater son compte

20 juin 2016 à 11h59
0
Dick Costolo, l'ancien PDG de Twitter, a eu la mauvaise surprise de voir son compte piraté durant le week-end. La sécurité du réseau social n'est pas en cause, puisque les hackers ont préféré utiliser un service tiers plutôt qu'une attaque frontale du service.

La team OurMine a encore frappé. Après avoir rappelé à Mark Zuckerberg qu'il était préférable de ne pas utiliser « dadada » comme mot de passe, qui plus est sur plusieurs comptes, elle signale à l'ancien PDG de Twitter qu'il faut se méfier des autorisations données aux services tiers.

Voir à ce sujet : Le piratage de comptes, ça n'arrive pas qu'aux autres. N'est-ce pas Mark Zuckerberg ?

Le groupe de hackers a en effet utilisé une plateforme à laquelle Dick Costolo avait donné l'accès à son compte Twitter pour pirater son compte. Plutôt que d'attaquer frontalement la sécurité de réseau social aux 140 caractères, elle a profité d'une faille présente sur un autre service.




La OurMine Team n'a pas abusé de ce hack et s'est contentée d'alerter Costolo, qui a depuis fait le ménage dans les autorisations fournies aux applications tierces. On ne peut que vous encourager à en faire de même, en allant faire un petit tour du côté des réglages de votre compte Twitter.

Télécharger Twitter pour Windows
Télécharger Twitter pour macOS
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Smart Boy : transformez votre smartphone en Game Boy avec cet étui
Bluetooth 5 : cap sur la publicité géolocalisée
La guerre des prix refait rage dans le mobile
Microsoft Groove s'enrichit de recommandations musicales personnalisées
Blockchain : la loi aussi s'y met
GoToMyPC : l'outil d'accès à distance victime d'un piratage
La livraison en une heure d'Amazon déplaît fortement à la mairie de Paris
138 vulnérabilités découvertes sur les sites du gouvernement américain
Vol de données chez Acer : 34 500 cartes bancaires concernées
Arcade City réinvente Uber avec la Blockchain
Haut de page