La panne de Google révèle d'importantes failles en matière de cloud

03 juin 2019 à 18h13
0
Google Cloud Platform logo

Dimanche soir, Google Cloud a connu un dysfonctionnement de grande ampleur. Cette panne a rendu inaccessibles de nombreux services de l'entreprise américaine, mais également des applications telles que Snapchat ou Spotify, soulignant au passage les risques engendrés par une dépendance aussi forte à un seul fournisseur.

La panne a fait grand bruit dimanche soir. Snapchat était en panne sèche, et les utilisateurs clamaient leur désarroi sur d'autres réseaux sociaux. La cause de ce problème était en fait à chercher chez un fournisseur de l'application : Google Cloud.

De nombreuses applications en rade


Google Cloud est une plateforme d'hébergement cloud, proposée par la filiale d'Alphabet. Hier, elle a été confrontée à un « problème d'encombrement du réseau dans l'Est des États-Unis », selon un communiqué de l'entreprise. Cette dernière n'a pas donné davantage de précisions quant à l'origine de la panne, mais a indiqué qu'elle publierait un rapport détaillé, une fois son enquête interne terminée.

Quoi qu'il en soit, cet incident a empêché l'accès à plusieurs services de Google : YouTube, Gmail, Analytics... mais également à certaines applications : Snapchat donc, ainsi que Shopify ou Discord...

Pas d'alternative en cas de problème


Si le problème a depuis été résolu, il en dit long sur la dépendance de nombreuses entreprises à un seul fournisseur d'hébergement, en l'occurrence Google. Cela prouve, premièrement, que la défaillance d'un seul acteur peut avoir des répercussions sur des centaines de millions d'utilisateurs, via les multiples services affectés. Google Cloud a en effet permis à plusieurs sociétés de lancer leur solution, grâce à des coûts d'hébergement réduits.

Mais la panne démontre également que ces entreprises n'ont prévu aucune solution de secours. Et en cas de souci, comme cela a été le cas ce week-end, les applications s'avèrent impossibles à utiliser. Pour une plateforme comme Snapchat, les répercussions restent limitées, si ce n'est en chiffre d'affaires potentiellement perdu. Mais à l'heure où les particuliers utilisent de plus en plus d'objets connectés chez eux (smart home), une telle dépendance amène à s'interroger.

Source : TechCrunch
26 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
scroll top