Tesla communique le niveau de dégradation de ses batteries avec un fort kilométrage

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
15 juin 2020 à 18h35
0
Tesla Model S ©Tupungato / Shutterstock.com

Habituellement, le constructeur américain de voitures électriques ne communique pas sur la dégradation des packs de batteries de ses véhicules en circulation. Toutefois, dans son « Rapport d’Impact 2019 », Tesla a introduit un graphique indiquant le niveau de dégradation de la capacité de ses packs.

Ce graphique ne représente que les packs de batteries des Model S et Model X, les Model 3 et Y étant encore trop récente pour avoir des données représentatives, le graphique indiquant le niveau des pertes jusqu'à 200 000 miles soit, environ, 320 000 km.

Une perte acceptable en plus de 300 000 km

Le graphique représente l’ensemble des packs batteries, sans distinction de capacité ou du type de véhicule. C’est donc une moyenne de l’ensemble du parc roulant mondial de Tesla Model S et X qui est étudié ici. En partant d’une capacité maximale à 100 %, la dégradation du pack de batterie la plus forte se fait au début de sa vie, dans ses premiers 30 000 km, puis descend doucement pour se stabiliser à un niveau acceptable.

D’après les chiffres transmis par Tesla, à 200 000 miles (320 000 km) les batteries subissent 10 à 15 % de dégradation. Cela signifie une perte de 10 kWh en moyenne sur la capacité utile du pack équipant chaque Tesla en circulation. Ces chiffres correspondent également aux différents retours des propriétaires de ces véhicules.

Tesla batterie degradation ©Tesla
© Tesla

Une différence entre les modèles de packs de batteries

Ce que ne dit pas ce graphique, c’est qu’il y a une différence entre un pack de batterie de 85 kWh et un de 90 kWh. Comme plusieurs propriétaires de Tesla ont pu le rapporter et en particulier ceux qui sont passés du premier modèle au second, la perte de capacité serait plus rapide sur un pack de 90 kWh, du moins au début. À plus long terme, la perte se stabilise également dans la fourchette des 10 à 15 %. Ce qui fait que les packs 90 kWh ne font pas chuter la moyenne présentée par Tesla dans son dernier rapport d’impact.

Electrek a pu avoir accès à des données qui ont fuité de Tesla en 2017 et qui confirment ces propos. Les données auxquelles ils ont pu accéder montrent une perte plus rapide d’autonomie des packs 90 kWh face au 85 kWh des premiers modèles. Après 100 000 km, le premier aura perdu 9 kWh alors que le second se limite 3,5 kWh avant de se stabiliser.

Cela peut être dû à une chimie différente sur les packs 90 kWh. Il est à noter que, depuis, Tesla a supprimé cette variante et ne propose plus que le 100 kWh sur ses Model S et X.

Source : Electrek

30
21
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Facebook Messenger et WhatsApp bientôt réunis ?
Au diable AMD ? Apple travaillerait, aussi, sur des GPUs de son cru
Les États-Unis songent à interdire TikTok
Freebox Pop : Free propose de nouvelles offres
scroll top